Nouvelles UdeS

Souligner la réussite des étudiants internationaux

Plus d'une centaine d'étudiantes et d'étudiants internationaux ont été reçus à la mairie de Sherbrooke.
Plus d'une centaine d'étudiantes et d'étudiants internationaux ont été reçus à la mairie de Sherbrooke.
Photo : Michel Caron

«Je suis satisfaite de la formation reçue, je suis fière de mon baccalauréat en sciences politiques et je suis convaincue d’une chose : je ne suis plus la même personne qu’il y a trois ans. Ce sera toujours un plaisir, pour moi, de valoriser les compétences acquises à l’Université de Sherbrooke sur le marché du travail avec honneur et fougue.»

Ces mots sont ceux de Roxanne Sabi Mouka, finissante au baccalauréat en études politiques appliquées. L'étudiante originaire du Bénin a livré une fervente allocution hier à la mairie de Sherbrooke, où l'on soulignait le parcours et les réalisations des étudiants internationaux pendant leurs études à l’Université de Sherbrooke.

Près d’une centaine d’étudiantes et d’étudiants provenant de l’extérieur du Canada ont participé à l'événement, durant lequel chacun d’entre eux a été invité à signer le Livre d’or de la Ville de Sherbrooke, un acte symbolique concrétisant leur apport à la vie universitaire et citoyenne de Sherbrooke. La cohorte 2014 des diplômés et étudiants en programme d’échange provient de plus de 100 pays : de l’Albanie à la Tunisie en passant par la Chine, Haïti et le Sénégal. Près du tiers d’entre eux proviennent de la France.

Les étudiants ont été invités à signer le Livre d’or de la Ville de Sherbrooke, un acte symbolique concrétisant leur apport à la vie universitaire et citoyenne de Sherbrooke.
Les étudiants ont été invités à signer le Livre d’or de la Ville de Sherbrooke, un acte symbolique concrétisant leur apport à la vie universitaire et citoyenne de Sherbrooke.
Photo : Michel Caron

C’est la première fois qu’un tel événement est organisé par l’Agence des relations internationales de l’Université de Sherbrooke pour souligner l’apport de ces étudiantes et étudiants qui quittent leur pays, leur famille et leur milieu pour venir étudier à Sherbrooke, dans une ville universitaire québécoise souvent bien différente de leur milieu d’origine. «Soyez fiers de l’obtention de votre diplôme universitaire, un diplôme dont la valeur n’a d’égale que les efforts, la détermination et les sacrifices que vous avez consentis pour l’obtenir», a déclaré le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny.

L’internationalisation fait partie des orientations stratégiques de l’Université de Sherbrooke. «Internationaliser nos campus en 2014, c’est faire profiter toute la communauté universitaire du parcours académique des étudiants internationaux, de la diversité culturelle et linguistique qu’ils nous amènent, commente Jocelyne Faucher, secrétaire générale et vice-rectrice aux relations internationales. Nous voulons que nos étudiantes et nos étudiants d’ici et d’ailleurs soient prêts à travailler en milieux multiculturels et internationaux, au bénéfice de la société.»

Par ailleurs, le directeur du Service des relations avec les diplômées et diplômés, François Dubé, a accueilli les étudiantes et étudiants présents dans la grande famille des diplômés de l’Université de Sherbrooke en soulignant l’importance des liens tissés lors des études universitaires. La soirée s’est terminée de façon conviviale par une prestation du groupe des Jeunes musiciens du monde.

Accueillant près de 3700 étudiantes et étudiants internationaux chaque année, l’Université cherche à assurer leur intégration et leur réussite, ici et à leur retour dans leur pays. Leur succès rejaillit sur l’ensemble de la communauté universitaire et sherbrookoise.