Nouveau docteur d’honneur de l’Université de Sherbrooke

Philippe Augé, le grand rassembleur

Philippe Augé a reçu son doctorat honoris causa des mains de la rectrice Luce Samoisette.
Philippe Augé a reçu son doctorat honoris causa des mains de la rectrice Luce Samoisette.
Photo : Université de Sherbrooke

Dynamique, humain, inspirant, créatif, ouvert…  On ne tarit pas d’éloges à l’égard de Philippe Augé. Le président de la nouvelle Université de Montpellier est surtout un grand rassembleur, comme en témoigne son parcours impressionnant. En France, il a réuni autour de lui les universités et les écoles régionales au sein du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur. Il a même fédéré les universités Montpellier 1 et Montpellier 2 en janvier 2015.

« De ce côté de l’Atlantique, Philippe Augé a permis d’élargir et d’accélérer le partenariat entre les institutions universitaires de Sherbrooke et de Montpellier, précise la rectrice Luce Samoisette. Son appui indéfectible a renforcé l’importante complicité qui s’est développée au cours des 20 dernières années. »

La contribution indéniable de Philippe Augé a favorisé la multiplication des collaborations Montpellier-Sherbrooke.
La contribution indéniable de Philippe Augé a favorisé la multiplication des collaborations Montpellier-Sherbrooke.
Photo : Université de Sherbrooke

Pour honorer cet artisan de la synergie franco-québécoise, l’Université de Sherbrooke lui a décerné hier un doctorat honorifique institutionnel, lors d‘une séance universitaire réunissant une centaine d’invités. L’événement se tenait en marge des 5es Rencontres scientifiques Sherbrooke-Montpellier.

La contribution indéniable de Philippe Augé a favorisé la multiplication de programmes d'échanges, de cotutelles de thèses et de projets de recherche et de formation conjoints. Au fil des ans, d’étroites collaborations ont aussi vu le jour entre les Centres hospitaliers universitaires affiliés, les instituts et instances régionales de Sherbrooke et de Montpellier. « Sous sa gouverne, les relations privilégiées des universités de Sherbrooke et de Montpellier se distinguent parmi les grandes collaborations universitaires France-Québec. Nos institutions ont en effet multiplié les programmes d'échanges, les cotutelles de thèses, les projets de recherche. Elles adhèrent à la même vision du rôle de l’université, acteur et facteur de progrès social et culturel », souligne la rectrice dans l’éloge qu’elle a prononcé lors de la cérémonie.

De professeur de droit à président

Universitaire et chercheur de très haut niveau, Philippe Augé est un administrateur public dont l’immense apport à la gestion universitaire est largement reconnu. Ce professeur de droit public est à l’origine du programme de maîtrise d’administration publique et du programme de master professionnel en droit public financier de l’Université Montpellier 1.

D’abord vice-doyen de la Faculté de droit de 2001 à 2003, il occupe ensuite les fonctions de vice-président du conseil d’administration de l’Université Montpellier 1 à partir de 2004 et de président dès 2009. En 2012, il devient le président du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur Montpellier Sud de France et est élu à la tête de la commission juridique de la Conférence des présidents d'université de France. En 2015, il accède à la présidence de l'Université de Montpellier.

Chevalier de l’Ordre des palmes académiques et Chevalier de l’Ordre national du Mérite de France, Philippe Augé est un chercheur de premier plan du domaine des finances publiques. Ses nombreux travaux en droit fiscal général, en droit électoral et en droit des établissements d’enseignement supérieur lui valent la reconnaissance explicite de ses pairs.

L’Université de Montpellier en chiffres

- 41 000 étudiants
- 1900 enseignants-chercheurs
- 72 structures de recherche
- 400 M euros de budget