Formation en médecine

Les futurs médecins font équipe avec la communauté

Que vous soyez une famille, un couple ou une personne seule, vous pouvez bénéficier d’un service de consultation pour identifier vos besoins en ressources communautaires tout en contribuant à la formation des étudiantes et étudiants en médecine.
Que vous soyez une famille, un couple ou une personne seule, vous pouvez bénéficier d’un service de consultation pour identifier vos besoins en ressources communautaires tout en contribuant à la formation des étudiantes et étudiants en médecine.
Photo : UdeS – Martin Blache

Les étudiantes et étudiants du programme de doctorat en médecine de l’Université de Sherbrooke peuvent compter sur une collaboration inestimable pour enrichir leur formation : celle des citoyennes et citoyens. Couples, familles ou personnes seules, ces partenaires indispensables au développement de professionnels socialement responsables reçoivent en échange un service de référence vers des ressources communautaires adaptées à leurs besoins.

Dans la pratique de la médecine, les différents acteurs des milieux de la santé doivent collaborer pour le bien des populations qu’ils desservent. Les étudiantes et étudiants en médecine de 1re et de 2e année apprennent donc à intégrer cet aspect de leur pratique future dans le cadre du cours Apprentissage par le service dans la communauté.

Cette activité pédagogique vise notamment à communiquer avec des personnes de sa communauté, hors du contexte de soins, en vue de développer le réflexe de recourir adéquatement aux habiletés et savoirs de divers collaborateurs, incluant la famille et les organismes communautaires. Un second volet de ce cours est aussi dédié au service bénévole dans un organisme.

Améliorer les déterminants de la santé

Des équipes étudiantes du cours sont jumelées à un partenaire ‒ famille, couple ou personne seule ‒ qu’elles vont rencontrer à trois reprises pendant un an. Elles doivent apprendre à connaître et à comprendre le contexte de vie des personnes ou des familles et identifier avec elles un besoin pouvant être comblé par l’apport d’un service communautaire. Les étudiantes et étudiants font alors une recherche et reviennent ensuite discuter de certains services adaptés au partenaire.

En plus de rendre service aux citoyennes et citoyens partenaires, cette implication communautaire contribue à la formation de nos futurs médecins : une expérience enrichissante pour les uns et les autres!

Les médecins en devenir mettent ainsi en pratique l’analyse des facteurs influençant l’état de santé, appelés déterminants de la santé. Ces déterminants de la santé sont, par exemple, le niveau de revenu, les habitudes de vie ou l’environnement social. C’est en identifiant les divers besoins que pourrait avoir une personne, un couple ou une famille que les futurs médecins pourront leur proposer des ressources communautaires en vue d’améliorer les déterminants de la santé.

Par exemple, pour un besoin identifié de passer plus de temps en famille, ils pourraient orienter la famille vers des organismes d’entretien ménager, ou encore, pour un besoin de briser l’isolement d’une personne seule, référer celle-ci à un organisme qui offre des activités sociales. Ainsi, les étudiantes et étudiants expérimentent de façon concrète le lien entre les déterminants de la santé, les besoins et les ressources disponibles.

Une ouverture à la diversité

Les futurs médecins ont l’occasion de s’ouvrir à la diversité par l’expérimentation d’un contact avec des individus différents d’eux et de réfléchir à leurs propres comportements et leurs impacts auprès des personnes rencontrées. (Photo prise avant l'entrée en vigueur des mesures de distanciation)

Les futurs médecins ont l’occasion de s’ouvrir à la diversité par l’expérimentation d’un contact avec des individus différents d’eux et de réfléchir à leurs propres comportements et leurs impacts auprès des personnes rencontrées. (Photo prise avant l'entrée en vigueur des mesures de distanciation)


Photo : UdeS – Martin Blache

L’apprentissage par le service dans la communauté permet de bien comprendre l’état de santé des communautés et des personnes en contexte de vulnérabilité. La ou le futur médecin sera ainsi en mesure d’identifier les caractéristiques des personnes et des populations en contexte de vulnérabilité, incluant les concepts de marginalité, d’exclusion, de pauvreté et d’inégalité sociale. Il pourra aussi reconnaître le rôle et l’expertise de divers acteurs de la société civile contribuant à la santé des individus et des communautés.

Pour les étudiantes et étudiants en médecine, cette occasion les ouvre à la diversité par l’expérimentation d’un contact avec des individus de divers milieux, notamment des personnes en situation de pauvreté ou encore de culture ou de statut socioéconomique différents. Ils sont ainsi amenés à réfléchir sur leurs propres comportements et leurs impacts auprès des personnes rencontrées.

Une expérience concrète

Cette activité de partenariat procure aux futurs médecins une expérience concrète d’apprentissage en les plaçant en situation réelle de consultation. Elle les sensibilise à l’importance du rôle qu’ils peuvent jouer comme professionnelles ou professionnels de la santé pour répondre aux besoins des personnes en contexte de vulnérabilité. « J’ai vraiment apprécié d'avoir accès à l'intimité d'une famille et de bâtir une relation d'aide et de confiance », a mentionné une étudiante du cours.

Les partenaires impliqués, tout en bénéficiant d’un service personnalisé, jouent un rôle crucial en fournissant aux étudiantes et étudiants une expérience concrète de leur apprentissage

Les partenaires apprécient également ce contact avec les équipes étudiantes. « Merci de permettre aux étudiants d'avoir accès à la réalité des familles. Ça leur permet de développer leur humanité et leur compassion », a mentionné un citoyen qui a bénéficié du service. « Nous avons vraiment apprécié l'expérience, ce sont de bons futurs médecins que vous avez là! », a affirmé un autre. Les partenaires impliqués, tout en bénéficiant d’un service personnalisé, jouent un rôle crucial en fournissant aux étudiantes et étudiants une expérience concrète d’apprentissage : un échange gagnant-gagnant!

Devenez citoyenne ou citoyen partenaire

Le programme de doctorat en médecine est à la recherche de partenaires pour la nouvelle année universitaire. Nul besoin de faire partie d’un groupe en contexte de vulnérabilité ou d’avoir un problème particulier : il suffit d’être disposé à rencontrer à trois reprises, pendant un an, une équipe de deux à quatre étudiantes ou étudiants.

L’an dernier, ce sont près de 90 partenaires qui ont bénéficié de cette consultation gratuite sur la détermination des besoins en ressources communautaires et qui ont ainsi contribué à la formation de nos futurs médecins. Ces partenariats ont été établis sur les trois sites de formation que compte la Faculté de médecine et des sciences de la santé, soit Sherbrooke, Saguenay et Moncton au Nouveau-Brunswick.

En plus de rendre service aux citoyennes et citoyens partenaires, cette implication communautaire contribue à la formation de nos futurs médecins : une expérience enrichissante pour les uns et les autres!

Pour soumettre votre candidature comme citoyenne ou citoyen partenaire, veuillez vous référer au lien ci-dessous ou téléphoner au 819 821-7000, poste 75200