Figuration du personnel littéraire dans l'oeuvre d'Ook Chung

Roxanne GUILLEMETTE

La représentation de l'auteur dans la littérature, avec toute sa charge intertextuelle, a été le sujet de nombreuses recherches dans les dernières années. Cet engouement pour l'analyse de la représentation de la littérature a aussi mené des chercheurs à s'intéresser à la figuration du lecteur, du traducteur et de l'éditeur. Or peu de chercheurs ont exploré la représentation globale du personnel littéraire et les relations qui unissent ces différents agents du livre. Pourtant, une telle étude s' avère pertinente pour explorer les différentes réflexions et interprétations en ce qui concerne la production littéraire et les enjeux qui y sont liés.

Le présent mémoire propose donc d'étudier la représentation du personnel littéraire dans l'oeuvre d'un auteur qui met en scène de façon récurrente la figuration de la production littéraire. Le corpus étudié est composé de trois nouvelles et d'un roman d,Ook Chung, un auteur japonais d'origine coréenne. Ces textes, soit « La cage de verre », « Maestro ruinante », « L'amant des ombres » et L'expérience interdite , ont en commun de présenter quatre auteurs et leur entourage alors qu'ils sont confrontés à la production littéraire.

Dans ces chapitres, nous voulons déterminer comment les choix que l'auteur a faits dans la figuration du personnel littéraire contribuent à créer une représentation subjective et unique de la production littéraire. Nous nous intéressons donc aux membres du personnel littéraire, mais surtout aux auteurs, qui sont omniprésents, à leurs actions, à leurs paroles et aux relations qu'ils entretiennent entre eux, ainsi qu'aux divers mécanismes intertextuels qui accompagnent ces représentations, tels la mise en abyme et la métaphore. À la lumière de cette analyse, nous cherchons à déterminer comment ces représentations concourent à créer un portrait de la production littéraire qui est teinté par différentes valeurs continuellement opposées, telles la gratuité, le mercantilisme, l'authenticité, la mystification, le don et la vocation. Au final, nous voulons déterminer comment ces représentations contribuent à consacrer ou à désacraliser la littérature, et comment celles-ci reconduisent ou dépassent certains mythes et certaines idées reçues habituellement associées à la littérature, à l'auteur et au travail créatif.