Formation responsable à l'UdeS : une communauté en quête de sens

Isabelle Lacroix, professeure agrégée de l'École de politique appliquée, agissait à titre de commentatrice lors de cette journée.
Isabelle Lacroix, professeure agrégée de l'École de politique appliquée, agissait à titre de commentatrice lors de cette journée.

Dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier, les professeures Annie Carrier et Isabelle Létourneau ont présenté deux cours offerts à l’UdeS qui répondent, selon elles, à un besoin de plus en plus présent chez la communauté étudiante : la recherche de sens. Elles souhaitent préparer les étudiantes et les étudiants aux défis qui les attendent sur le marché du travail et les motiver à s’engager dans la création d’un « futur meilleur ».

C'est que, peu importe leur position géographique et leur domaine d’activité, les entreprises et les organisations doivent s’adapter aux enjeux environnementaux et économiques actuels. Pour former des étudiantes et étudiants aptes à proposer des solutions, les approches pédagogiques principalement axées sur les connaissances et les compétences semblent insuffisantes. Selon Annie Carrier et Isabelle Létourneau, il faut « inspirer et engager les responsabilités » : il faut former des acteurs du changement!

Un rôle « novateur » en santé

Pour Annie Carrier, professeure à l’École de réadaptation de la FMSS et chercheuse au Centre de recherche sur le vieillissement, CIUSSS de l’Estrie – CHUS, « l’agent de changement est un promoteur, un leader. Il doit user d’expertise, de savoir et d’influence pour promouvoir la santé et le bien-être ». L’activité intégrative finale en ergothérapie, offerte à la maîtrise, permet d’analyser les facettes clinique et sociale du métier. « Puisqu’elle génère des malaises actuellement, la performance des organisations de santé devra être constamment remise en question par les prochains professionnels et professionnelles de la santé, qui ont de moins en moins de contrôle sur leur pratique », explique la conférencière.

Annie Carrier, professeure à l’École de réadaptation de la FMSS et chercheuse au Centre de recherche sur le vieillissement, CIUSSS de l’Estrie – CHUS
Annie Carrier, professeure à l’École de réadaptation de la FMSS et chercheuse au Centre de recherche sur le vieillissement, CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Photo : Michel Caron - UdeS

« Pour de grands changements, il faut de grandes actions! »

  Pre Annie Carrier

Au-delà des compétences liées à la pratique clinique, les étudiantes et étudiants de 2e cycle en ergothérapie doivent atteindre des compétences sur le plan des responsabilités professionnelles. La formation continue en recherche partenariale avec l’Association canadienne des ergothérapeutes du Québec leur permet d’être accompagnés en contexte réel et de réfléchir à des enjeux concrets liés au système de santé québécois.

Moi, gestionnaire socialement responsable

Le cours Moi, gestionnaire socialement responsable sera offert à l’École de gestion dès janvier 2020. Isabelle Létourneau, professeure agrégée du Département de management et de gestion des ressources humaines, souhaite former des gestionnaires « plus prudents ».

Le cours de tronc commun représentera un total de 90 interventions par année, effectuées en équipe, dans plus de 40 organisations partenaires, dont des organismes à but non lucratif et des municipalités. Les mandats prévus seront principalement en lien avec la gestion du développement durable et la responsabilité sociale des entreprises.

Isabelle Létourneau, professeure agrégée du Département de management et de gestion des ressources humaines à l'École de gestion
Isabelle Létourneau, professeure agrégée du Département de management et de gestion des ressources humaines à l'École de gestion

Photo : Michel Caron - UdeS

« La vision stratégique derrière la structure de ce cours est d’imaginer un monde où il fait bon vivre, d’imaginer les organisations et les gestionnaires nécessaires pour y arriver et de mettre en œuvre cette vision! »

Pre Isabelle Létourneau

Les Entretiens Jacques Cartier, qui se déroulaient du 4 au 6 novembre 2019, ont réuni une cinquantaine de personnes à l’Université de Sherbrooke lors d’une journée-conférence portant sur les « acteurs du changement ». Issues de différents milieux, elles ont échangé sur la formation responsable et ont partagé diverses pistes de réflexion sur les problématiques actuelles de notre société. Cet événement annuel, organisé entre la France et le Canada, a permis notamment aux participantes et participants d’explorer différentes pratiques éducatives mises en place de chaque côté de l’océan Atlantique.