Aller au contenu

Semaine de la recherche responsable

La Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) de l’Université de Sherbrooke et le CIUSSS de l'Estrie – CHUS organisent la Semaine de la recherche responsable 2024.

Une troisième édition qui présentera une riche programmation avec des activités variées et thèmes complémentaires qui s’adressent à toute notre communauté de recherche ainsi qu'à nos partenaires.

C'est un rendez-vous à 12 h tous les jours du 6 au 10 mai et c'est 100 % en ligne!

Pour signer le registre d’engagement de la Semaine de la recherche responsable

Programmation de l’édition 2024

Conférence

Intelligence artificielle : alliée ou ennemie pour l'intégrité et l'excellence dans la rédaction d’articles scientifiques

Résumé de la conférence

Cet atelier se penchera sur les implications de l'intelligence artificielle (IA) dans le domaine de l'écriture scientifique, mettant en lumière à la fois les défis et les opportunités que cette technologie présente pour l'intégrité académique. Les participants seront initiés aux dernières innovations en IA qui peuvent faciliter le processus d'écriture, tout en discutant des risques de dépendance excessive et de la perte potentielle d'authenticité dans le travail scientifique. Il sera également question des outils de détection du plagiat de l’IA. Nous explorerons ensemble comment équilibrer l'utilisation de l'IA pour renforcer l'intégrité académique sans compromettre l'essence de la créativité et de l'originalité dans l’écriture scientifique. L'objectif est de préparer les chercheurs et les étudiants à naviguer dans le paysage en évolution de l'écriture scientifique avec intégrité et innovation.

Conférencière

Martine Peter
Directrice du Partenariat universitaire sur la prévention du plagiat (PUPP), professeure et chercheuse en didactique du français et en technopédagogie, Département des sciences de l’éducation, Université du Québec en Outaouais. 

De 12 h à 13 h 15

Conférence

Enjeux de confidentialité à l’ère des sciences « omiques » et de la recherche ouverte (open science)

Résumé de la conférence

La recherche collaborative s’ouvre rapidement au monde et a le potentiel d’accélérer le rythme de découvertes et d’innovations de rupture (disruptive research) dont nous avons besoin. Ces dernières années, elle s’est appuyée sur l’élargissement de l’application du concept de « science ouverte » (open science) par les organismes subventionnaires et les journaux scientifiques jusqu’à devenir aujourd’hui incontournable. Le partage de données « omiques » tels que des séquences génomiques pose des défis de confidentialité et de respect de la vie privée (réidentification) et de consentement à la recherche. Ces défis sont particulièrement tangibles lorsque les données « omiques » sont intégrées les unes aux autres au sein de structures informationnelles qui ne sont supervisées directement ni par les chercheurs ni par leur organisation. Cette conférence permettra de discuter des risques liés à la protection de la vie privée et de confidentialité en contexte de recherche multi-omiques et de science ouverte.

Conférencier

Charles Dupra, professeur à l’École de santé publique, Département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal

Panélistes 

Pierre-Étienne Jacques, professeur, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke et chercheur, Centre de recherche du CHUS

Yohann Chiu, professeur, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke et chercheur, Centre de recherche du CHUS

Dr Sébastien Levesque, professeur, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke et chercheur, Centre de recherche du CHUS

Mélanie Bourassa Forcier, directrice de programme, Faculté de droit, Université de Sherbrooke

De 12 h à 13 h 30

Présentation suivie d’un panel de discussions

Place de la transparence dans l'utilisation secondaire des données et retour des résultats vers les participants à la recherche

Résumé

La transparence est souvent évoquée comme une condition qui favoriserait l’acceptabilité sociale de l’utilisation secondaire des données de santé en recherche. Aussi, la transparence par le biais du retour des résultats des recherches vers les participants est vue par plusieurs comme une preuve de respect, une attente de réciprocité.

Lors de cette conférence, nous vous présenterons une recension des écrits sur les besoins d’information des personnes citoyennes. Nous vous présenterons aussi un exemple concret de retour des résultats dans le contexte d’un projet de recherche clinique multicentrique. Notre activité permettra d’entendre la perspective des citoyens, participants à la recherche et chercheurs sur la place de la transparence en recherche.

Présentation

Annabelle Cumyn, professeure, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke

Invités

Dr François Lamontagne, professeur, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke et chercheur, Centre de recherche du CHUS

Catherine Wilhelmy, coordonnatrice du comité partenariat-patient du Centre de recherche du CHUS

De 12 h à 13 h

Table ronde

Les enjeux et les effets de l’ÉDI (Équité, Diversité et Inclusion) et de l’ODD (Objectifs de Développement Durable) sur les orientations et la réalisation de la recherche universitaire

Résumé

L’introduction de critères d’évaluation liés à l’équité, la diversité et l’inclusion (ÉDI) et aux objectifs de développement durable (ODD) pour l’obtention de subventions, de bourses ou de chaires de recherche au Québec et au Canada n’est pas sans soulever des questions et des enjeux. Plus fondamentalement, comment ces critères d’évaluation modifient-ils la conceptualisation des devis de recherche et les orientations mêmes de la recherche scientifique et de sa finalité?  Quelles mesures peut-on envisager afin de promouvoir l’ÉDI et les ODD − que l’on reconnaît généralement comme bénéfiques socialement − sans impacter sur la scientificité de la recherche et la liberté universitaire?

Invitée

Louise Poissant, directrice scientifique, Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC)

Avec la participation de :

Arnaud Bernadet, professeur, Département des littératures de langue française, de traduction et de création, Université McGill

Isabelle Arseneau, professeure, Département des littératures de langue française, de traduction et de création, Université McGill

Julie-Christine Cotton, professeure, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke et chercheuse, Centre de recherche du CHUS

Christine Loignon, professeure, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke et chercheuse, Centre de recherche du CHUS et au Centre de recherche Charles-Le Moyne

De 12 h à 13 h 15

Présentation suivie d’un panel de discussions

Protection des renseignements personnels - Où en sommes-nous dans l’arrimage entre l'Université de Sherbrooke et le CIUSSS de l'Estrie - CHUS ?

Présentatrice

Johanne Desrosiers, professeure émérite, Faculté de médecine et des sciences de la santé et conseillère spéciale, Secrétariat général, Université de Sherbrooke

Alexy Ducharme-Laliberté, agent de planification, de programmation et de recherche - APPR, protection des renseignements personnels, CIUSSS de l’Estrie CHUS

Invités

Marie Christine Bernier, conseillère juridique, Secrétariat général, Université de Sherbrooke

Marie-Claude Battista, directrice du Bureau de la valorisation et du partenariat, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke

Valery Lussier, conseillère en éthique de la recherche, CIUSSS de l’Estrie CHUS

Aboubacar Cissé, président, Comité d’éthique de la recherche, CIUSSS de l’Estrie - CHUS

Présentation

À venir

De 12 h à 13 h 30

Cet événement s’inscrit dans les activités soutenant la conduite responsable en recherche de l’UdeS