Aller au contenu

Portrait de la faculté

Espace d’inclusion, de liberté et de réalisation, la Faculté des lettres et sciences humaines pense le monde et le transforme, une personne à la fois.

La faculté, c’est…

Une faculté en mouvement

L’engagement, l’ouverture et la créativité traversent toute notre faculté. Ces valeurs se reflètent dans les activités de formation et de recherche et les relations entre la société et nos membres, tant étudiantes, étudiants, que spécialistes, professeures et professeurs émérites, membres du personnel, personnes diplômées ou ambassadrices.

À notre façon, nous cherchons toujours à mieux comprendre l’autre, à imaginer de nouvelles voies et à proposer des actions innovantes pour faire tomber des barrières – dans nos murs et au-delà.

    Afin de toujours s’améliorer comme communauté, la faculté vise, dans les prochaines années, à :

    • valoriser pleinement l’enseignement, enrichir les programmes et favoriser la réussite étudiante;
    • unir les forces pour développer et faire rayonner la recherche;
    • favoriser une culture de collaboration ouverte, engagée, créative et flexible;
    • construire, avec l’autre, le monde dans lequel nous souhaitons vivre.

    Pour atteindre ces objectifs, la faculté s'est dotée d'une planification stratégique et d'un plan d'action.

    Une brève histoire de la FLSH

    • 1954
      L'Université de Sherbrooke se dote d'une Faculté des arts.
    • 1963
      La faculté telle qu'elle existe actuellement se dessine, avec le regroupement des départements de français, d'anglais, de philosophie, d'histoire, de géographie et d'économique.
    • 1967
      Le Département de service social fait son entrée à la faculté.
    • 1968
      Le Département de psychologie devient une partie de la faculté.
    • 1986
      La Faculté des arts prend officiellement le nom de Faculté des lettres et sciences humaines.
    • 1999
      L'École de musique se rattache à la FLSH.
    • 2007
      L'École de politique appliquée est créée.
    • 2019
      Le Département des lettres et communications se scinde en deux, le Département des arts, langues et littératures et le Département de communication.