Aller au contenu

Participer à la conférence des parties sur les changements climatiques (COP)

Les inscriptions pour 2021 sont terminées. Les prochaines inscriptions s'ouvriront au début 2022.

À l'automne 2021, l'École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke est fière de présenter – pour une dixième année – une activité créditée qui permettra à 15 personnes inscrites au 2e cycle de participer à une formation de haut niveau portant sur les politiques et les négociations climatiques internationales.

Cette formation culminera par une participation virtuelle à la 26e conférence des parties (CdP, souvent appelée COP) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, du 1er au 12 novembre 2021. L'activité pédagogique est offerte aux étudiantes et aux étudiants de la maitrise en études politiques appliquées, de la maitrise en environnement, de la maitrise en droit international et politique internationale appliqués ayant terminé leurs cours obligatoires, ou de tout autre programme de 2e cycle pertinent.

Les étudiantes et étudiants des autres programmes de maitrise, y compris à l’extérieur de l’Université de Sherbrooke, doivent préalablement consulter leur conseillère ou conseiller pédagogique avant de pouvoir s’inscrire à cette activité. Leur candidature est toutefois bienvenue et encouragée.

Qu'implique une participation à cette activité?

Cette activité académique de 9 crédits s’avère très exigeante, stimulante et hautement formatrice.

Les étudiantes et étudiants :

  • Suivront une formation préalable sous la forme de séminaires thématiques (synchrones) et de cours en ligne (asynchrones), qui s’échelonnera d’août 2021 à décembre 2021 (possibilité de débuter la formation en mode asynchrone dès le mois de mai, en fonction des disponibilités des personnes étudiantes);
  • Réaliseront une analyse approfondie d’un thème précis des négociations qui se dérouleront en mode virtuel du 1er au 12 novembre;
  • Auront la possibilité de réaliser l’une des deux activités suivantes :
    • Effectuer un mandat de recherche portant sur un aspect particulier des négociations sur les changements climatiques, pour le compte d’une organisation de la société civile québécoise, d’une entreprise privée ou d’une organisation internationale, selon les cas (mandat de recherche);
    • Appuyer une organisation de la société civile québécoise ou une entreprise québécoise dans la réalisation de son mandat en lien avec leur participation à la CdP-26 (stage pratique);
  • Participeront à de nombreuses activités en lien avec la CdP-26, que ce soit par des rencontres auprès d’organisations, de fonctionnaires, de personnes élues, etc. Un accompagnement personnalisé permettra aux étudiantes et étudiants d’exercer leurs compétences et connaissances;
  • Auront l’occasion de développer des initiatives de visibilité et de communications – en particulier auprès des médias et des décideurs, afin de promouvoir les activités et les travaux de la délégation.

Les étudiantes et étudiants auront la possibilité de développer une expertise professionnelle portant sur un enjeu précis lié aux changements climatiques en plus de mettre en place et de déployer un réseau académique et professionnel au niveau international.

Lors des éditions précédentes de cette activité, les membres de l'équipe ont rencontré des praticiens et praticiennes, des organisations de la société civile, des fonctionnaires et des personnes élues du Québec ainsi que de l’international. Ils ont analysé, réfléchi ou proposé des recommandations auprès d’organisations parrainant leur recherche. Quoique présentant certains défis, la formule de participation virtuelle cette année continuera d’offrir des occasions de développer ce réseau professionnel.

Chaque étudiante ou étudiant rédigera un rapport de recherche portant sur un enjeu des négociations climatiques suivi en temps réel lors de la CdP-26. Le sujet de ce rapport sera choisi avec l’accord du corps professoral. Il pourrait porter, entre autres, sur :

  • L’évolution de la question de la transition juste dans les négociations climatiques internationales;
  • L’adéquation des plans de relance post-COVID 19 avec les objectifs de réduction des émissions;
  • Le suivi des activités diplomatiques d’États d’intérêt (par exemple les États-Unis, la Chine, l'inde, l'Union européenne, le Canada ou le Québec);
  • L’encadrement des émissions de GES de certains secteurs d’activité (aviation civile internationale, agriculture, Internet, aménagement du territoire, transport durable, etc.);
  • La tarification carbone à l’échelle mondiale – bonnes pratiques et tendances actuelles, avec un focus potentiel sur les ajustements carbone aux frontières –;
  • Les initiatives multilatérales sur des thèmes porteurs (par exemple, désinvestissements des carburants fossiles, disparition encadrée du charbon, charbon noir, évolution des modèles d’affaires des pétrolières);
  • Les liens entre COVID-19, santé publique et changements climatiques.

Chaque étudiante ou étudiant devra choisir entre un mandat de recherche ou un stage pratique (en mode virtuel) pour le compte d’une organisation (OI, ONG, entreprise privée) intéressée et/ou participant à la CdP26. Le corps professoral proposera une liste d’organisations préalablement intéressées, et chaque personne devra entreprendre des démarches auprès de celles-ci. Il se peut que le nombre de stages soit limité.

Étant donné la situation associée à la pandémie de la COVID19, cette formation se donne à distance, en mode virtuel. Ainsi, outre les frais de scolarité habituels, aucun coût supplémentaire ne sera associé à la participation à cette activité. Les déplacements au Québec ou à Ottawa, s’il y a lieu, seront aux frais des étudiantes et étudiants.

Votre dossier de candidature doit comprendre une lettre de motivation, votre curriculum vitæ à jour ainsi qu’un minimum d’une lettre de recommandation. Veillez à préciser votre parcours académique, vos champs d’intérêts de recherche et vos compétences en gestion de projet à même votre lettre de motivation. Afin de vous guider, voici quelques questions de réflexion :

  • Où en serez-vous dans vos études à l’automne 2021? Dans quel programme étudiez-vous actuellement ou dans lequel souhaitez-vous vous inscrire?
  • Quelles thématiques en lien avec les négociations climatiques internationales vous interpellent?
  • Avez-vous des expériences dans ces thématiques ou dans des domaines pertinents à cette formation?
  • En quoi votre participation à la CdP-26 sera-t-elle bénéfique à votre parcours académique ou votre carrière professionnelle?

Pour rejoindre la délégation de l’Université de Sherbrooke à la CdP-26, vous devez soumettre votre dossier de candidature par courriel avant le 10 avril 2021 à 23 h 59 HNE. Veuillez envoyer votre dossier à Annie.Chaloux@USherbrooke.ca et à Hugo.Seguin@USherbrooke.ca en indiquant « Candidature de [Prénom et nom] à la CdP-26 » dans l’objet du message.

Les membres de la délégation seront retenus en fonction de la qualité du dossier présenté, tant sur le plan des motivations que des compétences professionnelles et académiques, et d'une entrevue.

Information sur l'activité pédagogique et inscription

Information sur votre cheminement académique

Eugenie.Dostie-Goulet@USherbrooke.ca
819 821-8000, poste 65612