Aller au contenu

Baccalauréat en géomatique appliquée à l'environnement

Programme stage COOP

Le baccalauréat en géomatique appliquée à l'environnement forme des étudiants à analyser des problématiques environnementales et à proposer des solutions concrètes aux gestionnaires et aux décideurs. L'approche basée sur l’apprentissage par projet (APP) amène les étudiantes et étudiants à travailler sur des projets réels, soumis par des entreprises et des organismes partenaires.

Offert en collaboration avec le Département de biologie, ce programme propose des stages rémunérés, avec le régime coopératif.

Passerelle et reconnaissance de cours

Pour reconnaître les connaissances acquises dans certains programmes collégiaux, le Département de géomatique appliquée peut créditer un certain nombre de cours aux personnes inscrites au baccalauréat en gémomatique appliquée à l'environnement. 

Questions fréquentes

Nous n’avons pas de cote de rendement collégial (CRC) minimale à l’admission. Puisque notre capacité d’accueil n’est actuellement pas limitée, nous acceptons toutes les personnes qui rencontrent la condition générale d’admission (DEC) et les conditions particulières d’admission (préalables).

Notre baccalauréat accueille des étudiantes et étudiants de divers horizons, aussi bien en sciences humaines qu'en sciences naturelles.

Pour être admise ou admis au baccalauréat, vous devez avoir complété un cours de notions fondamentales de calcul différentiel (MAT NYA, anciennement MAT103). Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le suivre dans un cégep ou en ligne par le biais du Département de mathématiques de l'Université de Sherbrooke. Si ce cours n’est pas complété avant le début de la première session, vous avez jusqu’à la fin de celle-ci pour le terminer; votre admission devient alors conditionnelle à la réussite du cours.

Nous offrons aussi la possibilité de suivre ce cours directement au département durant la première session. Il s'agit du cours GMQ 099 – Éléments de mathématiques pour géomaticiens. Ce cours doit obligatoirement être complété à la fin de la première session pour que vous puissiez demeurer dans le programme.

Durant la première session du baccalauréat, nous conseillons fortement aux étudiantes et étudiants qui n’ont pas suivi de programme en sciences de la nature au cégep de suivre le cours optionnel GMQ 099 – Éléments de mathématiques pour géomaticiens. Il s’agit d’une mise à niveau en vue des cours qui se donnent à la deuxième session.

Pour les personnes qui ont suivi le programme de sciences de la nature au cégep, le cours GMQ 099 peut aussi s'avérer fort utile comme révision des notions de base.

Certains cours des microprogrammes en géographie et en géomatique appliquée sont les mêmes que ceux du baccalauréat. Ceux-ci peuvent donc être crédités dans le baccalauréat. Cependant, les exigences d’entrée au programme du baccalauréat doivent être satisfaites pour le microprogramme en géomatique appliquée : détenir un DEC et avoir suivi l’équivalent de MAT NYA (anciennement MAT103) – Calcul différentiel.

Il est difficile de répondre précisément à cette question. Comme chaque profil est différent, chacune et chacun tire profit de façon différente d’une même formation. Ce genre de formation est souvent un complément à une autre formation.

Il est possible de commencer à la session d’hiver en faisant des cours du baccalauréat qui seront crédités lorsque vous vous inscrirez officiellement au baccalauréat.

La façon de procéder dans ce cas est de faire une demande d’admission au certificat multidisciplinaire. Vous pourrez ainsi suivre des cours de géomatique à l’hiver et à l’été, puis faire une demande d’admission au baccalauréat pour l’automne. Il est possible de discuter de votre choix de cours avec la personne responsable du programme.

Tout comme les offres d’emploi, les offres de stages dépendent aussi des champs d’activités et de la conjoncture économique. Par le passé, il est arrivé souvent que la demande en stages dépasse la disponibilité en stagiaires, ce qui indique un excellent taux de placement. L’Université de Sherbrooke offre un programme unique au Québec : pour un baccalauréat de trois ans, il y a trois stages rémunérés et accrédités comme expérience pertinente. Le Service des stages et du développement professionnel se charge de consulter les employeurs potentiels et de planifier les entrevues pour qu’employeurs et stagiaires trouvent leur compatibilité.

Localement, Sherbrooke présente une importante offre de stages réguliers, que ce soit au Centre d’information topographique de Sherbrooke (CITS), au ministère des Transports, dans quelques organismes à but non lucratif (OBNL) ou dans des organismes de bassins versants (OBV). Cependant, beaucoup d’autres possibilités de stages sont également offertes dans les grands centres (Montréal, Québec et Ottawa). Ces stages sont habituellement offerts par les paliers gouvernementaux du provincial et du fédéral.

