Allocution du professeur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de l'annonce de la Soirée des chefs de la Commission scolaire Eastern Townships

Le 13 mars 2008

Monsieur le Directeur général,
Messieurs les Chefs,
Madame Tremblay,
Chers élèves,
Mesdames, Messieurs,

Quel plaisir d'assurer la présidence d'honneur de ce tout premier souper bénéfice de la Commission scolaire Eastern Towships (CSET), qui brille par son leadership et sa capacité d'innovation.

C'est la première fois que je soutiens une institution anglophone pour une cause qui me tient tellement à cœur : l'éducation, clé de voûte de notre présent et surtout de notre futur.

Première au pays à doter tous ses élèves d'un portable de la 3année du primaire à la 5e du secondaire, la Commission scolaire Eastern Townships est une figure de proue dans la révolution technologique incontournable que nous vivons. Elle a ainsi choisi de mettre à la disposition des jeunes un puissant moyen d'éveiller leur esprit et de développer des habiletés intellectuelles indispensables dans la société du savoir dans un contexte de mondialisation.

Utilisées judicieusement, les technologies de l'information et de la communication (TIC) présentent plusieurs intérêts : faciliter la recherche et le partage d'informations, favoriser les communautés d'apprentissage, le développement de la pensée critique de même que la créativité et les attitudes positives pour l'étude, en plus d'ouvrir l'esprit des jeunes en rendant si faciles les communications avec des jeunes de partout dans le Monde.

Il faut évidemment apprivoiser ces nouveaux outils et en évaluer les impacts pour en tirer les plus grands profits. Aussi, cet investissement dans l'accessibilité de l'ordinateur augmente la probabilité d'accès à l'informatique et aux technologies de réseau pour les enfants de milieux socioéconomiques faibles et pour leur famille.

Par ailleurs, le partenariat récent de la Commission scolaire Eastern Townships avec le réputé Cirque du Soleil consacre son leadership international dans l'application des TIC à l'enseignement.

Avec l'utilisation de l'ordinateur à des fins d'apprentissage, la commission scolaire anglophone entre de plain-pied dans le 21e siècle, alors que le Québec accuse un retard sur le reste du Canada, qui se situe lui-même en dessous de la moyenne des pays de l'OCDE1.

La Stratégie d'apprentissage amélioré modifie les façons de faire des élèves et le rôle des enseignants. Elle fournit une expérience terrain incomparable pour identifier les meilleures conditions de l'usage des TIC comme soutien efficace pour l'apprentissage scolaire. Dans cette optique, elle suscite d'ailleurs l'intérêt des chercheurs de la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke.

Enfin, je félicite la Commission scolaire Eastern Townships pour son initiative gastronomique au bénéfice de la réussite des élèves, ainsi que nos trois chefs qui ont accepté de s'exécuter bénévolement pour cette noble cause. J'invite donc toute la population de la région à soutenir le leadership précurseur de notre commission scolaire anglophone en participant en grand nombre à la Soirée des chefs, le jeudi 20 mars prochain au Musée de la nature et des sciences. Procurez-vous vite les 150 billets en vente au coût de 125 $ seulement, et venez en bonne compagnie jouir des talents de trois des meilleurs chefs en Estrie et au Québec!

1 « La proportion des élèves québécois de 15 ans qui utilisent l’ordinateur à des fins d’apprentissage est beaucoup moins élevée que dans le reste du pays, et bien en deçà de la moyenne des pays de l’OCDE, selon les données recueillies en 2003 », écrit Clairandrée Cauchy dans un article intitulé « Informatique : les écoles du Québec à la traîne », Le Devoir, 31 décembre 2007, p. A4.