36e Compétition québécoise d’ingénierie

Sherbrooke rafle tout sur son passage

La délégation sherbrookoise de futurs ingénieurs triomphe après l'annonce des résultats lors de la CQI 2020
La délégation sherbrookoise de futurs ingénieurs triomphe après l'annonce des résultats lors de la CQI 2020
Photo : Voltaic

La délégation de futurs ingénieurs de l’Université de Sherbrooke a triomphé lors de la 36e Compétition québécoise d’ingénierie (CQI) qui se déroulait du 30 janvier au 2 février dernier à l’Université Concordia de Montréal en récoltant six premières positions sur les neuf compétitions présentées. Huit des neuf équipes sherbrookoises participantes ont monté sur les marches du podium, ce qui représente tout un exploit puisque plus de 350 participants étaient inscrits en provenance de 11 universités.

« Ces compétitions sont des lieux de rassemblement pour les leaders de demain. Nous y sommes davantage pour la fraternité entre futurs ingénieurs que pour la gloire. Nous y retrouvons l’intelligence sous toutes ces formes », confie Félix-Antoine Lebel, doctorant en génie électrique et gagnant de la compétition Cycles supérieurs. À cet égard, il a dédié cette victoire à un ami de l’école Polytechnique, Justin Roy-Dupuis, décédé en 2016 à 25 ans, d’une maladie qu’il avait combattue avec force. L’étudiant au doctorat de l’UdeS l’avait rencontré en participant aux Jeux de génie du Québec. Ils avaient tissé des liens aux fil des différents évènements organisés par la Confédération pour le rayonnement étudiant en ingénierie du Québec (CRÉIQ). Ils partageaient une passion commune pour la guitare.

« Ne pleure pas pour moi, vit pour tout ce que je ne peux pas vivre », écrivait-il avant de prendre son envol, ce à quoi Félix répondit à cet ami de la Polytechnique qui l’inspirait à devenir une meilleure version de lui-même à chaque jour! « J’aurais tellement voulu que tu sois là avec nous ce week-end mais au fond, tu étais là, tu seras toujours là. Cette victoire, elle est pour toi », publia-t-il sur sa page Facebook.

Les commentaires recueillis parmi les commanditaires et les juges des différentes compétitions allaient dans le même sens, c’est-à-dire que les membres de la délégation sherbrookoise ont fait preuve d'audace, de créativité et d'efficacité, de grandes qualités essentielles pour de futurs ingénieurs. « Il n'y a pas de délégation gagnante à la CQI. Seulement des gagnants de compétitions. Toutefois cette année, il n'y avait pas de doute : Sherbrooke est sorti grand vainqueur », commente Gabrielle Plourde, cheffe de la délégation et étudiante en génie chimique.

Neuf compétitions se déroulaient sous la thématique 2020 de la CQI qui consistait à rendre la ville de Montréal éco-responsable en réduisant les gaz à effet de serre, en développant une ville intelligente et au final, en concevant un plan de développement urbain durable. Sherbrooke a dominé en génie-conseil, en conception junior, en conception senior, aux cycles supérieurs, en communication scientifique et en design innovateur. Les équipes qui ont participé aux débats oratoires et à la réingénierie ont terminé au troisième rang.

Soulignons que cette performance de la délégation avec huit podiums était inattendue. Parmi ces équipes gagnantes, sept d’entre elles représenteront l’UdeS à la Compétition canadienne d’ingénierie qui aura lieu au début mars à l’Université du Manitoba. Elles ont maintenant comme défi d'ici la CCI de trouver le financement nécessaire pour les transporter au Manitoba. Félix-Antoine Lebel les accompagnera en tant que chef de la délégation puisque la compétition des cycles supérieurs n’y figure pas. Une soirée bénéfice sera organisée à cet égard afin de trouver les 20 000 $ requis pour se déplacer et y séjourner.

La CRÉIQ supervise la Compétition québécoise d’ingénierie qui a comme objectif de mettre à l’épreuve les futurs ingénieurs grâce à divers défis techniques qui promeuvent l’innovation et renforcent les compétences de résolution de problèmes dans les multiples domaines de l’ingénierie.