Concours de bourses du FRQNT

Bourse postdoctorale pour développer des bétons innovants

Ousmane Ahmat Hisseine, récipiendaire d'une bourse de recherche postdoctorale du FRQNT.
Ousmane Ahmat Hisseine, récipiendaire d'une bourse de recherche postdoctorale du FRQNT.
Photo : Aghiles Begriche

Le concours de bourses de recherche postdoctorale 2021-2022 du Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT) a récemment récompensé Ousmane Ahmat Hisseine, stagiaire postdoctoral au sein du Centre de recherche sur les infrastructures en béton (CRIB).

Actuellement sous la supervision du professeur Arezki Tagnit-Hamou, monsieur Ousmane a vu son dossier de recherche être classé au premier rang du Programme B3X parmi tous les dossiers soumis au comité «Fabrication et construction» chargé des évaluations. Il poursuivra ses recherches dès l'automne à l'Université Laval sous la direction du Pr Luca Sorelli. Toutes nos félicitations!

Cette bourse postdoctorale annuelle de 45 000 $ permettra à Ousmane de développer des bétons innovants pour des infrastructures en béton toujours plus performantes et durables. Considérant les coûts énergétiques et environnementaux de la production du ciment Portland et en raison du fardeau socio-économique croissant associé à la construction et à la réhabilitation des infrastructures en béton au Québec et au Canada, le développement de bétons à faible teneur en ciment et à haute performance est impératif pour prolonger la durée de vie des infrastructures, réduire notre empreinte écologique et diminuer les coûts de réfection des infrastructures.

Nouvelle génération de bétons

Ousmane envisage concevoir une nouvelle génération de bétons fibrés à ultra-haute performance (BFUP); des BFUP à faible teneur en ciment, renforcés à multi-échelle et ayant une résistance améliorée à la fissuration. Déjà durant son doctorat, en tant que lauréat de la prestigieuse bourse Vanier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), Ousmane avait développé des bétons plus résistants, plus durables et plus écologiques à base de poudre de verre récupérée et de cellulose issue de ressources forestières québécoises. L’approche d’Ousmane repose sur la conception multi-échelle de composites cimentaires (de l’échelle nanométrique jusqu’à l’échelle structurale réelle) afin de proposer des BFUB permettant à nos infrastructures en béton de prévenir les fissures avant même qu’elles soient visibles.