Sociofinancement pour les étudiantes et étudiants en difficultés financières : à mi-chemin de l'objectif

Photo : Fournie

Pour les étudiantes et étudiants, boucler le budget représente souvent un défi. Dans le contexte de pandémie de COVID-19, l’exercice peut devenir un véritable casse-tête. Afin d’aider la communauté étudiante aux prises avec des problèmes d’ordre financier, l’Université de Sherbrooke a lancé, le 24 mars dernier, un Fonds d’aide d’urgence. Elle y a injecté un premier montant de 500 000 $, dont 250 000 $ provenant du Fonds d’appui à l’engagement étudiant, et a invité toute la communauté universitaire à se mobiliser pour atteindre un montant de 1,5 M$. La solidarité de toutes et de tous porte déjà ses fruits : la campagne de sociofinancement a permis d'amasser 750 000 $, soit la moitié de l'objectif global. Il faut toutefois continuer à se serrer les coudes pour parvenir au montant visé, qui permettra d'aider 2000 étudiantes et étudiants. Grâce à l’appui de La Fondation, l’UdeS double tous les dons pour ce fonds, encourageant ainsi la solidarité de la communauté universitaire et du grand public.

De l'aide pour persévérer

« Notre priorité, c’est la réussite de nos étudiantes et étudiants. On veut donc les aider à traverser cette période difficile qui affecte gravement les finances d’un bon nombre. Le nouveau fonds leur donnera un coup de pouce rapide qui leur permettra de se remettre sur les rails et de se concentrer sur leurs études », souligne le recteur de l’Université de Sherbrooke, Pierre Cossette.

En effet, plusieurs étudiants ont perdu une source importante de revenus en raison de la pandémie. Ceux-ci occupent bien souvent des emplois à temps partiel, notamment dans des commerces. Ces postes ont été parmi les premiers abolis en raison des mesures prises pour ralentir la propagation du virus.

Parmi ces étudiants se retrouvant sans source de revenus, certains ne sont pas admissibles à l’aide gouvernementale; c’est là que le Fonds d’aide d’urgence entre en jeu. C'est le cas pour Noémie, mère monoparentale d’un petit garçon de trois ans, qui a effectué un retour aux études. « Mes parents m’appuyaient afin que je puisse réaliser mon rêve de faire des études universitaires. Ayant tous deux perdu leur emploi en raison de cette crise, ils ne sont plus en mesure de m’offrir un soutien financier. Je ne savais plus quoi faire pour payer mon loyer et les autres factures qui s’accumulaient. Je ne voyais pas de solutions! Finalement, l’aide que m’apporte l’Université me permettra de souffler un peu et de terminer ma session. »

Un appel à tous et à toutes

« J’invite tous les diplômés et diplômées, les proches d’étudiants, le personnel et les retraitées et retraités de l’Université de Sherbrooke, s’ils en ont la possibilité, à se joindre à moi et à poser un geste d’entraide pour assurer l’avenir de la relève, mentionne Vincent Joli-Coeur, président de La Fondation de l’Université de Sherbrooke. C’est grâce aux efforts concertés de chacun d’entre nous que nous atteindrons notre objectif d'aider le plus grand nombre de nos étudiants ».

Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats, ajoute : « Plus de 500 personnes se sont mobilisées pour la cause jusqu’à maintenant! Plusieurs ont aussi écrit des messages d’espoir aux étudiants pour les encourager à ne pas lâcher. Je suis vraiment fier de la mobilisation de la communauté de l’Université de Sherbrooke, on est là les uns pour les autres! »

Toutes les personnes interpellées par la cause peuvent dès maintenant offrir leur soutien au Fonds d’urgence pour les étudiants et étudiantes de l’Université de Sherbrooke en se rendant sur le site de sociofinancement de la campagne.

Modalités pour les étudiants

Les étudiants peuvent d’ores et déjà remplir une demande d’aide financière sur la page www.usherbrooke.ca/etudiants/soutien-a-la-reussite/fonds-daide-financiere-durgence/. Toutes les demandes seront traitées rapidement afin d’apporter une aide immédiate à ceux et celles qui en ont le plus besoin.