Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard, 
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la conférence de presse de Magistral Biotech

13 mars 2003

Monsieur le Secrétaire d'État,
Messieurs les Présidents,
Chères et chers collègues,
Mesdames, Messieurs,

Au nom de l'Université de Sherbrooke, je remercie la Société Innovatech du sud du Québec ainsi que le Fondaction CSN pour leurs investissements respectifs de deux et de un millions de dollars dans le lancement de Magistral Biotech, le 19e  «spin-off» (ou entreprise essaimée) issu de nos recherches depuis 1989.

L'Université de Sherbrooke est fière de contribuer à la lutte contre le cholestérol par le développement d'un médicament d'origine naturelle capable d'en réduire le taux, apparemment sans causer d'effets secondaires indésirables. Cette percée a été rendue possible grâce à la collaboration de la Faculté de médecine et de la Faculté des sciences. C'est un bon exemple d'application des connaissances multidisciplinaires de la recherche fondamentale à la mise sur pied d'une nouvelle entreprise par essaimage.

Le projet permettra la création de sept emplois chez les diplômées et diplômés de nos programmes de premier, deuxième et troisième cycles. L'Université de Sherbrooke poursuit ainsi sa contribution directe au développement social et économique du pays.

L'annonce d'aujourd'hui est en fait l'aboutissement de nombreuses années de recherche de la part de trois professeurs chevronnés que je tiens à féliciter chaleureusement, soit Ryszard Brzezinski, du Département de biologie de la Faculté des sciences, ainsi que Gilles Dupuis et Jean-Guy LeHoux, du Département de biochimie de la Faculté de médecine.

Leur groupe de recherche est établi à l'Institut de pharmacologie de Sherbrooke qui a été inauguré sur le Campus de la santé en 1997, notamment pour incuber de nouvelles entreprises basées sur le fruit de nos recherches universitaires. En favorisant l'essor de l'industrie pharmaceutique, cet Institut contribue à maintenir le leadership du Québec dans ce secteur de pointe où sa performance est remarquable.

Les études cliniques nécessaires à la reconnaissance de l'effet de réduction du cholestérol dans le but de vendre le nouveau médicament seront réalisées au Centre de recherche clinique du CHUS. La collaboration exemplaire entre l'Université de Sherbrooke et le CHUS permet aux professeurs de poursuivre leurs recherches dans un environnement intégré unique au pays. En ajoutant à ce contexte favorable l'aide de notre Bureau de liaison entreprises-Université (BLEU), le plus performant au pays, nous parvenons à des résultats d'une grande utilité pour la société, comme la mise au point de produits médicaux aussi importants que la Chitodextrin™. D'ailleurs, la recherche en santé représente plus de 50 % de l'ensemble des fonds de recherche à l'Université de Sherbrooke.

Notre entente avec Magistral Biotech permettra de développer la deuxième génération de la Chitodextrin™. L'Université de Sherbrooke a concédé à cette entreprise essaimée une licence exclusive pour l'utilisation de cette technologie et prévoit des retombées de l'ordre de quatre millions de dollars en contrats de recherche au cours des trois prochaines années grâce à ce projet.

Cet essaimage concrétise l'engagement de l'Université de Sherbrooke dans le développement social et économique de la Ville, de l'Estrie, du pays et du Monde. Bon succès et longue vie à Magistral Biotech!