Pre Marie-José Durand, Ph. D., erg.

  • Professeure titulaire, École de réadaptation, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke
  • Chercheure, Centre de recherche Charles-Le Moyne Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les innovations en santé (CR-CSIS)
  • Directrice, Centre d’Action en Prévention et Réadaptation des Incapacités au Travail (CAPRIT)
  • Titulaire, Chaire de recherche en réadaptation au travail (Fondation J. Armand Bombardier et Pratt & Whitney Canada)

Téléphone: 450 463-1835, poste 61466

Courriel: marie-jose.durand@usherbrooke.ca 

Champs d’intérêt et d’expertise

  • Réadaptation au travail pour des personnes présentant différents problèmes de santé (trouble musculosquelettique, trouble mental, cancer);
  • Développement d’outils de mesure et d’interventions
  • Développement et évaluation de programmes de retour au travail en entreprise
  • Méthodes quantitatives, qualitatives et mixtes

 « Mon but n’a jamais été d’être chercheure : la recherche est apparue comme une solution lorsque j’étais clinicienne pour tenter de répondre à mes questions. Le déclencheur a clairement été mon intolérance à ne pas pouvoir plus aider les patients face à leur santé, à leur autonomie.  Mes recherches sont donc très pratiques, très ancrées sur des difficultés vécues par des personnes en incapacité au travail. Au fil des années, j’ai élargi l’éventail de méthodes de recherche que j’utilise pour justement pouvoir encore mieux capter les problèmes et leurs solutions. Bref, la recherche s’est imposée par elle-même…puis j’ai appris à aimer son caractère dynamique, créatif et de dépassement. »

Formation universitaire 

  • Ph. D sciences cliniques, Université de Sherbrooke
  • M. Sc science biomédicales, Université de Montréal
  • B. Erg., Université Laval

Contributions majeures

Développement de connaissances 

Formation

  • Élaboration des programmes de 2e cycle (offerts à des professionnels en exercice) en pratique de la réadaptation et en gestion de l’invalidité, ainsi que d’un programme de 3e cycle (offert aux jeunes chercheurs) en prévention d’incapacités au travail.

Diffusion et transfert de connaissances