Des stages à l’étranger sont également possibles. USherbrooke International a produit un guide pratique contenant les directives, formalités administratives et conseils pouvant faciliter la préparation du stage et le séjour.

Pour obtenir une réponse, veuillez consulter les plus récentes données salariales (PDF, 680 Ko) rendues disponibles par le Service des stages et du développement professionnel.

Vous pouvez suivre des cours pendant que les autres membres de votre cohorte sont en stage. Cependant, il peut être difficile d’être à temps plein, car certains cours nécessitent des prérequis et vous devez suivre une certaine séquence. Si cela vous permettra d’alléger vos sessions, vous ne réduirez pas la durée de votre baccalauréat, car celui-ci se termine par un projet d’équipe sur trois sessions qui doit être fait de manière séquentielle en 2e et 3e années.

Vous pouvez tout à fait faire une demande d'admission au baccalauréat en géomatique appliquée, régime coopératif (avec stages). Cependant, il faut savoir que le nombre de places en régime coopératif est limité. La sélection se fait sur évaluation du dossier.

La géomatique est un domaine multidisciplinaire. Aussi, la personne formée en géomatique peut s’investir dans bon nombre de champs professionnels : environnement, gestion régionale, ressources naturelles, conservation de la nature, transport, municipalités... En effet, la géomaticienne ou le géomaticien se trouve au carrefour de disciplines qui lui permettent de traiter différents types de projets à dimension spatiale. Les postes demandant ces compétences sont souvent accompagnés d’une thématique (par exemple géomatique de l’environnement, géomatique et base de données ou géomatique en santé). Ainsi, vous devrez souvent rencontrer des spécialistes d’autres disciplines afin de faire avancer votre projet de façon satisfaisante.

Votre travail impliquera une bonne dose d’ordinateur, pour que vous puissiez acquérir, stocker, traiter et gérer les données. Beaucoup de projets impliquent la saisie et la préparation de données, et vous demandent donc de coordonner les travaux de terrain. Il importe de bien structurer les bases de données en interaction avec d’autres spécialistes et de traiter ces données avec les outils géomatiques.

La géomatique est un champ d’activités encore tellement sous-estimé qu'il peut y avoir un déficit de ressources humaines dans le milieu.

D’abord, il faut établir le type de géomatique qui vous interpelle. À titre d’exemple, les dossiers environnementaux permettent à certaines et certains de trouver des postes et des emplois dans le domaine. Il s’agit d’organismes d’intervention en environnement comme le Corridor appalachien, de consortiums régionaux d’intervenants, d’organismes locaux de bassin versant, ou encore de certains ministères provinciaux et fédéraux en lien avec l’environnement, les ressources naturelles, la sécurité publique, l'aménagement du territoire, les transports, etc. Les offres d’emploi dépendent fortement des champs d’activités et de la conjoncture économique.

Au-delà de ces employeurs, les municipalités, les regroupements régionaux de gestion territoriale et un ensemble étendu de compagnies privées (des cabinets de consultation spécialisées aux firmes plus élargies d’ingénierie-conseil) ont un réel besoin de géomaticiennes et géomaticiens. Vous pouvez aussi conseiller les gouvernements pour une gestion efficace du territoire en ayant la capacité de traiter un problème multidimensionnel à l’aide de données spatiales. Il y a un ensemble très étendu d’employeurs potentiels, ce qui vous donnera un bon choix.

Les emplois se situent dans toutes les régions du Québec. Ils sont généralement sur une base annuelle. Notre formation vous prépare à gérer des projets : il ne s'agit donc pas d'emplois à dominance de terrain.

Le taux de placement est très élevé. Il est cependant difficile d’indiquer un pourcentage précis, car plusieurs facteurs influencent l’obtention d’un emploi à la suite de la diplomation. D’abord, plusieurs poursuivent leurs études au 2e cycle. Ensuite, les occasions d’emploi varient selon le champ d’application choisi. Finalement, la qualité du dossier d’une personne et sa flexibilité géographique influencent son taux de placement.

Il n’y a pas d’ordre professionnel ou de titre réservé pour la profession de géomaticienne ou géomaticien. Notre programme de formation ne donne pas accès à l'Ordre des arpenteurs-géomètres.

Information

Geomatique@USherbrooke.ca
Téléphone : 819 821-7190
Sans frais : 1 800 267-UdeS, poste 67190