Grâce à un élan de générosité exceptionnel, l'UdeS amasse 1,5 M$ pour aider plus de 2000 étudiantes et étudiants en difficulté

Près de deux mois après avoir lancé son Fonds d’aide d’urgence pour les étudiantes et étudiants, l’Université de Sherbrooke est fière d’annoncer qu’elle pourra aider 2000 étudiants qui ont vu leur budget fortement affecté en raison de la pandémie. Le Fonds a été conçu pour les aider à combler leurs besoins essentiels de façon rapide. Grâce au soutien de plus de 700 généreux donateurs et donatrices, la somme de 1,5 M$ a été amassée.

« Ça me fait chaud au cœur de constater que ce mouvement de solidarité a pris une telle ampleur. Merci mille fois! Tous ensemble, nous aiderons la communauté étudiante à passer à travers cette crise sans précédent », souligne  le professeur Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats. « Malgré toutes les mesures mises en place par nos gouvernements, nous avons toujours des étudiants qui vivent des réalités particulières et qui ne peuvent s’en sortir sur le plan financier. On peut, par exemple, penser aux étudiants internationaux qui n’ont pas accès à l’aide gouvernementale ou bien aux étudiants parents, pour qui le montant peut s’avérer insuffisant. Avec les sommes recueillies, le Fonds sera en mesure de les soutenir durant les prochains mois d’été. »

L’arrivée à l’objectif en si peu de temps démontre que telle une grande famille, la communauté de l’Université de Sherbrooke est tricotée serrée et fait preuve d’altruisme lorsque vient le temps de faire face à des épreuves. Chacune des contributions au Fonds a un impact majeur sur la réussite et le bien-être de la population étudiante, lui permettant de poursuivre des études avec un poids en moins sur les épaules.

« Je viens tout juste d’apprendre que je pourrai avoir l’aide du Fonds. Quel soulagement! Je craignais de manquer d’argent en ce début de session. Il n’est facile de me trouver un nouvel emploi à l’heure actuelle et j’ai de grosses dépenses, entre autres parce que je dois acheter plusieurs livres », dit Myriam.

« J’ai pu remettre mes derniers travaux et faire mes examens de la session d’hiver en sachant que je pourrai remplir mon réfrigérateur. J’éprouve une grande reconnaissance pour toutes les personnes qui, par leur geste, ont rendu cette période moins difficile », mentionne Felipe.

Les étudiants ont été très touchés par les témoignages d’espoir et d’encouragement exprimés par les donatrices et donateurs. « Continue, tu es capable, je crois en toi! Ce que tu réalises en étudiant est important pour la société d'aujourd'hui et de demain. Ça va aller! », a écrit Valérie Morin.

La famille Geay-Guttierez a aussi envoyé un mot d’encouragement aux étudiants : « Soutenons nos étudiants qui font preuve d'agilité et de résilience en persévérant malgré les difficultés : ils en ressortiront grandis. Lâchez pas! »

Les étudiants ayant reçu une aide financière tiennent d’ailleurs à remercier chacun des donateurs et donatrices qui leur ont prêté main-forte en posant un geste de soutien. Ils souhaitent également manifester leur reconnaissance aux partenaires externes qui se sont joints à ce vaste effort collectif, soit La Personnelle, Sherweb, la Fondation Marcelle et Jean Coutu et la Fondation J.A. DeSève, ainsi qu’à leurs pairs, qui ont démontré leur soutien par l’intermédiaire de dons du Fonds d’appui à l’engagement étudiant et de plusieurs associations étudiantes de l’UdeS.