Aller au contenu

Initiatives institutionnelles

Affirmant sa volonté de contribuer à la réconciliation et à la guérison, l’Université de Sherbrooke déploie depuis quelques années différentes initiatives conjointes avec des membres des Premiers Peuples, pour mieux comprendre et faire connaître leurs réalités et leur héritage culturel.

Comité institutionnel

Coprésidé par la professeure Christine Hudon, vice-rectrice aux études, et par madame Suzie O’Bomsawin, directrice du Bureau du Ndakina du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki (GCNWA), le comité institutionnel est composé de membres du corps professoral et du personnel administratif issus de différentes facultés ainsi que de personnes étudiantes membres des Premières Nations.

Ce comité fait partie de la structure liée à la démarche Équité, diversité et inclusion (EDI) à l’Université de Sherbrooke.

Centre de recherche collaborative autochtone

Le Centre de recherche collaborative autochtone – Atalwijokadimek (CERCA-A) regroupe des chercheurs et chercheuses provenant en majorité de l’Université de Sherbrooke, mais également de l’Université Bishop’s et de l’Institution Kiuna, œuvrant dans des disciplines aussi diverses que l’anthropologie, l’éducation, les études littéraires et comparées, le droit, le génie, l’histoire, la médecine, la psychologie, la science politique, la sociologie et la traductologie.

Basé physiquement à la Faculté des lettres et des sciences humaines, ce centre interdisciplinaire a pour mission de fédérer les forces, de développer et de diffuser la recherche sur les enjeux autochtones, à la fois à l’Université de Sherbrooke et plus largement dans la région de l’Estrie. Ses membres et partenaires auront comme objectif commun de faire de la recherche, conjointement avec les communautés autochtones, dans le respect de leurs méthodes de travail. Les membres de ces communautés autochtones désireux de s’impliquer dans le Centre seront ainsi considérés comme des chercheuses et chercheurs à part entière. 

Visant à rassembler les forces d’ici pour permettre la collaboration avec nos partenaires au Québec et au Canada, le Centre permettra à l’Université de Sherbrooke d’être reconnue comme incontournable en matière de recherche sur les réalités vécues par les Autochtones au Québec, tant pour les professeures et professeurs sur place et les chercheuses et chercheurs étrangers qui souhaiteraient venir profiter de l’expertise de ses membres que pour les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs intéressés à poursuivre leurs recherches dans le domaine. L’apport des professeures et professeurs de l’Université Bishop’s permettra en outre de réunir deschercheuses et chercheurs de langues anglaise et française sur des enjeux autochtones, une première au Canada. 

Le Centre s’inscrit aussi dans le thème fédérateur du vivre-ensemble en mettant de l’avant une recherche reposant sur le respect mutuel et l’acceptation de la pluralité des individus et des opinions. En particulier, il se veut un espace pour valoriser la diversité culturelle et l’affirmation des différences dans le respect et la reconnaissance mutuelle. 

Collection d'art public de l'Université de Sherbrooke, galerie d'art Antoine-Sirois

La Vapeur de Sawyer de l’artiste Ludovic Boney

Située à proximité du Centre sportif de l’Université de Sherbrooke, La Vapeur de Sawyer fait partie de la collection d’art public de l’Université de Sherbrooke. L’oeuvre est de l'artiste huron-wendat Ludovic Boney qui la décrit ainsi :

Mon intention était de proposer une suspension qui, de par sa légèreté, aborderait la notion de passage. Finalement, la sculpture que je vous propose est une amorce de mouvement. Le début d’une accélération. La suspension s’est transformée en ‘’moment suspendu’’, c'est-à-dire l’instantané d’un mouvement.

Yändiawich, un projet artistique d'envergure en cours d'élaboration

La galerie d’art Antoine-Sirois accueillera Yändiawich, un événement pluridisciplinaire (expositions, art in situ, performances, cercles de paroles) d’art autochtone total dans le ndakina, territoire abénaki. Le commissaire invité est Guy Sioui Durand, théoricien et commissaire Wendat ayant plus d’une vingtaine d’expositions et d’événements d’art autochtone et de nombreuses publications à son actif.

Le plan d'action pour et avec les peuples autochtones

Porté par le comité institutionnel pour les peuples autochtones, l’Université de Sherbrooke a développé un plan d’action (version anglaise ici) visant à valoriser les savoirs et les cultures autochtones sur ses campus et au sein de ses missions d’enseignement.

Elle souhaite notamment favoriser l’accès et l’inclusion des membres des Premiers Peuples à sa communauté universitaire.