Pratique environnementale de l’in situ

Tissu sociable : une installation éphémère à découvrir au centre-ville de Sherbrooke

Dominic Fortin-Charland, Florence Béland, Camilie Therrien, Rosalie Ste-Marie, Geneviève Lapierre, Cynthia Blais et Jocelyne Langlois ont réalisé l'oeuvre Tissu sociable au centre-ville de Sherbrooke dans le cadre du cours Pratique environnementale de l'in situ.
Dominic Fortin-CharlandFlorence BélandCamilie TherrienRosalie Ste-MarieGeneviève LapierreCynthia Blais et Jocelyne Langlois ont réalisé l'oeuvre Tissu sociable au centre-ville de Sherbrooke dans le cadre du cours Pratique environnementale de l'in situ.

Photo : Josianne Bolduc

Les étudiantes et les étudiants du certificat en arts visuels ont réalisé une oeuvre des plus originales au centre-ville de Sherbrooke dans le cadre du cours Pratique environnementale de l’in situ.

Tissu sociable est une installation éphémère abordant les liens entre les citoyens qui investissent de manières diverses le centre-ville (résidents, commerçants, travailleurs communautaires, sans abris, politiciens, etc.). Elle se veut un clin d’œil à l’expression familière « être tissé serré », qui met en lumière l’esprit de communauté des gens impliqués sur la Wellington Sud.

L'oeuvre est une réalisation de Florence Béland, Cynthia Blais, Dominic Fortin-Charland, Jocelyne Langlois, Geneviève Lapierre, Rosalie Ste-Marie et Camilie Therrien.

Photo : Josianne Bolduc

Cette installation est composée de quatre bases de lits dont l’intérieur est tissé. Trois lits servent de chaises longues pour s’étendre au soleil ou d’espaces confortables pour discuter ou se reposer et, le quatrième, de support pour un tissage représentant la carte du centre-ville de Sherbrooke.

Sur les têtes de lit poussent des plantes et des légumes qui seront accessibles à tous. Le public est invité à prendre soin du lieu et des plantes qui s’y trouvent. Tissu sociable emprunte aux couleurs locales du secteur et contribue à souligner l’importance de la Well Sud au cœur du centre-ville.

Pour cette réalisation, les étudiantes et les étudiants ont travaillé sous la supervision de la chargée de cours Josianne Bolduc, responsable du certificat en arts visuels de l'Université de Sherbrooke.