Aller au contenu

La recherche avec les êtres humains

La quête du savoir sur les humains et sur l’univers qui les entoure est une activité fondamentalement humaine. La recherche s’inscrit naturellement dans cette volonté de comprendre et d’améliorer le monde dans lequel nous vivons.

L’Université de Sherbrooke reconnaît comme principe fondamental que la science et la technologie sont au service de la personne humaine, dans le respect de ses droits inaliénables et de ses valeurs fondamentales.

Étant donné l’importance primordiale de la recherche et de la participation d’êtres humains à la recherche, il faut prendre tous les moyens possibles pour que la recherche soit menée de façon éthique afin de préserver la confiance du public.

Quels projets de recherche sont évalués ?

Toute recherche menée par des membres de l’Université, à l’intérieur ou non de ses constituantes légales ou affiliées, et qui implique des êtres humains, doit être approuvée au préalable par un comité d'éthique de la recherche (CÉR) constitué ou reconnu par l’Université.

Les chercheuses et chercheurs doivent avoir obtenu l’approbation de leur projet de recherche, y compris un projet de recherche pilote, d’un CÉR avant de commencer à recruter des participantes et participants, d’accéder à des données ou de recueillir du matériel biologique humain.

La phase exploratoire initiale pendant laquelle les chercheuses et chercheurs peuvent prendre contact avec des personnes ou des collectivités en vue de créer des partenariats de recherche ou de réunir de l’information pour l’élaboration du projet de recherche n’exige pas d’examen de la part du CÉR.

Comment les projets sont-ils évalués ?

Les CÉR sectoriels (Éducation et sciences sociales, Lettres et sciences humaines) et le CÉR rattaché (CIUSSS de l'Estrie-CHUS) ont pour mandat de faire l’évaluation éthique des projets de recherche au nom de l’Université, ce qui comprend l’approbation, le refus ou l’arrêt de projets de recherche, proposés ou en cours, impliquant des êtres humains, ainsi que les propositions de modifications aux projets.

Obtenir plus d'information à propos des CÉR à l'UdeS

En cas de doute sur la nécessité de soumettre un projet pour évaluation au comité d'éthique de la recherche, la chercheuse ou le chercheur doit demander l’avis du CÉR sectoriel ou rattaché approprié.

Réalisation d'un mémoire ou d'une thèse

Toute étudiante ou tout étudiant dont le projet de recherche nécessite une collecte de données auprès de personnes participantes, quelle que soit la forme de cette collecte, doit présenter une demande d'approbation éthique, à moins que son projet ne s'inscrive dans le cadre d'une recherche qui a déjà été approuvée par le CÉR approprié. Pour déterminer si son projet appartient à cette dernière catégorie, l'étudiante ou l'étudiant se renseignera auprès de sa directrice ou son directeur de recherche.

IMPORTANT : Le CÉR traite les demandes pour lesquelles le projet a été évalué et approuvé par le jury de thèse ou de mémoire ou selon les modalités du programme d'études. De plus, le projet présenté dans la demande doit intégrer les modifications exigées par le jury. À cet égard, le CÉR se réserve la possibilité de demander une copie du rapport d’évaluation du projet de thèse ou de mémoire.

Essais et projets réalisés dans le cadre d'un cours (hors Nagano)

Les projets de recherche réalisés par des étudiantes ou des étudiants dans le cadre d’un cours ou d’un essai de maîtrise sont sujets à l’évaluation éthique selon des modalités différentes : un Guide d'accompagnement pour le formulaire d'évaluation pour les étudiantes et les étudiants et leurs équipes de direction ainsi qu'un Formulaire d'évaluation éthique des projets ne nécessitant pas l'examen par un comité d'éthique de la recherche sont disponibles.