Santé organisationnelle

Notre université puise sa force dans la qualité des gens qui composent notre communauté. Et le bien-être de notre communauté est une préoccupation réelle pour l’institution. Au point d’en faire une priorité de notre plan stratégique.

Oser prendre le pouls, identifier nos bons coups et nos défis, puis, travailler ensemble à des solutions pour faire croître collectivement notre indice de santé organisationnelle. C’est l’exercice auquel nous convions toute la communauté, dans le cadre d’une démarche qui nous ressemble : ambitieuse, innovante, rigoureuse, inclusive et humaine.

Tel un portrait de famille, l'indice vise à saisir la réalité dans un espace-temps. Il permet de prendre un peu de recul, de se regarder sous une nouvelle perspective, avec lucidité et bienveillance, de reconnaître nos forces et d'identifier les points de vigilance vers lesquels nos énergies doivent être investies. Et les prochains portraits viendront se superposer aux précédents pour nous permettre de constater tout le chemin parcouru ensemble.

Professeure Denyse Rémillard, responsable du comité ISO, rectrice adjointe et vice-rectrice à l'administration et au développement durable

Qu'est-ce que la santé organisationnelle?

C’est une synergie de variables :

  • individuelles (ex. : habitudes de vie)
  • collectives (ex. : soutien social)
  • organisationnelles (ex. : pratiques de gestion)
  • environnementales (ex. : sécurité)

qui contribue à la fois :

  • à la santé et au bien-être
  • au développement et
  • au succès

… des personnes et de l’organisation elle-même. 

Objectifs de la démarche

  • Se doter d’un indice global et fiable en santé organisationnelle.
  • Suivre l’évolution de la santé organisationnelle dans le temps.
  • Élaborer une stratégie, accompagnée d’un plan d’action institutionnel basé sur les constats observés.
  • Responsabiliser tous les membres de la communauté face à la santé organisationnelle à l’UdeS.