Aller au contenu

Domaines de recherche

Biologie moléculaire et cellulaire

Le Département de biologie compte près d’une dizaine de professeures-chercheuses et professeurs-chercheurs œuvrant dans le domaine de la biologie moléculaire et cellulaire. Les activités de recherche de ces professeures et professeurs sont principalement orientées vers la compréhension des mécanismes impliqués dans la régulation de l’expression génique, de la différenciation cellulaire, de l’apoptose et des réactions de défense chez les animaux et les plantes, ainsi que le développement de méthodes d’intégration de données génomiques et d’outils bio-informatiques.

Les projets actuellement en cours font appel à l’utilisation de méthodes modernes d’analyse telles la culture cellulaire, l’immunocytochimie, la microscopie confocale, l’ARN interférence, la mutagenèse, la transcriptomique, la protéomique, le séquençage à haut débit et la bio-informatique.

Des modèles expérimentaux aussi variés que les cellules en culture, la souris domestique Mus musculus, la levure Saccharomyces cerevisiæ et la plante Arabidopsis thaliana sont aussi utilisés.

Par leurs travaux, les différents groupes de recherche en biologie moléculaire et cellulaire contribuent au développement de connaissances pouvant trouver des applications en médecine ainsi qu’en agriculture tout en participant à la formation des étudiantes et étudiants aux trois cycles universitaires.

  • Biologie et génétique moléculaire des plantes : analyse de la mort cellulaire programmée chez Arabidopsis thaliana
  • Biologie cellulaire et moléculaire des mécanismes de contrôle de la croissance, de la différenciation et de l’apoptose des cellules animales
  • Biologie et génétique moléculaire des plantes : élicitation des réactions de défense chez les plantes
  • Étude de la régulation transcriptionnelle des P-glycoprotéines
  • Mécanismes de la transcription génique et structure de la chromatine
  • Biologie moléculaire et structurale des acides nucléiques
  • Régulation de l’expression des gènes par les riborégulateurs (« riboswitch ») chez les microorganismes
  • Régulation des gènes de classe II du MHC
  • Mécanismes moléculaires de la différenciation des lymphocytes T

Écologie terrestre

Les professeures-chercheuses et professeurs-chercheurs en écologie se spécialisent dans divers domaines de l'écologie.

Composé des 8 professeures et professeurs d'écologie, le Centre de recherche en écologie de l'Université de Sherbrooke (CREUS) se consacre à l'étude des principaux axes de recherche suivants :

  • Biodiversité et fonction des écosystèmes dans des environnements fluctuants;
  • Patrons et processus affectant la dynamique des populations et la biodiversité;
  • Maintien de la diversité génétique et phénotypique dans des environnements en changement;
  • Impacts des activités humaines sur la biodiversité.
  • Écologie comportementale et écologie du paysage : influence de la structure du paysage sur l’écologie du mouvement des oiseaux
  • Écologie des sols : flux d'énergie et cyclage d'éléments nutritifs
  • Écologie de la conservation en milieu tropical
  • Influence des activités humaines sur les réponses écologiques de la faune
  • Écologie animale : succès reproducteur, stratégie de reproduction, comportement social, dynamique de population et conservation des mammifères
  • Écologie moléculaire, génétique quantitative et dynamique des populations
  • Écologie comportementale : dynamique éco-évolutive, démographie
  • Conséquences des activités anthropiques sur les populations sauvages (changements climatiques, chasse, urbanisation)
  • Écophysiologie végétale, écologie des communautés et écologie théorique
  • Écophysiologie animale : équilibre et contraintes énergétiques et nutritionnelles chez les homéothermes

Microbiologie et biotechnologie

La recherche en microbiologie au Département se fait avec un groupe de 6 professeures et professeurs. Ces chercheuses et chercheurs étudient les micro-organismes saprophytes d’importance économique, les actinomycètes, ainsi que les agents pathogènes ayant une importance en clinique humaine et vétérinaire, et en agro-alimentaire.

Le groupe offre aux étudiantes et étudiants de 2e et 3e cycles une vaste gamme de projets qui impliquent la biochimie, l'écologie et la diversité microbienne, la phytopathologie, la physiologie, les interactions plante-microorganismes, la biologie moléculaire, le génie génétique et la biotechnologie.

De plus, le groupe est très intégré, de sorte qu'une étudiante ou un étudiant est régulièrement en contact avec les chercheuses et chercheurs et tous les membres de leur personnel. Ces conditions créent un environnement propice à la recherche et au développement de l'esprit et de la méthode scientifique.

  • Phytopathologie bactérienne et contrôle biologique d'agents phytopathogènes
  • Génie biomoléculaire
  • Expression génétique chez les actinomycètes et les mycobactéries
  • Microbiologie environnementale
  • Génétique moléculaire bactérienne
  • Évolution des génomes bactériens – Transferts horizontaux
  • Éléments intégratifs et conjugatifs (ICE) – Éléments mobiles bactériens
  • Recombinaison et régulation des gènes chez les ICE
  • Études des antibiotiques et de la pathogenèse par l'utilisation de micropuces à ADN
  • Résistance aux antibiotiques et acquisition de facteurs de virulence
  • Nouveaux antibiotiques expérimentaux
  • Étude des stratégies de survie et prolifération des bactéries du genre Frankia