Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de l'annonce de la création du Centre
de technologies avancées BRP – Université
de Sherbrooke et du déploiement du
Parc Innovation de l'Université de Sherbrooke

Le 19 décembre 2006

Monsieur le Premier ministre,
Madame et Messieurs les Ministres,
Monsieur le Maire,
Monsieur le Président,

Aujourd'hui, nous vivons ensemble un grand jour dans l'histoire de notre Université et de notre région.

Les gens de Sherbrooke, de l'Estrie, du Québec et de tout le Canada réalisent de plus en plus combien Sherbrooke jouit d'un formidable positionnement pour se démarquer dans la nouvelle économie qui prévaudra dans la société du savoir de plus en plus mondialisée dans laquelle nous sommes déjà engagés.

Il y a quelques semaines, le National Post a révélé à tout le Canada que Sherbrooke constitue l'une de ses principales capitales d'innovation. Sachant combien il en est fier, à juste titre, je laisse le soin au Premier ministre du Québec, député de Sherbrooke et diplômé de l'UdeS, de vous en dire davantage lors de son intervention.

Ce qui positionne Sherbrooke de la sorte, c'est non seulement l'intensité de l'activité de recherche à l'Université de Sherbrooke et dans les autres institutions du Pôle universitaire de Sherbrooke, mais c'est aussi la recherche et développement qui s'effectue dans les entreprises innovantes de la région.

Aujourd'hui, nous annonçons que l'Université dote Sherbrooke et sa région d'un puissant dispositif pour propulser encore beaucoup plus loin toute cette capacité d'innovation.

De grandes universités de par le Monde, et même dans d'autres provinces du Canada, l'ont déjà fait, mais c'est une première du genre au Québec. J'annonce ce matin le déploiement du Parc Innovation de l'Université de Sherbrooke. Cette décision se prépare depuis près de 25 ans. Nous attendions patiemment une condition déterminante de son succès : un premier partenariat qui mette la barre des plus hautes pour la suite.

Nous avons trouvé, et ce, avec une symbolique québécoise et estrienne extrêmement forte. D'une part l'entreprise fondée ici-même en Estrie par l'inventeur J. Armand Bombardier, qui allait devenir la plus importante entreprise au Québec et qui a donné naissance à Bombardier et BRP. D'autre part, l'Université la mieux cotée au Canada selon The Global Mail et la meilleure université francophone au pays selon Maclean's, l'Université de Sherbrooke qui est particulièrement reconnue pour sa remarquable capacité d'innovation.

Ensemble, nous fondons ce matin le premier centre de recherche conjoint qui va s'installer dans le Parc Innovation de l'Université de Sherbrooke. Par les fenêtres du Centre culturel, qui nous permettent d'admirer le mont Orford, nous voyons aujourd'hui des terrains vagues qui longent le boulevard de l'Université jusqu'à l'autoroute 410. D'ici cinq ans, nous pourrons y voir une grappe de centres de recherche des plus réputés, reconnus à travers le Monde. Certains en collaboration avec l'industrie comme c'est le cas aujourd'hui, d'autres avec des centres de recherche gouvernementaux.

Merci à tous les artisans de la première heure et à l'appui des trois gouvernements à ce projet des plus structurants. Longue vie au Parc innovation de l'Université de Sherbrooke et prospérité aux générations actuelles et futures de Sherbrookois, d'Estriens, de Québécois et de Canadiens!