Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke
à l'occasion du lancement du Programme de soutien à la réussite des élèves et de la Chaire de recherche sur l'apprentissage de la lecture/écriture chez le jeune enfant

Le 20 octobre 2008

Distinguées et distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

Alors que j'ai l'habitude de mettre en lumière le leadership de l'Université de Sherbrooke dans toutes sortes de domaines, je vais vous surprendre aujourd'hui. En effet, je ne vous vanterai pas l'équipe de la Faculté d'éducation en regard de la lutte au décrochage scolaire; la doyenne Garant s'en chargera dans quelques instants.

Ce matin, je veux plutôt reconnaître la vision, le leadership et la qualité philanthropique de personnes externes à l'Université de Sherbrooke, qui collaborent tellement intimement avec nous qu'elles font désormais partie de la famille.

Je voudrais donc d'abord louer la qualité philanthropique de Paul Desmarais Jr qui, par une contribution substantielle, permet de lancer aujourd'hui le Programme de soutien à la réussite des élèves (PSRÉ). Lorsque j'ai proposé à Paul Desmarais Jr de soutenir cette initiative à hauteur d'un million de dollars, le fait qu'il ait pris sa décision en quelques secondes seulement m'a carrément renversé. J'ignorais qu'il était si conscient de l'importance de l'enjeu du décrochage scolaire au Québec. Je découvrais en plus qu'il voyait l'Université de Sherbrooke y jouer un rôle de chef de file grâce à son approche pragmatique en collaboration avec les intervenants du milieu.

Quand on met en place un programme d'intervention de l'ampleur de celui qui est lancé aujourd'hui, le fait d'obtenir un soutien financier d'une telle envergure donne littéralement des ailes aux professeures et professeurs qui y sont pleinement engagés. Un philanthrope peut ainsi faire toute la différence et c'est ce que j'aimerais que l'on retienne de la décision fort heureuse de Paul Desmarais Jr d'appuyer la Faculté d'éducation dans cette quête si importante pour notre société, celle de la réussite scolaire de nos jeunes.

Par ailleurs, je tiens aussi à honorer le fait que la Chaire de recherche sur l'apprentissage de la lecture et de l'écriture chez le jeune enfant, également lancée aujourd'hui, est financée à plus de 860 000 $ par les quatre commissions scolaires de l'Estrie, le projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie et La Fondation de l'Université de Sherbrooke.

Cette concertation revêt un caractère exceptionnel à cause du partenariat qui lie l'Université aux quatre commissions scolaires de la région. Fait unique au Québec et pour la deuxième fois en Estrie1 , des commissions scolaires se mobilisent et engagent des ressources importantes pour soutenir la recherche universitaire et le transfert des connaissances dans le domaine de l'éducation. Les familles de toute la région sont ainsi choyées de pouvoir compter sur des commissions scolaires aussi visionnaires et précurseures!  Grâce à elles, toutes les compétences et les actions sont tournées vers une même cible : la réussite des élèves.

Réalisant qu'il faut aller au-delà des moyens existants, nos quatre commissions scolaires agissent de façon exemplaire en voulant ainsi faire progresser les connaissances pour agir de façon plus efficace et avant-gardiste. Le fait que cette chaire de recherche fasse partie d'un plus grand programme de soutien à la réussite scolaire est également novateur. Pour contrer le décrochage, nos professeurs développeront la recherche, tout en favorisant le transfert (Chaire). Nos étudiants, les enseignants des écoles et les professeurs de la Faculté d'éducation interviendront auprès de groupes d'élèves (École en chantier) autant au niveau des apprentissages et de l'orientation scolaire que des comportements (volet Clinique).

Je félicite le vice-doyen à la formation, le professeur André Beauchesne, la titulaire de la Chaire de recherche en lecture et écriture, la professeure Marie-France Morin, ainsi que tout le corps professoral de la Faculté d'éducation qui contribue à mettre la formation, la recherche, l'intervention et le transfert au service de la réussite des élèves et de la formation initiale et continue des enseignantes et enseignants.

Laissant aux collègues de la Faculté d'éducation le soin de vous présenter en détail ce programme intégrateur, je tenais à vanter un grand philanthrope de l'Université ainsi que les quatre commissions scolaires pour leur vision et leur capacité de leadership précurseur.

Merci à tous et meilleurs vœux à ces superbes initiatives de la Faculté d'éducation au bénéfice de la réussite scolaire des jeunes!

1 On a connu une première l'an dernier avec la Chaire de recherche de la CSRS sur la réussite et la persévérence des élèves.