Prix Acfas 2020

Deux étudiantes formées à l’UdeS remportent les honneurs

Diffusé en ligne cette année, le Gala de l’Acfas 2020 a couronné le 9 décembre dernier deux personnes issues de la relève scientifique à l’UdeS. Justine Benoît-Piau, étudiante au doctorat en sciences de la santé, remporte le prix IRSST-doctorat pour ses recherches en santé et sécurité au travail dans le domaine de la danse, et Christina Khnaisser, titulaire d’un doctorat en informatique médicale, obtient le Prix de thèse en cotutelle France-Québec, pour sa thèse Construction de modèles de données relationnels temporalisés guidée par les ontologies.

Prix IRSST-doctorat

Justine Benoît-Piau, étudiante au doctorat recherche en sciences de la santé
Justine Benoît-Piau, étudiante au doctorat recherche en sciences de la santé
Photo : Fournie

Justine Benoît-Piau

Passionnée de danse depuis son plus jeune âge, Justine Benoît-Piau effectue des recherches en santé et sécurité au travail dans ce domaine. Elle souhaite ainsi renforcer les pratiques de prévention afin de réduire les troubles musculosquelettiques et les douleurs, très fréquentes dans ce milieu. Ce sont près de 86 % des danseuses et danseurs qui se blessent en une seule saison d’entraînement et de représentations. Ces lésions peuvent causer de sévères incapacités et avoir un impact majeur sur les carrières en danse. L’excellence des recherches de Justine est soulignée par le prix Acfas IRSST-doctorat qui vient reconnaître non seulement l’importance de ses travaux, mais aussi celle du milieu de la danse.

À propos du prix IRSST-doctorat
Cette bourse d'études doctorales a pour but de souligner l’excellence du dossier des personnes lauréates pendant leurs études universitaires passées et présentes et de les encourager à poursuivre leur carrière en recherche. Les travaux de recherche doivent être réalisés dans le domaine de la santé et sécurité du travail.

Prix thèse en cotutelle France-Québec

Christina Khnaisser

Christina Khnaisser, détentrice d'un doctorat en informatique médicale obtenu dans le cadre d’une cotutelle entre l’Université de Paris et l’Université de Sherbrooke
Christina Khnaisser, détentrice d'un doctorat en informatique médicale obtenu dans le cadre d’une cotutelle entre l’Université de Paris et l’Université de Sherbrooke
Photo : Fournie

Christina Khnaisser est titulaire d’un doctorat en informatique médicale obtenu en 2019 dans le cadre d’une cotutelle entre l’Université de Paris et l’Université de Sherbrooke. Elle possède aussi une maîtrise en génie logiciel de l’Université de Sherbrooke. Elle est actuellement en stage postdoctoral avec la professeure Angela Bonifati, à l’Université de Lyon 1. Ses recherches consistent à élaborer des méthodes de construction de modèles de données clinico-administratives et génomiques pour des systèmes de santé apprenants à partir de modèles de connaissances. Elle s’intéresse principalement aux bases de données relationnelles temporalisées, aux bases de données de graphes, aux ontologies appliquées, à l’intégration de données et au Web sémantique.

À propos des Prix de cotutelle de thèse
Les Prix de cotutelle de thèse, parrainés par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et le Consulat général de France à Québec, sont octroyés chaque année lors de la remise des prix « relève » du grand dîner des Journées de la relève en recherche de l'Acfas.