Mémoire - Résumé

De l’Apostolat de la presse aux éditions Paulines : l’activité éditoriale de la Société Saint-Paul en littérature de jeunesse au Québec (1947-1995)

Josée MARCOUX

Ce mémoire retrace le parcours éditorial de la Société Saint-Paul dans le domaine de la littérature de jeunesse, depuis son arrivée au Québec en 1947 jusqu'en 1995. Fondée en Italie en 1914 par le père Jacques Alberione, cette congrégation religieuse s'est donnée pour mission de répandre la Parole de Dieu partout dans le monde par le biais des médias de masse, au bénéfice de toutes les couches sociales. Durant cinq décennies, la branche québécoise de la Société Saint-Paul s'est toujours intéressée à la production d'oeuvres pour la jeunesse en lui réservant jusqu'à 50% de son espace éditorial. Notre étude propose donc de faire mieux connaître cet éditeur et de mettre en lumière sa contribution importante au développement de la littérature de jeunesse au Québec. De plus, nous voulons évaluer si l'appartenance à une communauté religieuse dont l'apostolat principal est l'édition a eu une influence sur l'évolution de cet éditeur au Québec et sur son rôle dans le domaine de la littérature de jeunesse.

Le premier chapitre relate l'histoire de la Société Saint-Paul, depuis ses origines italiennes jusqu'à son implantation à Sherbrooke en 1947, en insistant sur la mission spécifique qu'elle poursuit dans l'Église catholique et en mettant en évidence sa conception de l'activité éditoriale. Ce chapitre propose en plus un tour d'horizon des différents changements qui ont eu une influence sur la communauté et sur l'entreprise éditoriale de 1947 à 1995.

Ce cadre de références établi, les deuxième et troisième chapitres s'intéressent aux deux périodes d'activités éditoriales de la Société Saint-Paul en littérature de jeunesse au Québec. Durant les années cinquante et soixante, la communauté édite et réédite des oeuvres pour la jeunesse sous le nom de l'Apostolat de la presse (chap. II); son activité est principalement marquée par un habitus de libraire et par la publication de livres à prédominance religieuse. La période suivante, celle des Éditions Paulines (chap. 3H), couvre les décennies soixante-dix et quatre-vingt et se distingue par une stratégie de découverte et par la création d'oeuvres originales littéraires et culturelles telles que la collection «Jeunesse-pop» (1971- ) et le magazine Vidéo-Presse (1971-1995). Cette période est marquée par la volonté de la Société Saint-Paul de s'inscrire dans le champ éditorial comme éditeur pour la jeunesse plus que comme libraire.

Un bilan des cinquante années d'activités éditoriales de la Société Saint-Paul en littérature de jeunesse vient mettre un terme à cette étude dans le quatrième et dernier chapitre. En plus d'établir les différences entre les deux périodes, ce chapitre tente d'expliquer le phénomène de longue durée de cet éditeur religieux dans un Québec en pleine mutation en reconstituant un réseau de facteurs structurants propres à la Société Saint- Paul.