Défi de l’engagement étudiant 2021

Pleins feux sur 10 contributions ayant un impact dans la communauté

Ruche Campus, l'un des cinq groupes ayant récolté les honneurs du 37e Défi de l'engagement étudiant.
Ruche Campus, l'un des cinq groupes ayant récolté les honneurs du 37e Défi de l'engagement étudiant.
Photo : Martin Blache - UdeS

Vulgarisation et rayonnement de la science, enjeux environnementaux, études féministes et queers, santé psychologique, intégration de la communauté étudiante internationale, sensibilisation auprès de personnes en situation de handicap… les lauréates et lauréats du 37e Défi de l’engagement étudiant ont su s’illustrer par la pertinence de leur contribution dans la communauté.

Au total, cinq personnalités et cinq groupes ont raflé des prix d’honneur, accompagnés de bourses de 500 $. Les candidatures de pas moins de 47 personnalités et de 21 groupes avaient été soumises par les membres de la communauté universitaire.

Des personnalités qui s’engagent avec passion

La doctorante en études littéraires Charlotte Comtois a remporté le prix Audace.
La doctorante en études littéraires Charlotte Comtois a remporté le prix Audace.
Photo : Fournie

Doctorante en études littéraires, Charlotte Comtois a reçu le prix Audace. Cofondatrice de la revue littéraire Cavale, elle a dirigé une équipe de 15 personnes à titre de corédactrice en chef pour six numéros. Vice-présidente aux affaires académiques au sein de son association départementale l’AGEMDELCUS pendant deux ans, elle a organisé quatre colloques, lesquels mettaient de l’avant les études féministes et queers, les questions environnementales et la parole des chercheuses et chercheurs en émergence. Elle travaille présentement sur un projet de distribution gratuite de protections menstruelles réutilisables.

Isabelle Béliveau, étudiante en environnement et lauréate du prix Solidarité. 
Isabelle Béliveau, étudiante en environnement et lauréate du prix Solidarité. 

Photo : Martin Blache - UdeS

Isabelle Béliveau a quant à elle été récompensée du prix Solidarité. Étudiante en environnement, elle s’est démarquée par son implication au sein de Campus durable, du Jardin collectif et du collectif La planète s’invite à l’UdeS. Elle a fondé l’organisme à but non lucratif nommé Éco-motion, qui s'intéresse à la santé psychologique dans un contexte de changements socioenvironnementaux sans précédent. Depuis sa fondation en décembre 2020, Éco-motion a donné de nombreuses conférences dans différents milieux pour éduquer et informer son public cible. L’organisme a atteint plus de 1500 personnes à travers divers événements, autant dans le milieu scolaire que dans le milieu professionnel.

Joannie Connell, gagnante du prix Constance. 
Joannie Connell, gagnante du prix Constance. 

Photo : Martin Blache - UdeS

Joannie Connell et Hugo Giguère ont tous deux reçu le prix Constance. Doctorante en biologie moléculaire et cellulaire, Joannie a été trésorière et présidente de son association départementale, le RECSUS. Elle s’est démarquée par l’organisation d’ateliers scientifiques pour le grand public ainsi que pour la communauté étudiante de la Faculté des sciences. Elle s’est impliquée au sein du Forum de la recherche du RECSUS. Depuis 2019, elle œuvre au sein du comité de direction du REMDUS, d’abord à titre de directrice des finances et services, puis comme directrice générale.

Hugo Giguère, gagnant du prix Constance.
Hugo Giguère, gagnant du prix Constance.

Photo : Martin Blache - UdeS

Hugo Giguère a retenu l’attention pour son engagement au sein du RECPUS, du RECMUS et comme président du conseil d’administration du REMDUS. Dans ses implications communautaires, on compte aussi son bénévolat en tant que raccompagnateur bénévole pour Opération Nez rouge de Sherbrooke depuis 2014, et la création d’une équipe participante au Relais pour la vie depuis 2018. Il a contribué à plusieurs événements pour faire rayonner la science, dont la Journée Phare, la journée scientifique annuelle du DOCC, le Festival Eurêka! et Expo-sciences.

Alexandra Chapdelaine, du doctorat recherche en sciences de la santé, a remporté le prix Polyvalence. 
Alexandra Chapdelaine, du doctorat recherche en sciences de la santé, a remporté le prix Polyvalence. 

