Allocution de monsieur Bruno-Marie Béchard,
recteur de l'Université de Sherbrooke,
à l'occasion de la conférence de presse sur le
Centre d'analyse et de suivi de l'indice Québec (CASIQ)

29 octobre 2001

Distingués invitées, invités et partenaires,
Mesdames, Messieurs,

L'Université de Sherbrooke est fière de s'associer à l'Institut de recherche en économie contemporaine pour devenir la référence en matière de performance des entreprises québécoises. Nous sommes heureux de contribuer à l'essor de l'économie québécoise en fournissant ce nouvel instrument de mesure aux entreprises, aux investisseurs et aux observateurs de la scène économique.

Pour l'Université de Sherbrooke, il est fondamental de se coller à la réalité. Dans notre monde en mutation, nous demeurons à l'écoute des besoins et surtout, nous réagissons rapidement aux enjeux de notre société.

Pour notre université, le Centre d'analyse et de suivi de l'indice Québec représente une occasion de contribuer davantage au développement du secteur financier québécois. Nous le faisons déjà depuis plusieurs années en formant des diplômées et diplômés aux compétences recherchées, en coopération avec les milieux de travail. Grâce au Centre d'analyse et de suivi, nous pourrons enrichir leur formation en leur offrant la possibilité d'observer en situation réelle le fonctionnement d'un organisme névralgique de notre économie nationale.

Cette réalisation place le Département de finance de notre Faculté d'administration dans la trajectoire du développement de l'Université de Sherbrooke. En effet, le Département de finance est considéré comme l'une des trois meilleures écoles de finance au monde par l'« Association for Investment Management and Research », et ses finissantes et finissants obtiennent des résultats exceptionnels aux examens qui conduisent au titre de CFA (« Chartered Financial Analyst »). 

Cela s'ajoute aux autres manifestations de notre rayonnement national et international. Permettez-moi d'en signaler quelques exemples. Dans le secteur de la valorisation commerciale des résultats de la recherche, l'Université de Sherbrooke détient le meilleur rendement canadien et l'un des meilleurs au monde en ce qui concerne les redevances sur ses propriétés intellectuelles.

Nous venons également de nous associer avec l'Université McGill, l'Université Bishop's et nos centres hospitaliers affiliés pour créer une société en commandite qui fournira le capital de très haut risque spécifiquement dédié au démarrage d'entreprises issues de la recherche de ces mêmes institutions.

Aussi, le gouvernement du Québec a choisi l'Université de Sherbrooke comme référence nationale en matière linguistique pour le français d'Amérique. Pour sa part, l'industrie des télécommunications a choisi l'Université de Sherbrooke comme référence mondiale en matière de compression de la parole pour la téléphonie mobile et Internet. Enfin, nous annoncerons bientôt que l'Université de Sherbrooke a été désignée comme référence mondiale dans le domaine médical par l'Organisation mondiale de la santé.

L'Université de Sherbrooke est vouée à se classer parmi les institutions de classe mondiale. Je suis heureux aujourd'hui de souligner avec vous un événement qui va dans ce sens : le lancement des indices boursiers des entreprises québécoises les plus performantes.

Longue vie à Indice Québec et au CASIQ, et prospérité aux entreprises québécoises!