Aller au contenu

Premiers soins

La présente section est un bref aide-mémoire pour les personnes qui ont une formation en secourisme; elle donne des directives générales pour toute personne devant intervenir en cas d’urgence. Aussi, il est possible de réviser ses connaissances en parcourant le guide de formation publié par la CNESST intitulé : Secourisme en milieu de travail

Dans les situations d’urgence nécessitant les premiers soins, composez les numéros d’urgence indiqués au début du présent guide.

Pour faire face aux situations d’urgence, appliquez les principes de la Prise en Charge d’une Situation d’Urgence (PCSU).

  • Prenez la situation en main.
  • Appelez à l’aide.
  • Évaluez les dangers et rendez les lieux sûrs.
  • Déterminez les circonstances de l’incident.
  • Indiquez que vous êtes secouriste, si tel est le cas, et offrez votre aide.
  • Si vous soupçonnez une blessure à la tête ou à la colonne vertébrale, soutenez la tête et le cou de la victime.
  • Évaluez la faculté de réponse de la victime.

Vérifiez si la victime réagit :

  • la taper doucement sur l’épaule ou la secouer légèrement;
  • criez : « Est-ce que ça va ? »;
  • demandez à quelqu'un de vous aider ou appelez la Division de la protection des milieux de travail et d'études au 819 821-7699 ou à l'interne au 811;
  • si vous avez affaire à une personne en arrêt respiratoire et/ou cardiaque, appliquez immédiatement les premiers soins nécessaires, si vous avez reçu la formation pertinente.

Quelques symptômes de crise cardiaque :

  • sensation d’écrasement ou douleur oppressante à la poitrine, aux bras et à la mâchoire;
  • souffle court, pâleur, sueurs et faiblesse;
  • nausées et vomissements;
  • douleurs abdominales, indigestion et rots;
  • appréhensions et peur;
  • refus de la crise cardiaque imminente.

Mesures à prendre lorsque vous soupçonnez une crise cardiaque :

  • aidez la victime à se reposer, assise ou couchée selon la position qui semble la plus confortable pour elle;
  • aidez la victime à prendre la dose de médicament prescrite pour son état;
  • assurez l’administration prompte de soins médicaux et suivre la procédure d’urgence décrite au début du présent guide. Rassurez la victime en lui disant que les secours arrivent;
  • desserrez le col, la ceinture et tous les vêtements serrés;
  • calmez la victime sans restreindre ses mouvements.

À l’arrivée du DEA :

  • ouvrez le DEA et mettez-le en marche;
  • retirez les vêtements et les objets (incluant les bijoux et les timbres médicamenteux) de la personne qui pourraient entrer en contact avec les électrodes;
  • assurez-vous que la poitrine est sèche et exempte de pilosité excessive afin de permettre aux électrodes de bien adhérer;
  • suivez les indications des diagrammes pour placer correctement les électrodes sur la poitrine de la personne. Choisissez les électrodes appropriées en fonction de l’âge de la personne (adulte ou enfant);
  • suivez les instructions énoncées par le guide vocal du DEA;
  • lorsque le DEA vous demande d’envoyer un choc, assurez-vous de ne pas être en contact avec la personne et dites «Je suis en sécurité. Tout le monde est en sécurité. Éloignez-vous tous».

Dans le domaine du secourisme en général, une personne est considérée comme un enfant lorsqu’elle est âgée entre un et huit ans. Pour un enfant, utilisez les électrodes pour enfant. Si vous n’en avez pas, utilisez celles pour adulte. Suivez les indications se trouvant sur les électrodes pour savoir comment les installer.

Si la distance entre les électrodes est de moins de 2,5 centimètres (1 pouce), placez-en une sur la poitrine (antérieure) et la seconde dans le dos (postérieure).

Choses à considérer lorsque vous utilisez un DEA :

  • retirer tout timbre médicamenteux de la poitrine de la personne;
  • si vous voyez une petite cicatrice ou bosse de la grosseur d’une boîte d’allumettes sur la poitrine de la personne, placez l’électrode 2,5 centimètres (1 pouce) plus loin;
  • si la personne est couchée dans une flaque d’eau, faites le « test d’éclaboussement ». Si vous sautez dans l’eau et qu’elle éclabousse, vous devez déplacer la personne avant de vous servir du DEA;
  • si la poitrine de la personne est mouillée, essuyez-la avant d’utiliser le DEA;
  • assurez-vous qu’il n’y a aucune source d’oxygène près de la personne.

