Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de l'annonce d'une contribution du gouvernement fédéral au Centre de développement des biotechnologies de Sherbrooke

25 avril 2003

Monsieur le Secrétaire d'État,
Monsieur le Maire,
Monsieur le Président,
Monsieur le Directeur général,
Mesdames, Messieurs,

Le gouvernement du Canada vient de poser un nouveau jalon. Sa contribution d'un million et demi de dollars vient renforcer la reconnaissance de Sherbrooke comme pôle majeur en biotechnologies et, par la même occasion, la reconnaissance de l'Estrie à titre de Pôle d'excellence technologique du Québec.

L'annonce d'aujourd'hui porte sur le soutien en équipement de pointe dont les entreprises essaimantes ont besoin, sans avoir les moyens de se les procurer, ce qui accélère notre capacité de transfert technologique à partir des recherches menées par nos professeures et professeurs.

L'Université de Sherbrooke est déjà, et de loin, l'université canadienne qui fait fructifier le plus ses percées en recherche. Ainsi, par exemple, six nouvelles entreprises se sont implantées depuis trois ans dans le domaine des sciences de la vie, grâce à notre Institut de pharmacologie. Cette effervescence extraordinaire a contribué à la construction du Centre de développement des biotechnologies pour accueillir des entreprises à différents stades de leur développement.

L'Université de Sherbrooke s'implique donc avec des partenaires de choix comme BioMed Développement. Ensemble, nous sommes résolus à miser sur notre expertise pour commercialiser localement les fruits de nos découvertes et créer en Estrie de nouveaux emplois de qualité.

Le Bureau de liaison entreprises-Université protège les idées géniales issues de la recherche de haut calibre et stimule la création d'entreprises technologiques. Dans le secteur biomédical en particulier, le Centre de développement des biotechnologies va bientôt prendre le relais de l'étage d'incubation de l'Institut de pharmacologie, comme lieu d'hébergement de projets qui nécessitent plus d'espace. L'ensemble intégré de complexe biomédical prévoit également une zone où pourront s'installer des entreprises parvenues au stade de fabrication et de commercialisation.

Ainsi, par la créativité de son corps professoral, la formation d'une main-d'œuvre hautement spécialisée et ses partenariats stratégiques, l'Université de Sherbrooke contribue au développement socioéconomique du Québec en stimulant le démarrage et le développement d'entreprises à haut indice de savoir.

Merci à Développement économique Canada pour son importante contribution! Longue vie au Centre de développement des biotechnologies de Sherbrooke, un maillon essentiel dans le continuum qui va de l'Université à toute la société!