Photo : Martin Blache - UdeS

De son côté, Alexandra Chapdelaine a obtenu le prix Polyvalence pour son engagement exceptionnel au sein de son association départementale, le RECMUS, de BistroBrain, de la Semaine du cerveau et de la Journée de vulgarisation scientifique sherbrookoise. Doctorante en recherche en sciences de la santé, elle a coorganisé le spectacle Exprime-toi pour la santé. Cette initiative a rassemblé quelque 40 artistes, chercheuses, chercheurs et personnes affectées par des troubles de santé, afin de présenter des modèles positifs en prônant l’utilisation de l’art comme exutoire thérapeutique.

Des groupes ayant à cœur le bien-être de la collectivité

Ahmad El Ferdaoussi, représentant l'AIEUS, pour le prix Continuité.
Ahmad El Ferdaoussi, représentant l'AIEUS, pour le prix Continuité.
Photo : Martin Blache - UdeS

Du côté des groupes, l’Association interculturelle des étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke (AIEUS) a été récompensée du prix Continuité, pour l’organisation d’activités favorisant l’intégration des étudiantes et étudiants internationaux et la défense de leurs droits. Depuis plus de 12 ans, l’AIEUS fait la promotion d’échanges interculturels sur les campus.

Le Groupe d’intérêt en santé globale du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick a obtenu le prix Nouveauté.
Le Groupe d’intérêt en santé globale du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick a obtenu le prix Nouveauté.
Photo : Fournie

Le Groupe d’intérêt en santé globale du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick a remporté le prix Nouveauté. Formé en janvier 2020, le groupe a organisé des activités et des conférences rassembleuses sur des enjeux de santé mondiale encourageant l’acquisition de nouvelles connaissances. La panoplie d’activités accessibles pour les personnes étudiantes a été mise en place, et ce, malgré le contexte de la pandémie.

Ruche Campus s'est vu décerner le prix Développement durable.
Ruche Campus s'est vu décerner le prix Développement durable.

Photo : Martin Blache - UdeS

Le prix Développement durable a quant à lui été attribué à Ruche Campus pour l’organisation d’ateliers d’éducation en ligne offerts aux élèves du primaire. En seulement un mois, 7 groupes totalisant 162 jeunes ont suivi un atelier. Ruche Campus a distribué des paniers de Noël contenant des produits issus du rucher et confectionnés par ses membres. En décembre 2020, l’UdeS a reçu l'accréditation de BeeCampus par l’organisme BeeCity, grâce à l’initiative de Ruche Campus.

Des membres de l'exécutif de l'AEPSUS, lauréats du prix Dynamisme.
Des membres de l'exécutif de l'AEPSUS, lauréats du prix Dynamisme.

Photo : Martin Blache - UdeS

Le prix Dynamisme a été remis à l’Association des étudiantes et étudiants en psychologie de l’Université de Sherbrooke (AEPSUS). L’exécutif de l’association a rapidement constaté que les bouleversements sociaux et scolaires ne pouvaient manquer de toucher ses membres et a adapté efficacement ses activités afin de mieux les soutenir. Le groupe a organisé des activités virtuelles et des services de soutien à ses membres afin de briser l’isolement.

Le prix Envergure a été remis aux membres du projet Autonomisation des Haïtiens en situation de handicap au regard de la propagation de la COVID-19
Le prix Envergure a été remis aux membres du projet Autonomisation des Haïtiens en situation de handicap au regard de la propagation de la COVID-19

Photo : Martin Blache - UdeS

Le projet Autonomisation des Haïtiens en situation de handicap au regard de la prévention de la propagation de la COVID-19 a finalement reçu le prix Envergure. Un groupe d’étudiantes et d’étudiants de l’École de réadaptation et de la Faculté des sciences de réhabilitation de Léôgane, de l’Université d’Épiscopale en Haïti, a réalisé des capsules de sensibilisation visant à réduire la propagation de la COVID-19 ainsi que ses conséquences associées au sein de la population en situation de handicap.

Si le traditionnel Défi étudiant n’a pas pu se tenir cette année selon la formule en présentiel habituelle, l’UdeS a néanmoins tenu à souligner l’engagement exceptionnel des personnalités et groupes lauréats en leur faisant parvenir leurs prix. Des capsules vidéo seront également diffusées au cours des prochaines semaines.