Aller au contenu

Doctorat en histoire

Faculté des lettres et sciences humaines

Présentation

Sommaire*

*IMPORTANT : Certains de ces renseignements peuvent varier selon les cheminements ou concentrations. Consultez les sections Structure du programme et Admission et exigences pour connaitre les spécificités d’admission par cheminements, trimestres d’admission, régimes ou lieux offerts.

Cycle
3e cycle
Crédits
90 crédits
Grade
Philosophiæ doctor
Trimestre(s) d'admission
Automne, Hiver, Été
Régime des études
Régulier
Régime d'inscription
Temps complet
Lieu
Campus principal de Sherbrooke

INFORMATION(S) GÉNÉRALE(S)

Le doctorat en histoire constitue l’étape ultime dans la formation d’une historienne professionnelle ou d’un historien professionnel. Par sa thèse de doctorat, la candidate ou le candidat démontre sa capacité de préparer et de réaliser un projet de recherche en histoire d’une grande qualité scientifique et d’une envergure certaine. En même temps, la candidate ou le candidat élargit et approfondit ses connaissances historiographiques, et ce, en fonction de ses champs de spécialisation particuliers. Ces champs sont définis au début du cheminement et doivent correspondre à des espaces-temps particuliers et à certaines problématiques associées aux aspects identitaires de l’expérience humaine dans le passé. La diplômée ou le diplômé se trouve ainsi outillé pour ses activités professionnelles ultérieures, qu’elles soient dans la recherche et l’analyse historique sous toutes ses formes (universitaire, gouvernementale, muséale, contractuelle ou autre) ou dans l’enseignement de l’histoire au niveau universitaire et collégial.

OBJECTIF(S)

Permettre à l'étudiante ou à l'étudiant :

  •   d’acquérir une  formation avancée de chercheuse ou de chercheur en histoire. À cette fin, l’étudiante ou l’étudiant :
    • développe ses habiletés de conceptualisation, de recherche, d’analyse, de planification et de rédaction en histoire;
    • réalise, par le biais de la thèse, une première contribution originale et significative aux connaissances historiques, en privilégiant de manière générale les questions identitaires et plus spécifiquement l’un des trois axes de recherche du programme, à savoir Pouvoirs et représentations, Institutions et régulation, et Espaces et sociabilité;
  • d’acquérir les compétences nécessaires pour enseigner au niveau universitaire et collégial dans plus d’un champ d’histoire. À cette fin, l’étudiante ou l’étudiant :
    • développe des assises intellectuelles dans trois champs particuliers, et ce, dans la double perspective de pouvoir bien asseoir ses recherches originales et de pouvoir s’outiller de façon pertinente pour assumer des responsabilités pédagogiques dans le milieu universitaire et collégial;
    • perfectionne des habiletés dans la communication efficace des contenus historiques, pour des fins pédagogiques;
  • de se préparer à une carrière d’historienne professionnelle ou d’historien professionnel dans un large éventail de carrières à l’extérieur de l’université. À cette fin, l’étudiante ou l’étudiant :
    • apprend à appliquer les protocoles en matière de recherche, d’analyse et de pensée critique associés à la discipline historique dans une variété de contextes et d’activités;
    • s’approprie l’identité collective inhérente à la profession d’historienne ou d’historien qui se présente à la fois comme discipline, comme profession et comme carrière.

Les sections Présentation, Structure du programme et Admission et exigences constituent la version officielle de ce programme. La dernière mise à jour a été faite le 20 novembre 2019. L’Université se réserve le droit de modifier ses programmes sans préavis.