Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la conférence de presse de la Super Expo-sciences BELL

Le 7 février 2006

Madame la Coordonnatrice nationale des Expo-sciences,
Monsieur le Président du Conseil du loisir scientifique de l'Estrie,
Monsieur le Directeur régional de Bell Canada,
Distingués invitées et invités,
Mesdames, Messieurs,

C'est avec beaucoup d'empressement et de fierté que l'Université de Sherbrooke accueillera les lauréats et lauréates des 12 finales régionales des Expo-sciences, qui rivaliseront d'adresse et d'ingéniosité dans la conception, l'expérimentation et la vulgarisation scientifiques.

En développant l'intérêt des jeunes et du public pour les sciences et la technologie, cette finale québécoise constitue une véritable rampe de lancement pour susciter des carrières variées et passionnantes.

Cet événement s'inscrit dans l'engagement de l'Université de Sherbrooke de transmettre la passion du savoir et de contribuer activement à l'essor de notre société. Ainsi, à l'occasion de la finale québécoise, je suis heureux d'annoncer que l'Université de Sherbrooke offrira 10 bourses d'études de 2000 $ en plus d'une bourse couvrant les frais de scolarité d'un baccalauréat complet.

La participation de l'Université de Sherbrooke aux activités du Conseil du loisir scientifique de l'Estrie remonte à 1975. Les facultés, les départements, les associations, le corps professoral et la population étudiante sont autant de ressources diversifiées qui, depuis plus de 30 ans, collaborent de différentes façons aux activités d'éveil scientifique destinées aux jeunes du primaire et du secondaire.

L'Expo-sciences Bell estrienne est l'un des fruits de cette collaboration. Depuis 1984, l'Université y remet des bourses d'admission à des étudiantes et étudiants qui se démarquent lors de la finale régionale. De plus, l'Université a accueilli les trois dernières finales régionales et elle en deviendra l'hôtesse pour cinq ans à partir de 2007.

Les possibilités de carrières en sciences sont d'autant plus nombreuses que ce secteur a un grand besoin de relève. Comme l'Université de Sherbrooke entretient des relations particulièrement étroites avec les entreprises, notamment grâce au régime coopératif d'alternance de stages et d'études dont nous sommes les pionniers et les leaders au Québec, nous pouvons témoigner combien la demande est forte. Nous espérons donc que les finalistes nationaux soient des multiplicateurs et que leur exemple encourage d'autres jeunes à considérer la voie scientifique. Souhaitons que leurs réussites aient un effet d'entraînement sur la jeunesse.

Aussi, l'Université de Sherbrooke est très heureuse de soutenir financièrement la Super-Expo-sciences en plus d'être un partenaire de son organisation, afin de mettre en scène les meilleurs scientifiques en herbe, devant qui s'ouvrent d'enviables possibilités de carrières en sciences.

Je tiens à remercier le Conseil du loisir scientifique de l'Estrie et le Conseil de développement du loisir scientifique avec qui nous unissons nos forces pour faire de la Super Expo-sciences Bell, finale québécoise 2006, un succès à grand déploiement.

Je remercie également la Faculté de génie, la Faculté des sciences, la Faculté de médecine et des sciences de la santé, ainsi que la Faculté des lettres et sciences humaines, pour leur contribution au soutien de la Super Expo-sciences. Grâce à elles, de nombreux jeunes particulièrement brillants auront une occasion unique d'être en contact avec des professeures et professeurs de nos facultés les plus orientées vers les sciences et la technologie.

À tous les jeunes qui participeront aux finales régionales, partout au Québec, grâce à leurs talents, à leurs efforts et à la qualité de leurs présentations, j'offre mes meilleurs vœux de succès en espérant les retrouver à la finale québécoise.

Merci enfin aux nombreux bénévoles! Et vive la relève scientifique, présage de carrières prometteuses!