Prix institutionnels

Excellence de l'encadrement aux études supérieures en recherche

Nadine Lanctôt

Professeure au Département de psychoéducation
Faculté d'éducation

Allocution de professeur Serge Striganuk, doyen de la Faculté d'éducation

La professeure Lanctôt porte une attention particulière à l’encadrement des étudiantes et étudiants, rôle auquel elle attache une grande importance. Elle a encadré 39 étudiantes depuis son entrée en poste à l’Université de Sherbrooke en 2005 et elle encourage, sur une base continue, ses étudiantes à diffuser leurs recherches. Elles ont notamment contribué à 25 articles dans des revues avec comités de pairs, 5 rapports de recherche et plus d’une centaine de communications scientifiques dans des congrès internationaux. Toutes ses étudiantes diplômées exercent un emploi en psychoéducation ou dans un domaine connexe, dont sept sont professeures d’université et quatre détiennent des postes en recherche.

Elle met en place les meilleures conditions pour soutenir la réussite des étudiantes dans les délais prescrits, notamment en leur donnant accès à un soutien financier, un poste de travail avec équipement de pointe et des rencontres d’encadrement régulières, formellement prévues à l’agenda. Son encadrement est structuré autour de quatre pôles.

Le premier est celui de l’apprentissage et des initiatives. La professeure Lanctôt reconnaît que ses étudiantes sont en contexte d’apprentissage et qu’elles ont besoin des outils nécessaires pour développer des méthodes de travail et une autonomie intellectuelle. Elle guide ainsi ses étudiantes vers des standards d’excellence et les encourage à prendre des initiatives et à être des apprenantes « actives ». Elle valorise et stimule beaucoup la créativité et encourage l’engagement dans la communauté.

Du point de vue de l’impact et de la flexibilité, ses étudiantes sont au fait de l’implication attendue d’elles. Leur projet doit revêtir des impacts scientifiques et sociaux concrets. La participation à des activités de diffusion des connaissances fait partie intégrante de leur formation. La professeure Lanctôt provoque les meilleures opportunités pour que chacune puisse faire valoir les retombées de son projet de façon à en retirer une signification véritable.

La rigueur et la sensibilité sont des qualités qui président à son encadrement. Elle exige que les étudiantes utilisent des méthodes éprouvées et analysent les données avec exactitude et précision, tout en s’ouvrant à la possibilité que les résultats n’aillent pas toujours dans le sens escompté. Elle sensibilise donc grandement ses étudiantes aux enjeux éthiques, à l’intégrité professionnelle et les prépare à présenter leurs résultats à différents auditoires de façon respectueuse, constructive et nuancée.

Enfin, le dernier volet autour duquel s’articule son engagement est la science et l’humanité. Tout en préconisant la formation de ses étudiantes à la démarche scientifique et, par conséquent, d’une relève compétitive et de haut calibre, elle instaure, dans son encadrement, un contexte bienveillant. Ses étudiantes sont, pour la plupart, de jeunes adultes qui font face à de nombreux défis sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel. Elle prend le temps nécessaire pour discuter avec elles de leurs inquiétudes et préoccupations et surtout, de leur donner confiance et espoir dans les moments plus difficiles de leur parcours académique.

Pour toutes ces raisons, je suis fier de remettre le Prix institutionnel d’Excellence de l’encadrement aux études supérieures en recherche à la professeure Nadine Lanctôt.