Aller au contenu

Comité institutionnel pour les Premiers Peuples

L’Université de Sherbrooke, ses facultés, centres universitaires de formation et services déploient de nombreux projets et initiatives visant à mettre en lumière les réalités, savoirs et perspectives autochtones au sein de l’institution. 

Coprésidé par la professeure Christine Hudon, vice-rectrice aux études, et par madame Suzie O’Bomsawin, directrice du Bureau du Ndakina du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki (GCNWA), le comité institutionnel est composé de membres du corps professoral et du personnel administratif issus de différentes facultés ainsi que de personnes étudiantes membres des Premières Nations.

Comprendre les réalités et les enjeux des peuples autochtones

Consciente des injustices et des traumatismes que les peuples autochtones ont vécus, consciente aussi du fait qu’ils subissent encore les conséquences du colonialisme, l’UdeS reconnaît et endosse la volonté de changement exprimés par les mouvements de solidarité et de mobilisation au Québec et ailleurs au Canada. Afin de contribuer à rendre notre société plus équitable et respectueuse, elle affirme sa volonté de développer une relation de confiance et de réciprocité avec les peuples autochtones. L’UdeS compte œuvrer à la réconciliation par l’accès à l’éducation et par la reconnaissance des savoirs autochtones, répondant ainsi aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (2016) et aux appels à l’action de la Commission Viens (2019).

Avec la mise en œuvre du Plan d’action 2021-2026 pour et avec les peuples autochtones, l’UdeS formalise une série d’engagements visant à renforcer sa capacité à contribuer à la réussite éducative des étudiantes et étudiants autochtones et à accueillir et reconnaître les savoirs et les cultures autochtones sur ses campus et au sein de ses missions d’enseignement, de recherche et de services aux collectivités.