Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de l'ouverture du Salon national de la recherche universitaire

Le 10 mars 2006

Monsieur le Président,
Chères étudiantes et étudiants,
Mesdames, Messieurs,

Au nom de l'Université de Sherbrooke, j'ai le plaisir de vous souhaiter la plus cordiale bienvenue au Salon national de la recherche universitaire. Nous sommes fiers d'appuyer concrètement cette belle initiative du Conseil national des cycles supérieurs (le CNCS) et du Regroupement des étudiantes et étudiants de diplôme, de maîtrise et de doctorat de l'Université de Sherbrooke (le REMDUS). Quelle formidable occasion pour la population de découvrir la recherche scientifique effectuée par les jeunes chercheuses et chercheurs qui bâtissent notre société du savoir.

Rien qu'en 2003-2004, les universités québécoises ont réalisé des activités de recherche d'une valeur totale de plus de 1,6 milliard de dollars. Si la recherche universitaire est si imposante, c'est en grande partie grâce à la vitalité de la relève étudiante qui non seulement y participe, mais qui est surtout la raison d'être de la recherche en université.

L'Université de Sherbrooke partage la mission du Salon de rendre plus accessibles les connaissances et les outils scientifiques, pour que les citoyennes et citoyens puissent mieux s'épanouir dans leur vie personnelle, sociale et professionnelle. Nous voulons éveiller et renforcer l'intérêt des jeunes et de la population envers toutes les branches du savoir : éducation; sciences sociales; sciences de la vie et de la santé; sciences physiques, mathématiques et génie; lettres, arts et sciences humaines. Je tiens personnellement à attiser le feu de la découverte et à développer le leadership de la création, tellement essentiels à l'essor de notre société.

Je félicite les 80 finalistes du concours national de vulgarisation scientifique qui exposent ici leurs travaux de maîtrise et de doctorat. Bravo pour la variété et la qualité de vos présentations! Bravo pour avoir relevé le défi de venir à la rencontre du grand public!

Je veux rendre un hommage tout spécial au REMDUS, dont le travail de promotion a suscité d'excellentes candidatures au concours. En effet, une proportion exceptionnellement élevée de finalistes provient de l'Université de Sherbrooke : nos 17 finalistes représentent 21 % des exposants, soit presque trois fois notre poids relatif dans le réseau universitaire québécois.

J'aimerais aussi féliciter l'équipe de passionnés qui ont fait preuve d'ingéniosité dans l'organisation de ce Salon unique par son envergure « nationale » et « omnidisciplinaire ». Je remercie en particulier la directrice de l'organisation de ce Salon, Mme Katarina Selmaoui, qui a tout mis en œuvre pour créer un véritable carrefour d'échanges en plein mail central du Carrefour de l'Estrie.

Cet événement offre à toute la population l'occasion de rencontrer des membres de la communauté étudiante et professorale, et de se familiariser avec les activités de recherche dans toutes les disciplines. Vous avez le choix : visiter l'exposition, assister aux conférences ou encore participer aux ateliers d'initiation scientifique.

La vulgarisation étudiante est complémentaire à l'initiation à la science qui se déploie dans notre système d'éducation. Elle démystifie la recherche en montrant des réalisations pratiques accessibles à tout le monde et donne ainsi le goût des études supérieures.

Cette immersion au Carrefour de l'Estrie augmente la visibilité de la recherche universitaire et en montre l'inépuisable diversité. En faisant la promotion de la culture scientifique, le Salon national de la recherche universitaire ouvre la voie à des carrières passionnantes et tellement en demande dans le 21e siècle.

À l'Université de Sherbrooke, nous mettons tout en œuvre pour intéresser les jeunes à faire progresser la société par la création et la recherche sous toutes ses formes, fondamentale, appliquée ou clinique, et même la création artistique. En fait, c'est tout Sherbrooke qui mise sur le savoir! Ville en Amérique où l'activité universitaire est de loin la plus dense, notre ville et notre région se donnent des moyens puissants pour tracer l'avenir.

Mesdames, Messieurs, vous êtes donc conviés à la découverte! Laissez votre curiosité prendre le pas. Osez vous approcher et aborder les étudiantes et étudiants chercheurs qui exposent ici leurs travaux de recherche! Posez-leur des questions, échangez avec eux, découvrez ce sur quoi ils passent tant d'heures et d'énergie! Vous verrez : leur passion est extrêmement contagieuse! Et fort heureusement, il n'y a pas de vaccin contre l'enthousiasme.

Quant à vous, chères étudiantes et étudiants, je vous souhaite la meilleure des chances pour l'obtention des prix qui seront décernés demain!