Conférence prononcée par monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la première activité du Réseau des ambassadrices et ambassadeurs de l'Université de Sherbrooke

10 septembre 2003

Monsieur le Président d'honneur,
Monsieur le Président,
Très chers ambassadrices et ambassadeurs,
Distingués invitées et invités,

Quelle belle initiative que celle de vous rassembler ici ce soir, vous qui par vos réalisations professionnelles et personnelles contribuez à la renommée de notre Université! Votre présence honore le regroupement de nos diplômées et diplômés, qui se nomme maintenant Le Réseau de l'Université de Sherbrooke.

Je remercie d'ailleurs son nouveau président, Monsieur Yves Filion, pour son initiative personnelle d'organiser cette soirée, et Monsieur Laurent Beaudoin qui en a accepté la présidence d'honneur avec sa générosité habituelle.

Qui d'autre que Monsieur Beaudoin peut mieux incarner l'excellence de l'Université de Sherbrooke! Ses qualités de gestionnaire émérite lui ont valu neuf doctorats honoris causa d'universités canadiennes et étrangères ainsi que de nombreux titres prestigieux décernés au Canada, aux États-Unis et en Europe. Diplômé de la maîtrise en commerce en 1960, il a conservé, comme vous toutes et tous, des liens très étroits avec son alma mater dont il a notamment présidé la dernière campagne majeure de levée de fonds.

La réorganisation qu'a connue l'ADDUS au cours de la dernière année résulte en partie des orientations que se sont données les membres de notre communauté universitaire, et qui sont inscrites dans notre Plan d'action stratégique 2001-2005 : l'accroissement notable du pouvoir d'attraction de l'Université, de son rayonnement, de ses partenariats de choix, ainsi que du sentiment d'appartenance qu'éprouvent ceux qui y vivent et ceux qui y ont séjourné à titre d'étudiant ou d'employé.

Dans cette optique, l'ADDUS était justement un partenaire de choix qui cultivait le sentiment d'appartenance des diplômés. Ses membres ont dû faire preuve d'audace et de détermination pour entreprendre les changements qui ont fait naître Le Réseau. Plus qu'une évolution, l'ADDUS a vécu une transformation. Sa nouvelle dénomination, la signature qui l'accompagne et l'augmentation de l'équipe de soutien témoignent du désir partagé par nos deux organisations d'accorder à nos diplômées et diplômés tout le soin qu'ils méritent.

En ajoutant trois nouvelles ressources aux deux existantes, l'Université agit pour soutenir fortement Le Réseau dans son développement. En avril dernier, Jean Poirier, Serge Laliberté et Julie Vallières sont donc venus prêter main forte à Robert Ouellet et Chantal Tétreault qui ont accompli un travail remarquable pendant de nombreuses années.

Le Réseau dispose maintenant des ressources nécessaires pour élargir la gamme de services offerts aux diplômées et diplômés. De nouveaux réseaux régionaux et par discipline verront le jour pour mieux servir les diplômées et diplômés et nous faire rayonner encore davantage à l'international. Un site Internet renouvelé et des outils de communications repensés permettront aussi d'accroître et de faciliter vos interactions avec Le Réseau.

Mériter une réputation de premier calibre parmi les meilleures universités au monde : voilà qui résume bien la vision audacieuse qui dynamise nos actions pour notre Université.

Et ça porte fruit : déjà, l'Université de Sherbrooke connaît une forte croissance de sa renommée. Au Canada, nous nous classons meilleure université francophone, et 3e d'un océan à l'autre, selon une vaste étude menée auprès des étudiantes et étudiants universitaires canadiens et publiée dans The Globe & Mail l'automne dernier.

Aussi, notre Faculté de médecine est la seule au pays et dans le Monde francophone à avoir été choisie centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour l'excellence de notre enseignement médical.

De plus, 300 millions de téléspectateurs des cinq continents ont vu, en cinq langues sur les réseaux BBC et EuroNews, un reportage sur notre Université, la seule au Canada et la seule francophone d'Amérique dans cette série sur les universités du Monde qui se distinguent particulièrement et qui connaissent des succès hors du commun.

Par ailleurs, la Fondation canadienne pour l'innovation vient de publier dans son rapport annuel que l'Université de Sherbrooke est encore une fois, et de loin, « l'université canadienne ou américaine la plus productive au chapitre des revenus de licence ». Après avoir construit un édifice consacré à l'incubation d'entreprises en biotechnologie, dans le parc biomédical adjacent à la Faculté de médecine et au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, l'Université travaille, avec ses partenaires, à la mise sur pied d'un second incubateur, cette fois dans le secteur des sciences et du génie.

Dans un autre domaine, le Monde entier s'est donné rendez-vous à l'Université de Sherbrooke en juillet dernier, aux 3es Championnats du Monde jeunesse de l'IAAF, la plus importante compétition sportive internationale dans l'Est du Canada depuis les Jeux olympiques de 1976. Avec 160 pays participants, un comité organisateur de 270 membres, 135 emplois créés, 2300 bénévoles et 1200 figurants, les Mondiaux jeunesse ont généré 55 millions de dollars en activité économique au Québec, dont 47 millions à Sherbrooke.

Plus près de nous, la Commission de toponymie du Québec vient d'entériner le changement de nom de la station de métro de Longueuil décidé par la Société de transport de Montréal suite à un large consensus du milieu longueuillois et montérégien. Désormais, la station sera identifiée « Longueuil–Université-de-Sherbrooke » pour reconnaître l'importance toujours grandissante de notre Campus de Longueuil qui compte maintenant 10 000 personnes, dont 9500 étudiantes, étudiants et stagiaires liés aux neuf facultés de l'institution.

Tous ces succès et bien d'autres encore mettent notre Université en vedette, attirent l'attention sur son imbattable vitalité et entraînent une hausse spectaculaire des demandes d'admission à temps complet : 20 % de croissance au baccalauréat, 30 % à la maîtrise et, tenez-vous bien, 100 % au doctorat. Ainsi, cette année seulement, l'Université fracasse les objectifs de recrutement et de qualité des candidatures qu'elle s'était fixés sur quatre ans dans son Plan d'action stratégique 2001-2005. Grâce à ce pouvoir d'attraction accru, la plus importante orientation du plan, nos effectifs étudiants sont de plus en plus motivés et talentueux, et les activités de recherche professorales sont davantage soutenues par de plus nombreuses recrues de maîtrise et de doctorat.

Cette renommée grandissante, nous la devons aux valeurs qui caractérisent notre institution et qui conditionnent l'action de chacun de nos membres : dynamisme, excellence, sens de l'innovation et du partenariat, approche pratique et ouverte, audace et détermination.

Ces valeurs, vous les retrouverez également dans les activités qui vous seront maintenant suggérées par Le Réseau de l'Université de Sherbrooke, en commençant par cette agréable soirée.

Tout au long de 2004, à l'occasion du 50e anniversaire de votre alma mater, nous célébrerons nos multiples réalisations. Car, malgré la jeunesse de notre institution, ensemble, nous avons su démontrer que « l'audace porte fruit ». Votre Université est très fière de vous, comme vous pouvez être très fiers d'elle.

Merci de participer à cette première activité du Réseau des ambassadrices et ambassadeurs et au plaisir de vous retrouver à ce même rendez-vous l'an prochain.

Bon spectacle!