Prix et distinction

La première Médaille Sami-Aoun remise à Pierre McCann

En cette Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le premier récipiendaire de la Médaille Sami-Aoun, Pierre McCann, versera la bourse accompagnant la médaille dans le Fonds pour la diversité. Ce Fonds à pour but de soutenir financièrement des membres de la communauté étudiante s’identifiant à des groupes minoritaires.
En cette Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le premier récipiendaire de la Médaille Sami-Aoun, Pierre McCann, versera la bourse accompagnant la médaille dans le Fonds pour la diversité. Ce Fonds à pour but de soutenir financièrement des membres de la communauté étudiante s’identifiant à des groupes minoritaires.
Photo : UdeS - Michel Caron

Le Vivre-ensemble est cher à notre institution et il est désormais l’objet d’une reconnaissance d’engagement à l’École de politique appliquée. La Médaille Sami-Aoun, dévoilée et remise pour la première fois le 12 mai lors du 8e colloque de la recherche étudiante de l’École de politique appliquée, a mis en lumière cette année la contribution remarquable de Pierre McCann, étudiant à la maîtrise en politique appliquée, et la fierté du professeur Sami Aoun.

Je suis profondément touché par votre bienveillante considération. Espérant que cela soit un encouragement pour une meilleure performance dans le savoir et une motivation de plus pour l’engagement citoyen.

Sami Aoun, professeur retraité de l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke

Cette importante annonce a été faite par la professeure et directrice de l’École de politique appliquée, Isabelle Lacroix. La professeure Lacroix est d’ailleurs l’instigatrice de cette médaille, qui s’accompagne d’une bourse de 300 $. La professeure de l’École de politique appliquée s’est ainsi engagée à faire un don de 3000 $ sur 10 ans en créant le Fonds de la Médaille Sami-Aoun. En cette Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le récipiendaire a d’ailleurs décidé de verser sa bourse de 300 $ dans une cause qui lui tient à cœur.

Tout au long de mon parcours en études politiques appliquées et de mes différents engagements, j’ai tenté autant que possible de prendre conscience de mes privilèges et de les mettre au service des personnes issues de groupes marginalisés. Un objectif continue de m’habiter à ce jour, soit d’offrir à ces personnes ce qui m’aurait moi-même aidé quand j’ai vécu des difficultés en raison de mon appartenance aux communautés LGBTQ+. C’est d’ailleurs pourquoi je souhaite verser la somme accompagnant la Médaille Sami-Aoun au Fonds pour la diversité que j’ai initié avec mon conjoint, dans le but de soutenir financièrement des membres de la communauté étudiante s’identifiant à des groupes minoritaires.

Pierre McCann, récipiendaire de la Médaille Sami-Aoun

À l’image de l’éminent professeur Sami Aoun, la médaille souligne l’engagement, l’excellence académique et la contribution remarquable de membres de la communauté étudiante de l’École de politique appliquée à l’amélioration du Vivre-ensemble.
À l’image de l’éminent professeur Sami Aoun, la médaille souligne l’engagement, l’excellence académique et la contribution remarquable de membres de la communauté étudiante de l’École de politique appliquée à l’amélioration du Vivre-ensemble.
Photo : Fournie

Par ce don, la professeure Isabelle Lacroix souhaite, à l’image de l’éminent professeur Sami Aoun, souligner l’engagement, l’excellence académique et la contribution remarquable de membres de la communauté étudiante de l’École de politique appliquée à l’amélioration du Vivre-ensemble. La médaille et la bourse seront remises chaque année à une étudiante ou un étudiant de 1er ou 2e cycle en politique appliquée qui répondra à ces critères.

Regard sur la recherche en politique appliquée

Le colloque de la recherche étudiante de l’École de politique appliquée a également permis de mettre en lumière différentes thématiques de recherche et la rigueur scientifique des étudiantes et des étudiantes. C’était l’occasion pour la communauté étudiante de l’ÉPA de s’exercer à la présentation de leurs travaux dans le cadre d’un colloque scientifique.

Cette 8e édition du colloque présentait quatre panels qui abordaient des enjeux d'actualité, soit :

  • Quel leadership en contexte pandémique ?
  • Mutations numériques et répercussions politiques
  • Stratégies, enjeux et pourparlers face à la crise climatique : paradiplomatie et transition juste
  • Culture citoyenne chez les jeunes : portraits, enjeux et perceptions

Les participantes et participants ont également pu assister à deux conférences. La conférence d’ouverture, intitulée « Pandémie, retour du politique et défis de la démocratie », donné par la Pre Isabelle Lacroix la conférence de clôture « L’hécatombe des personnes âgées lors de la pandémie : un échec des politiques publiques » avec le conférencier invité, le professeur de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, Dr Réjean Hébert.