Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion du lancement de la Chaire conjointe en physiopathologie de la douleur UQAT – Université de Sherbrooke

17 février 2003

Chers amies et amis de l'UQAT,
Chères et chers collègues,
Mesdames, Messieurs,

Le volet de recherche sur la douleur de la Faculté de médecine revêt une double importance stratégique pour l'Université de Sherbrooke.

D'abord, il s'attaque à un défi crucial et complexe auquel personne n'échappe. Qui n'est pas préoccupé en effet par le problème de la douleur, qui est à l'origine de 80 % des consultations de nos services de santé? Malgré nos avancées spectaculaires dans le domaine de la santé, il reste encore un nombre important de gens qui souffrent de douleurs qu'aucune des solutions actuelles n'est efficace à soulager.

D'autre part, la Chaire conjointe en physiopathologie de la douleur concrétise l'une des grandes orientations de recherche que s'est données l'institution, à savoir « favoriser les collaborations multidisciplinaires, multifacultaires et multiuniversitaires ». Cette orientation stratégique encourage les professeures et professeurs à s'ouvrir à d'autres champs que leur créneau propre.

Ainsi, nous lançons aujourd'hui la première chaire sur la douleur qui fait un lien direct entre la recherche fondamentale et clinique. Cette combinaison de fondamentalistes et cliniciens permet un transfert immédiat des connaissances fondamentales vers des solutions appliquées pour le soulagement de la souffrance.

La chaire s'inscrit dans la tradition d'excellence de la recherche médicale de l'Université de Sherbrooke. Travailler ainsi en collaboration et créer des groupes multiuniversitaires permettra à l'équipe conjointe de l'Université de Sherbrooke et de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue d'occuper une place de premier plan dans la recherche sur la douleur à l'échelon national et international.

L'Université de Sherbrooke vit une période charnière avec une intensité et une audace renouvelées qui la propulsent parmi les universités les plus dynamiques en recherche et développement au pays. Poursuivant sa marche dans la voie du partenariat, elle est fière de s'allier avec l'UQAT pour accélérer le transfert des connaissances et le développement des traitements contre la douleur.

Je crois fermement au succès de l'alliance stratégique entre l'UQAT et l'Université de Sherbrooke dans ce créneau prioritaire choisi par notre Faculté de médecine et le Centre de recherche clinique du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke. Un tel partenariat favorisera une synergie entre nos expertises pour mieux répondre aux besoins de santé de la société qui requièrent aujourd'hui le rassemblement d'équipes transdisciplinaires de recherche.

Je félicite le professeur Serge Marchand et les membres de ses deux équipes pour la pertinence et l'excellence de leurs travaux qui visent à améliorer notre qualité de vie. Ensemble, osons conjuguer nos forces pour mieux répondre aux besoins de la société!