Projet subventionné

Archives et art poétique: Anne Hébert (1937-1999)

Subvention SAVOIR-CRSH (2018-2022)

Nathalie Watteyne (CRILCQ - Université de Sherbrooke)

Ce projet de recherche veut analyser l'oeuvre d'Anne Hébert comme processus et rendre compte de son art littéraire à la lumière de divers écrits qui s'échelonnent dans le temps. Avec l'hypothèse que les archives apportent un éclairage nouveau sur la conception de la langue, de la littérature et des arts, nous voulons mieux comprendre l'imaginaire de l'auteure, dont la passion pour les livres remonte à l'enfance et va se traduire, dès l'adolescence, en contes et en poèmes. Tout au long de la recherche ayant mené à l'édition critique des Oeuvres complètes (Watteyne (dir.), 2013 à 2015) et à l'Album Anne Hébert (Chassé et Watteyne, 2016), nous avons constitué des dossiers de genèse et des listes d'auteurs en croisant plusieurs sources (bibliothèque personnelle, entrevues, lettres, manuscrits, dactylographies). Ces données n'ont pu faire l'objet d'une critique génétique, dans la mesure où une édition critique se limite à l'établissement des textes, les présente et les annote, des ébauches aux livres publiés, mais ne les interprète pas. C'est ce que le présent projet propose de faire. Les variantes textuelles ayant déjà été relevées, des brouillons aux épreuves corrigées, nous étudierons les variantes les plus significatives pour ce projet, ainsi que les propos de l'auteure sur la langue, les arts et l'écriture, tout au long de sa pratique d'écrivaine. Nous aborderons également ses choix de lecture, par l'analyse quantitative et qualitative de sa bibliothèque personnelle.

Notre objectif général est d'analyser les écrits d'Anne Hébert entre 1937 et 1999. Trois objectifs spécifiques sous-tendent la recherche:

1) proposer une interprétation raisonnée de sa poétique en prenant en considération les interventions privées et publiques sur la langue, les arts et la littérature;

2) déplacer la perspective de l'oeuvre publiée vers l'oeuvre écrite par l'examen de certains choix esthétiques de l'auteure (lectures marquantes, intertextualité, citations, réécritures et annotations, jeux de focalisation et de voix);

3) situer cet art poétique dans le champ littéraire québécois et canadien au 20e siècle, en fonction de la chronologie de l'oeuvre.

Nos résultats seront livrés dans des conférences et communications, ainsi que sous forme d'articles. Au terme du projet, un ouvrage documentera et analysera la trajectoire de l'oeuvre et les différentes orientations prises durant son élaboration, ainsi que les propos tenus par l'auteure sur la langue, les arts et la littérature. Il s'agira pour nous de faire ressortir et d'interpréter les marques textuelles et esthétiques, telles qu'elles se matérialisent dans l'écriture, la lecture et les interventions publiques et privées.

Une telle recherche renouvellera en profondeur la compréhension d'une oeuvre phare de notre littérature, tout en offrant des connaissances plus précises sur l'histoire littéraire canadienne-française et québécoise pour la période qui va de la Seconde Guerre mondiale à la fin du 20e siècle.