Pôle de formation en coopération internationale

Le Pôle de formation en coopération internationale (PFCI) regroupe les acteurs de la coopération internationale à l’Université de Sherbrooke et leurs partenaires, pour faciliter les démarches de développement international.

D’abord une initiative lancée par l’École de politique appliquée, le PFCI s’étend aujourd’hui à l’échelle facultaire, voire interfacultaire. Il fédère ainsi des projets de coopération internationale pour l’ensemble de la communauté de l’UdeS.

Le PFCI place la personne étudiante au cœur de sa démarche, depuis ses débuts.

Par la mise en œuvre de projets d’appui au développement durable, le Pôle contribue ainsi à l’épanouissement des personnes étudiantes de l’UdeS, mais aussi à l’avancement et à la circulation du savoir à travers le monde.

Personnes étudiantes

Que veut dire « être au cœur de la démarche »? Comment participer à un projet?

Plus de détails

Corps enseignant

Dans quels contextes faire appel au PFCI? Quel appui peut-il vous fournir?

Plus de détails

Partenaires opérationnels

Votre organisme cherche-t-il des stagiaires de qualité, un soutien logistique, technique ou financier?

Plus de détails

Partenaires financiers

Souhaitez-vous appuyer financièrement le PFCI ou l’un de ses projets?

Plus de détails

D’autres contenus pourraient vous intéresser :

  • À quoi ressemblent les projets chapeautés par le PFCI?
  • Quels membres de la communauté universitaire forment le PFCI?

Vous êtes

Personnes étudiantes

Le Pôle de formation en coopération internationale vous place au cœur de sa démarche : vous êtes le pivot autour duquel s’articulent les projets de coopération internationale.

Grâce aux outils fournis par la formation du PFCI, vous reliez l’organisme de développement international aux bailleurs de fonds, les bailleurs de fonds au corps enseignant et le corps enseignant à l’organisme.

Les occasions offertes ont pour but votre développement personnel et professionnel. En effet, les expériences de coopération internationale impliquent des stagiaires acteurs et actrices de changement dans une relation de bénéfice mutuel avec le milieu et les parties prenantes du stage.

Les expériences de coopération internationale à l’UdeS sont ouvertes aux personnes étudiantes de toutes les facultés et de toutes les disciplines. Vous choisirez une expérience de stage soit à temps plein, soit à temps partiel, soit au Québec – en télétravail –, soit à l’étranger. Dans tous les cas, une formation en continue vous fournira un suivi adapté pendant cette expérience professionnalisante.

Les étudiantes et étudiants désirant participer à un projet de coopération internationale à l’étranger recevront une solide formation avant de s’y lancer.

Ainsi outillées, les personnes étudiantes seront aptes à mener des projets variés, pour des organismes tout aussi diversifiés, et ce, qu’elles visitent ou non la région hôte.

Comment ça fonctionne?

Vous pourrez postuler soit sur un stage, temps partiel ou temps plein, soit sur une expérience de coopération internationale multidisciplinaire (ECIM). Les stages proposés sont affichés deux sessions à l’avance, pour vous permettre de vous préparer et de suivre les formations préalables, si vous partez à l’étranger.

Pour un apprentissage plus soutenu en matière de coopération internationale, le Pôle offre des formations. Elles touchent :

  • les enjeux susceptibles de surgir et les connaissances utiles pendant l’expérience de coopération, par exemple l’économie, l’égalité femmes/hommes ou la gestion de projet;
  • les principales régions hôtes;
  • les rapports de force ou la dynamique de la coopération internationale.

Deux options de formation sont possibles pour les personnes étudiantes intéressées par la coopération internationale : le certificat en coopération internationale ou le cheminement en coopération internationale du baccalauréat en études politiques appliquées.

Pour plus d’information, contactez le Pôle : pole-fci@usherbrooke.ca.

Membres du corps enseignant

Comme membre du corps enseignant, vous pouvez faire appel au Pôle de formation en coopération dans plusieurs situations :

  • Vous avez une idée de projet, avancé ou non, lié à la coopération internationale et vous avez besoin de soutien le réaliser;
  • Vous voulez recruter des stagiaires, voire des participantes et participants partenaires, pour un projet à l'international;
  • Une personne étudiante vous demande de participer à un projet de développement international;
  • Vous souhaitez vous greffer à un projet déjà existant en lien avec l’international;
  • Vous cherchez du financement pour un projet lié à la coopération internationale.

Dans toutes ces situations, le PFCI vise à bâtir le projet, ou une partie du projet, en collaboration avec vous. Il peut alors vous appuyer de plusieurs façons : réseautage, aide à la coordination de projets de recherche ou appui à la recherche de subventions et de fonds, par exemple.

Pour plus d’information, écrivez au pole-fci@usherbrooke.ca.

Partenaires opérationnels

Le Pôle de formation en coopération internationale a établi, à travers les années, des collaborations solides. Son large réseau de partenaires externes propose régulièrement des expériences en coopération internationale multidisciplinaire (ECIM) ou des partenariats sur des projets de coopération internationale à plus long terme.

Pour toute question, écrivez au pole-fci@usherbrooke.ca.

