Gestion des matières résiduelles

Le saviez-vous ?

L’UdeS met en valeur près de 70 % de toutes les matières résiduelles produites sur ses trois campus. Son système de compostage permet notamment de détourner plus de 70 tonnes de matières organiques de l’enfouissement chaque année.

Matières résiduelles courantes

Ce que fait l’UdeS

  • L’UdeS a mis en place une Stratégie de gestion des matières résiduelles qui contient plus de 80 actions concrètes en cours de réalisation.
  • L’UdeS gère plus d’une vingtaine de programmes de récupération de matières résiduelles.
  • Les gobelets consignés La Tasse sont disponibles avec Café CAUS et la Coopérative pour éviter les gobelets compostables lorsque vous avez oublié votre tasse.
  • Pour toute question sur la récupération, le traitement ou la gestion des matières résiduelles, contactez les techniciens en environnement et en développement durable par le biais du système Maximo de gestion de maintenance préventive de l’UdeS : Maximo@usherbrooke.ca.

Ce que vous pouvez faire

  • Réduisez vos matières résiduelles à la source, notamment en limitant vos impressions, en optant pour du matériel rechargeable ou encore en évaluant vos besoins en amont.
  • Triez adéquatement vos matières résiduelles produites dans les bureaux, les salles de conférences, les laboratoires, et placez-les dans les bacs appropriés.
  • Faites une demande de services dans le système Maximo de l’UdeS lorsque vous avez des questions au sujet du traitement des matières résiduelles courantes.

Matières résiduelles de laboratoire

Ce que fait l’UdeS

  • La Division SSMTE offre des formations en santé et sécurité en français et en anglais pour toute personne qui doit manipuler des matières dangereuses : formations.
  • Pour toute question concernant la récupération, le traitement ou la gestion des matières résiduelles de laboratoire, vous pouvez contacter les techniciens en environnement et en développement durable au Service des immeubles de l’UdeS : Maximo@usherbrooke.ca.
  • Pour tout besoin spécial d’élimination de matières dangereuses, les experts de l’UdeS sont disponibles pour vous répondre par le biais du système Maximon.

Ce que vous pouvez faire

  • Visez une réduction à la source en utilisant du matériel réutilisable plutôt que du matériel à vocation unique, par exemple :

    • Privilégiez la verrerie au lieu du plastique à usage unique.
    • Lavez et réutilisez les tubes en plastique.
    • Réutilisez l’aluminium qui est sur la verrerie autoclavée.
    • Réemployez les glacières pour les envois aux expéditeurs, etc.

  • Utilisez le bon type de contenant pour la matière dangereuse à recueillir et fermez les contenants de produits de façon étanche afin de réduire les pertes par évaporation et les risques de déversement. Identifiez bien les Contenants.
  • Même si plusieurs plastiques utilisés en laboratoire sont recyclables, jetez-les dans le bac de déchets et non dans le bac de récupération. Même s’ils ont été décontaminés ou nettoyés, le centre de tri n’accepte pas ces plastiques (ex. : embouts de micropipettes, plats de Petri, flasques de culture cellulaire, tubes coniques, etc.).
  • Ne jetez aucune matière résiduelle dangereuse, liquide ou solide, dans l’évier ou dans la poubelle. Recueillez-les dans des contenants appropriés, afin que la Division SSMTE les ramasse lors des collectes.
  • Référez-vous aux protocoles en vigueur en ce qui a trait aux collectes de matières résiduelles dangereuses dans votre secteur.