Vérifiez si la victime est inconsciente :

  • parlez-lui à très haute voix;
  • tapez-la doucement sur l’épaule ou secouez-la légèrement;
  • demandez de l’aide, composez le 819 821-7699 ou le 811 à l’interne.

Vous n’obtenez aucune réaction de la victime :

  • vérifiez si elle respire;
  • regardez s’il y a expansion du thorax;
  • écoutez sa respiration;
  • tentez de sentir son souffle contre votre joue.

La victime est inconsciente mais respire, placez-la en position latérale de récupération :

  • si la respiration est bruyante (gargouillement ou ronflement);
  • si la victime commence à vomir ou à saigner de la bouche;
  • si vous devez la quitter pour quelques minutes.

La respiration de la victime est régulière, mais des blessures sont apparentes :

  • ne la déplacez pas, mais attendez l’arrivée de l’ambulance.

La victime ne respire pas :

  • appliquez-lui la technique de réanimation, si vous possédez la formation pertinente.

Demandez : « Pouvez-vous parler ? » :

  • si la victime peut parler ou crier, les voies respiratoires sont probablement assez dégagées pour permettre de déloger l’obstruction;
  • surveillez-la de près.

La victime peut parler ou tousser :

  • encouragez-la à continuer de tousser;
  • ne lui tapez pas dans le dos.

La victime ne peut ni parler ni tousser, mais elle est consciente :

  • placez-vous derrière elle et encerclez-lui la taille de vos bras;
  • formez un poing avec une de vos mains;
  • placez le poing, pouce contre son abdomen, juste au-dessous du nombril et bien au-dessous de la pointe inférieure du sternum;
  • saisissez le poing de l’autre main;
  • enfoncez le poing dans l’abdomen en exerçant des poussées rapides vers le haut;
  • répétez les poussées vers le haut jusqu'à ce que les voies respiratoires soient dégagées.

Si la victime est inconsciente :

  • appliquez-lui la technique de réanimation, si vous possédez la formation pertinente.
  1. L’empoisonnement est le plus souvent causé par ingestion de produits nocifs.
  2. Essayez de déterminer quelle substance le sujet a avalée; la quantité qu’il a absorbée; combien de temps s’est écoulé depuis l’absorption.
  3. Tentez d’obtenir une fiche signalétique de la substance ingérée et faites ce qui est prescrit dans la section des premiers soins.
  4. Communiquez immédiatement avec le Centre antipoison de votre localité ou un médecin et suivez les directives données quant au traitement.
  5. Essuyez toute trace de poison du visage et de la bouche du sujet. Rincez-lui la bouche, s’il est conscient, et placez-le en position latérale de sécurité.

Ne provoquez pas le vomissement et ne donnez rien à boire ou à manger au sujet sauf indications figurant sur la fiche de données de sécurité.

Les brûlures doivent toujours être considérées comme dangereuses chez les personnes âgées et les jeunes enfants. En cas de brûlures, adoptez les mesures suivantes :

Brûlures causées par le feu, des solides ou des liquides chauds ou le soleil :

  • surveillez de près les voies respiratoires. Des brûlures autour de la bouche ou du nez peuvent indiquer que les voies respiratoires ou les poumons ont été brûlés. Les voies respiratoires peuvent enfler et rendre la respiration de la victime difficile;
  • cherchez d’autres signes de brûlures. Cherchez également d’autres blessures, surtout en cas d’explosion ou de choc électrique;
  • immergez la région brûlée dans de l’eau froide ou appliquez des linges propres imbibés d’eau froide afin de soulager la douleur et pour réduire l’enflure et la formation d’ampoules. N’appliquez aucun onguent ou corps gras sur les brûlures graves. Certains remèdes domestiques comme le beurre ou l’huile peuvent causer des infections;
  • retirez les objets serrés comme les bijoux, les chaussures et autres de la région brûlée avant que l’enflure n’apparaisse;
  • ne tirez jamais sur le linge qui adhère à la brûlure;
  • une fois la douleur apaisée, couvrez la brûlure de pansements secs et aseptiques puis faites un bandage lâche;
  • ne pas crevez les ampoules, une peau intacte contribue à prévenir l’infection.

