Sur le thème Du jamais su

88e Congrès de l’Acfas : l’appel de propositions est lancé!

Dans le cadre du 88e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qu’accueillent conjointement l’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s du 4 au 8 mai 2020, l’ensemble de la communauté de recherche est invité à partager les résultats de ses plus récents travaux en soumettant des propositions de colloques thématiques ou de communications libres.

Le comité organisateur du 88e Congrès de l'Acfas, formé d'Alexandre Jay, Martine Lafleur, Anne Beaulieu, Jean-Pascal Lemelin, Jean-Pierre Perreault, Olivier Bouffard, Miles Turnbull et Jacques Joly (rangée avant) et d'Annie Dionne, Philippe Sarret, Jade Savage, Patricia Fournier, Julie Frédette et Alexandra Bouchard (rangée arrière).
Le comité organisateur du 88e Congrès de l'Acfas, formé d'Alexandre Jay, Martine Lafleur, Anne Beaulieu, Jean-Pascal Lemelin, Jean-Pierre Perreault, Olivier Bouffard, Miles Turnbull et Jacques Joly (rangée avant) et d'Annie Dionne, Philippe Sarret, Jade Savage, Patricia Fournier, Julie Frédette et Alexandra Bouchard (rangée arrière).
Photo : Michel Caron - UdeS

Sur le thème Du jamais su, l’événement, décrit comme le plus grand rendez-vous scientifique multidisciplinaire de la francophonie, réunira quelque 5 000 congressistes issus d’une quarantaine de pays.

Le comité organisateur, formé de membres de l’UdeS, de Bishop’s et de l’Acfas, est déjà à pied d’œuvre depuis le printemps dernier pour faire de l’événement une réussite à tous points de vue.

Un congrès, deux volets scientifiques

D’ici le 4 novembre, les professeures et professeurs, chercheuses et chercheurs, étudiantes et étudiants des cycles supérieurs de même que le personnel professionnel de recherche sont invités à soumettre des propositions de colloques thématiques. L’appel pour les communications libres est quant à lui ouvert jusqu’au 2 décembre.

En plus de consolider les liens de collaboration et d’en établir de nouveaux, les colloques scientifiques constituent un cadre idéal de diffusion de résultats de recherche, de débats et d’échanges entre acteurs et décideurs du monde scientifique. Les communications libres, tant qu’à elles, permettent de présenter des résultats de recherche par l’entremise de présentations orales ou d’affiches.

Le corps professoral invité à participer en grand nombre

Les deux coprésidents du congrès, les professeurs Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures à l'UdeS et Miles Turnbull, vice-principal académique à l'Université Bishop's, invitent les membres du corps professoral des universités hôtesses à participer nombreux à l'événement :

J’invite nos professeurs à participer à l’appel de propositions avec des idées qui sont créatives, originales, et qui vont amener les gens de l’étranger à venir chez nous présenter leurs travaux.

Pr Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures à l’UdeS

C’est l’occasion de briller pour la région et pour nos deux universités! C’est une opportunité pour nous ici à Sherbrooke de promouvoir, partager l’excellente recherche que nous faisons et de rencontrer des collègues autour de ce congrès du monde francophone.

Pr Miles Turnbull, vice-principal académique à l’Université Bishop’s

Une mise en valeur de la relève scientifique

Pour les étudiantes et étudiants de 2e et 3e cycles, une participation au Congrès de l’Acfas représente une occasion unique de faire connaître leur expertise en recherche, de parfaire leurs compétences professionnelles sur le plan de la communication, et de développer un premier réseautage professionnel.

Ce qui est vraiment bien à l’Acfas, c’est qu’on a des professeurs, des étudiants-chercheurs, des acteurs des milieux qui sont là pour écouter les idées des étudiants, et c’est super intéressant et enrichissant d’avoir leurs réflexions par rapport à nos idées de recherche.

Seira Fortin, étudiant en éducation à l’UdeS ayant déjà participé à l’événement

J’encourage les étudiants à proposer un colloque, c’est une belle manière de rencontrer des gens qui ont des intérêts similaires, des passions similaires, de créer des liens, puis finalement de repartir avec des nouvelles idées puis des nouvelles aspirations pour la suite.

Sonya Anvar, étudiante en sciences naturelles et mathématiques à l’Université Bishop’s ayant déjà présenté une communication au congrès

La vidéo suivante présente les avantages tirés de l'expérience d'étudiantes et d'étudiants, ainsi que de professeures et professeurs ayant participé à l'un ou l'autre des congrès de l'Acfas.

À propos de l’Acfas
Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir (Acfas) a comme mission de promouvoir l’activité scientifique, de stimuler la recherche et de favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, l’Acfas regroupe quelque 5000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.