Étude exploratoire de l'expérience de soins des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral léger (TCCL) et de son influence sur la reprise du travail

Chercheure principale: Chantal Sylvain

Cochercheure: Marie-José Durand

Période: 2015-2016

Financement: Programme de recherche interdisciplinaire sur la prévention et la réduction de l'incapacité au travail (ERIPRIT)

Résumé: L’importance d’établir des partenariats entre les différents intervenants impliqués dans le processus de retour au travail (RAT) après une absence prolongée est aujourd’hui largement reconnu. Constatant le peu de connaissances existantes quant au stratégies qui sont développées et mises en œuvre à cet effet dans le cas de travailleurs récupérant d’un traumatisme craniocérébral léger (TCCL), ce projet a cherché à décrire les stratégies que mobilisent les professionnels de la santé et de la réadaptation (cliniciens) à cet effet. Sur la base de données qualitatives recueillies auprès de cliniciens et de travailleurs s’étant retrouvés au cœur d’un tel processus, cette étude a ainsi permis d’identifier sept (7) stratégies qui sont régulièrement utilisées par les cliniciens pour établir des partenariats avec les diverses parties prenantes (employeurs, assureurs, médecin traitant, famille du travailleur) au cours du processus de réadaptation. Dans l’ensemble, ces stratégies semblent toutes avoir pour objectif d’assurer que les messages véhiculés et les interventions réalisées par les autres partenaires demeurent cohérents avec ceux de l’équipe de réadaptation. Les mécanismes employés à cet effet sont principalement d’ordre discursif (par ex. : validation, explication, persuasion). Or, si les travailleurs interrogés tendent généralement à corroborer la pertinence de ces stratégies, certaines leur paraissent néanmoins peu adéquates pour permettre cette cohérence, notamment lorsque celles-ci s’adressent à l’employeur.

Publications liées

Résumé publié