Offrez une ECIM

Les partenaires externes du PFCI sont :

  • Oxfam
  • le Groupe de collaboration internationale de l’Université de Sherbrooke (GCIUS)
  • le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI)
  • Les amis de la Saint-Camille
  • le Partenariat pour le développement des communautés (PARDEC)
  • le Carrefour de solidarité internationale (CSI)
  • InspirAction
  • Jeunesse Canada Monde
  • la Fondation BDA (Biotechnologie pour le Développement durable en Afrique)

En plus des partenariats menant à la réalisation commune de projets, le PFCI propose aux organismes intéressés des formations sur la coopération internationale.

Pour expliquer vos besoins en formation, écrivez au pole-fci@usherbrooke.ca.

Partenaires financiers

Le Pôle de formation en coopération internationale a légitimé ses activités grâce à des partenaires de confiance.

Ces partenariats financiers permettent au PFCI de mener ses activités et d’offrir une formation appliquée et pertinente en coopération internationale à la communauté universitaire.

À quoi ressemblent les projets chapeautés par le PFCI?

Par l’entremise du Pôle de formation en coopération internationale, les personnes étudiantes participent à des ECIM, des expériences de coopération internationale multidisciplinaire.

Les ECIM s’incrivent souvent dans un besoin ponctuel des organismes partenaires du Pôle :

  • Planifier et améliorer les communications – incluant les stratégies et les outils;
  • Trouver et analyser des données probantes;
  • Développer le réseau de contacts;
  • Lever des fonds par des stratégies variées;
  • Participer à l’évaluation de projets en cours ou terminés;
  • Développer des codes de déontologie.

Projet Kikalakasa

Projet Kikalakasa

D’autres ECIM font partie d’un tout plus grand, comme dans le cas du projet Kikalakasa. Ce projet vise l’autonomisation des femmes congolaises de même que la prévention de carences nutritionnelles, par la commercialisation du pois carré africain, le kikalakasa. 

Dans ce projet, les personnes étudiantes participent à l’une ou l’autre des trois phases prévues, selon les besoins des partenaires du PFCI :

  • Entrepreneuriat
  • Égalité des genres

Le projet Kikalakasa se jumelle à un projet de recherche intitulé Formation de chercheur.e.s, acteurs de changement, à partir d’un projet d’éducation entrepreneuriale des femmes de l’Afrique de l’Ouest

Ce projet de recherche vise à comparer les manières d’accompagner les femmes par l’éducation entrepreneuriale afin de dégager des pistes d’amélioration. Mené par les professeurs Mathieu Arès, de l’École de politique appliquée, et Jean Bibeau, de l’École de gestion, il a reçu une Bourse du Jubilé de la Reine Élisabeth II.

Partenaires locaux
Université de Lodja

Ce partenaire est déterminant dans le projet de validation d’un modèle de développement centré sur l’autonomisation des femmes en plus de favoriser la mobilité bilatérale et les approches expérientielles des jeunes chercheurs de la RDC et du Canada. Le projet permettra aussi le renforcement des capacités de l’Université de Lodja, une jeune université congolaise, par le partage de compétences acquises par l’UdeS dans les domaines de la recherche et de la formation offert aux personnes étudiantes. Cela aura comme résultat l’accroissement et le renforcement des jeunes chercheuses, qui sont les actrices de changement de demain. L’Université de Lodja est une partie prenante quant à la sélection et l’encadrement des personnes étudiantes ainsi que la conception du parcours de formation.

  • Dr. Lambert OKUNDJI LUTULA, Professeur, Recteur de l’Unilod 
  • Dr. Ir. Junior WEMBODINGA NYONGOMBE, Professeur, Doyen de la faculté des Sciences Agronomiques et Environnement  
  • 5 personnes chercheuses (doctorants et post-doctorants)  
 Fondation BDA

Le projet de formation entrepreneuriale des femmes menant à la commercialisation de la plante locale kikalakasa, est menée par la Fondation BDA (Biotechnologie pour le Développement durable en Afrique) (voir annexe 5). BDA est une ONG reconnue par le gouvernement de la RDC selon l’enregistrement d’ASBL No1108/MIN/PL&SMRM/SG/DCRE/2013 ainsi qu’un accord-cadre de collaboration avec le ministère de l’Agriculture congolais. BDA a développé une expertise du terrain congolais (présence en RDC depuis 2007, antenne à Kole et un centre de formation à Luki) qui propulse plus d’une vingtaine de filières PVA (produit à valeur ajoutée) dans le respect du Protocole de Nagoya. Ce protocole est signé par la RDC et promu par ONU Environnement . 

  • Fondation BDA (Kole, Sankuru, RDC) : directrice Mme Carole
  • Robert Placid Mubarak, coordonnateur de projets terrain

Quels membres de la communauté universitaire forment le PFCI?

Plusieurs personnes mettent l’épaule à la roue pour que le Pôle de formation en coopération internationale fonctionne. Parmi elles, un noyau d’irréductibles coordonne activement les différents projets.

Mathieu Arès

Professeur à l’École de politique appliquée et directeur du PFCI

Jean Bibeau

Professeur à l’École de gestion

Marie-Ève Chrétien

Conseillère pédagogique à l'École de politique appliquée

Isabelle Lacroix

Vice-doyenne au développement et à l'international à la FLSH

Hugo Loiseau

Professeur et directeur de l'École de politique appliquée

Plusieurs autres membres de la communauté universitaire, répartis à travers les facultés et les services, participent aussi activement au PFCI.

Pour joindre l'équipe du PFCI, écrivez au pole-fci@usherbrooke.ca.