Une cérémonie vibrante au stade extérieur

Savoir en tête et diplôme en poche pour 4321 nouveaux diplômés de l’Université de Sherbrooke

Toujours aussi magique et riche de sens, le rituel d’investiture exclusif à l’Université de Sherbrooke a su éblouir les 10 000 personnes réunies spécialement pour l’occasion.

Toujours aussi magique et riche de sens, le rituel d’investiture exclusif à l’Université de Sherbrooke a su éblouir les 10 000 personnes réunies spécialement pour l’occasion.


Photo : Université de Sherbrooke, par Michel Caron

Des milliers de diplômées et diplômés provenant de toutes les régions du Québec et du monde entier se sont réunis samedi sous un soleil radieux, pour une cérémonie vivante et vibrante, propre à l’Université de Sherbrooke. Après des années d’effort, leur point de rassemblement est devenu leur nouveau point de départ.

D’entrée de jeu, la rectrice s’est adressée aux diplômés en leur rappelant la richesse du savoir : « Vous êtes sur le point de constater combien vous avez fait le bon choix en investissant, dans la connaissance, la magnifique énergie qui anime votre jeunesse. L’université est un milieu qui transforme les personnes. Vos années d’études imprègnent désormais votre histoire personnelle. Elles vont donner forme à votre avenir, qui est déjà en chantier, et qui se déroulera dans l’ère du savoir », a déclaré la rectrice Luce Samoisette.

Elle a profité du moment pour mentionner qu’il nous faut des cibles audacieuses en matière de diplomation et de réussite : « Notre société a besoin de diplômés. Avec le contexte démographique et l’intensification constante de la concurrence internationale, le Québec a – plus que jamais – besoin d’écrivaines, d’ingénieurs, de médecins, de professeurs, d’historiennes, de juristes, d’éducateurs, d’analystes, de chercheurs, de gestionnaires, de scientifiques et de penseurs, pour conserver ses acquis et laisser aux générations suivantes un monde meilleur et plus humain. »

Le président de la campagne majeure de financement de l’Université de Sherbrooke et Grand ambassadeur Normand Legault s’est également adressé aux diplômés, en leur disant qu’ils avaient raison d’être fiers de faire dorénavant partie de la grande famille des 140 000 diplômés. « Jamais je n’aurais pensé, au moment de recevoir mon diplôme, il y a maintenant près de quarante ans, qu’un jour je me trouverais sur une telle tribune devant vous, les diplômés 2015. La vie m’a comblé et je suis bien conscient que mon passage à l’Université de Sherbrooke a eu un impact important sur moi et sur mon cheminement. Voir ce qu’est devenue aujourd’hui notre université et, surtout, avoir la chance de vous rencontrer ne font que raviver encore davantage ma grande fierté de faire partie des diplômés de l’Université de Sherbrooke. »

Entre septembre 2014 et septembre 2015, 4321 nouveaux diplômés ont terminé leur formation, dont 2697 au 1er cycle, 1436 au 2e cycle et 188 au 3e cycle. De ce nombre, 2530 finissants étaient présents pour recevoir leur diplôme samedi.

Entre septembre 2014 et septembre 2015, 4321 nouveaux diplômés ont terminé leur formation, dont 2697 au 1er cycle, 1436 au 2e cycle et 188 au 3e cycle. De ce nombre, 2530 finissants étaient présents pour recevoir leur diplôme samedi.


Photo : Université de Sherbrooke, par Michel Caron

Entre septembre 2014 et septembre 2015, 4321 nouveaux diplômés ont terminé leur formation, dont 2697 au 1er cycle, 1436 au 2e cycle et 188 au 3e cycle. De ce nombre, 2530 finissants étaient présents pour recevoir leur diplôme samedi.

Le texte lyrique interprété par le comédien Serge Postigo lors du cérémonial d’investiture a su émouvoir l’assistance : « Prends pour te connaître, le temps qu'il faudra... Rien qu'à te connaître, tu voyageras… C’est Vigneault qui l’a dit. Et toi, qu’es-tu devenu au fil de ces années passées ici? Qu’as-tu appris sur toi et sur tout le reste que tu ne soupçonnais même pas? Ton bagage est de taille. Tes idées ont du poids. À toi maintenant de fouler le monde et d’y laisser ton empreinte. Ce que tu feras de tes rêves, ce que tu feras de ta vie, c’est maintenant à TOI de le dire. L’avenir t’appartient. Et la meilleure façon de le prédire, c'est encore de le créer. »

Avec virtuosité, la cantatrice Catherine Elvira Chartier a interprété l’air « Casta diva » de l’opéra Norma, accompagnée de l’Ensemble à vents de Sherbrooke, sous la direction musicale de François Bernier.

Toujours aussi magique et riche de sens, le rituel d’investiture exclusif à l’Université de Sherbrooke a su éblouir les 10 000 personnes réunies spécialement pour l’occasion.

Des personnalités d’envergure

La rectrice Luce Samoisette a décerné un doctorat d’honneur institutionnel au professeur Gérard Bouchard, historien, sociologue et écrivain. Sept personnalités d’exception ont reçu le titre de docteur honoris causa.
La rectrice Luce Samoisette a décerné un doctorat d’honneur institutionnel au professeur Gérard Bouchard, historien, sociologue et écrivain. Sept personnalités d’exception ont reçu le titre de docteur honoris causa.

Photo : Université de Sherbrooke, par Michel Caron

L’Université a honoré des personnes remarquables qui ont su se distinguer dans leur domaine d’expertise en leur décernant un doctorat d’honneur. Sept personnalités d’envergure ont reçu le titre de docteur honoris causa, soit Gérard Bouchard, Jean-Guy Belley, Paul Bruce Corkum, Pierre Lavoie, André L'Espérance, Jacky Mazars et André-Jacques Neusy. Deux ont reçu le titre de professeur émérite, soit Carmel Jolicoeur et Jean Toupin.

La rectrice a salué l’excellence des résultats académiques de quatre étudiants en leur remettant la médaille académique du Gouverneur général du Canada, soit Caroline Fillion, diplômée du baccalauréat en administration des affaires, Catherine Allard, diplômée de la maîtrise en mathématiques, Odrey Robillard, diplômée de la maîtrise en environnement, et Cyril Joël Batkam, diplômé du doctorat en mathématiques.