Nomination

Géraud de Lassus St-Geniès nommé évaluateur externe au GIEC

Géraud de Lassus St-Geniès, chargé de cours à forfait, a été sélectionné comme évaluateur externe par le Secrétariat du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), dans le cadre de la préparation du 6rapport d’évaluation qui sera publié au cours des années 2021 et 2022. Il aura notamment pour tâche d’évaluer et de commenter plusieurs chapitres du projet de rapport préparé par le 2e groupe de travail du GIEC (Climate Change 2021: Impacts, Adaptation and Vulnerability), qui fera partie du 6e apport d’évaluation. 

Créé en 1988 par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et l’Organisation météorologique mondiale, le GIEC a pour mission d’évaluer les informations d’ordres scientifique, technique et socio-économique qui sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au réchauffement climatique d’origine humaine et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. 

En savoir plus sur le GIEC

Gala du mérite étudiant 2019

Le plaisir renouvelé de célébrer la réussite

La 29e édition du Gala du mérite étudiant, tenue le 14 novembre dernier au Centre culturel, a une fois de plus donné lieu à de belles rencontres entre les lauréats, le personnel de la Faculté et tous les invités présents.

Organisée conjointement avec La Fondation de l’Université de Sherbrooke, la cérémonie annuelle a souligné l’excellence, l’engagement et la réussite de nos étudiantes et étudiants. Les 68 récipiendaires se sont ainsi partagé plus de 300 000 $ en prix et bourses, tandis que quelque 200 mentions ont été remises.

Bon visionnement!

Publication

Lancement du dernier numéro de la RDUS

La Revue de droit de l'Université de Sherbrooke a procédé hier soir, le 6 novembre 2019, au lancement de son plus récent numéro. Pour l'occasion, le comité de rédaction avait la chance de recevoir, à titre de conférencière, l'auteure Marie-Neige Laperrière, dont l'article intitulé Qu'est-ce que la doctrine en droit civil? Une déconstruction féministe de discours entourant la capacité juridique des femmes mariées paraît dans ledit numéro. 

Marie-Neige Laperrière est professeure de droit au département des sciences administratives de l’Université du Québec en Outaouais. Elle s’intéresse à la théorie féministe du droit, à l’histoire féministe du droit, au droit civil et au droit du logement. Ces travaux actuels portent sur l’article 1974.1 C.c.Q. tel qu’interprété par la Régie du logement et sur le concept de résidence familiale, tel qu’adopté dans le Code civil en 1980.

Consulter le numéro en format PDF.

Nos profs et l'actualité

2 décembre 2019 | Droit-inc. | Maxime St-Hilaire | Affaire Mike Ward : une occasion pour la CSC d'enfin prévoir une exception artistique ?

2 décembre 2019 | Portail assurance.ca | Patrick Mignault | Open banking : « il faut encadrer le Far West »

28 novembre 2019 | Conseiller.ca | Patrick Mignault | Open banking : le Canada à la traîne

Nos profs et la recherche

Livre | Éditions Yvon Blais | Stéphane Bernatchez et Louise Lalonde | Approches et fondements du droit, 4 tomes, 2019

Chapitre d'ouvrage | Éditions Yvon Blais | Stéphane Bernatchez | La Legal Process Theory : la procéduralisation du droit aux États-Unis au milieu du XXe siècle, 2019

Chapitre d'ouvrage | Éditions du CRISP | Xavier Delgrange et David Koussens | Les nouveaux arcs-boutants de la laïcité belge pilarisée, 2019