Brûlures causées par des substances chimiques sèches ou liquides :

  • rincez abondamment la région brûlée à l’eau courante froide et continuer jusqu’à l’arrivée des secours;
  • demandez à la victime d’enlever les vêtements contaminés;
  • couvrez la plaie d’un linge propre et pansez-la légèrement;
  • si les yeux sont touchés, les rincer à grande eau au moins 15 minutes.

Brûlures électriques :

  • avant de toucher au sujet, coupez le courant;
  • si la respiration ou la circulation est interrompue, entreprenez la réanimation cardio-respiratoire si vous avez la formation nécessaire;
  • couvrez les brûlures d’un linge propre et d’un pansement.
  • Enlever les objets et les meubles sur lesquels la personne pourrait se blesser. Essayez de l’éloigner de toute situation ou de tout endroit dangereux, tels un incendie, hauteurs ou un plan d’eau.
  • Protégez la tête de la personne en plaçant sous elle un coussin léger ou un vêtement plié.
  • Si elle a la bouche pleine de salive, de sang ou de vomissures, placez-la en position latérale de récupération pour laisser s’écouler les liquides.
  • Ne pas tenter de placer quoi que ce soit entre ses dents, car il est rare qu’une personne en convulsion se morde la langue ou la joue assez fort pour saigner abondamment.

Après la crise, elle sera somnolente et confuse. Effectuez un examen secondaire pour vérifier si elle s’est blessée. La rassurer et l’encourager. Si la crise a eu lieu en public, la victime peut être embarrassée. Éloignez les curieux, car elle sera fatiguée et voudra se reposer. Restez avec elle jusqu’à ce qu’elle ait pleinement repris conscience. Appelez le 819 821-7699 ou le 811 à l’interne.

En cas d’hémorragie, donnez les premiers soins suivants :

  1. ne pas perdre de temps à essayer de laver la plaie. Exercez une pression directe sur celle-ci à l’aide d’un pansement ou d’un linge propre, tel qu’une débarbouillette, une serviette ou un mouchoir. Utilisez une compresse ou un linge pour éviter que l’infection ne pénètre dans la plaie. Placez une main sur la compresse et exercez une pression ferme. Si aucun pansement ou linge n’est disponible, demandez à la personne blessée d’exercer une pression avec sa propre main. N’utilisez la main nue qu’en dernier recours;
  2. si l’on ne soupçonne la présence d’aucune fracture, surélevez la région blessée au-dessus du niveau du cœur;
  3. appliquez un bandage compressif pour fixer les compresses de gaze ou le linge;
  4. si du sang s’infiltre dans le bandage, posez d’autres pansements par-dessus pour l’absorber. Ne pas enlever les pansements imbibés de sang;
  5. surveillez constamment les voies respiratoires et la respiration. Recherchez tout signe et symptôme indiquant une aggravation de l’état de la victime. Si l’hémorragie semble arrêtée, donnez, le cas échéant, des soins supplémentaires;
  6. se laver les mains le plus rapidement possible;
  7. os fracturé, verre ou objet faisant saillie. Ne retirez pas les objets enfoncés dans la plaie. Exercez de la pression autour de la blessure sans appuyer sur l’os fracturé ou sur l’objet. Placez un linge stérile ou propre autour de la région atteinte et couvrez la plaie. Maintenez de la pression et empêchez l’objet de bouger en le fixant à l’aide de bandages;
  8. si une partie du corps a été complètement arrachée (avulsion), essayez de la récupérer. L’envelopper si possible dans un morceau de gaze stérile ou encore dans un linge propre tel qu’une débarbouillette. Placez le tout dans un sac de plastique et posez celui-ci sur de la glace. Veillez à envoyer cette partie sectionnée à l’hôpital en même temps que la victime.

Pour se rappeler les principes de base des premiers soins à donner en cas d’hémorragie, il suffit de penser à l’acronyme PER :

P  pour pression directe à l’endroit de l’hémorragie;
E  pour élever la région blessée au-dessus du niveau du cœur;
R  pour repos.

Fournitures de premiers soins

Pour commander des fournitures de premiers soins ou consulter la liste de prix, veuillez compléter le formulaire et le retourner à Premierssoins@USherbrooke.ca.