Aller au contenu

Lorsqu'hier et aujourd'hui convergent

Un dévoilement historique à la Faculté des sciences de l’activité physique

Photo : Maxime Picard - collaborateur

Le 29 juin dernier s'est déroulé le dévoilement de la ligne du temps de la Faculté des sciences de l'activité physique (FASAP). Cette ligne du temps a été créée à la suite de quatre années de rédaction de L'historique de la FEPS-FASAP par plusieurs personnes retraitées ayant fait partie du personnel et du corps professoral de la FASAP. Cet événement a permis de mettre en valeur l’histoire de la faculté, souligner son essor et soutenir son avenir.

La réputation de la faculté s’est édifiée sur les réalisations de nos prédécesseures et prédécesseurs. Ces fiers porte-étendards de nos couleurs ont avant nous incarné l’excellence, l’engagement et la grandeur humaine. Ayant contribué à sa réputation d’excellence, ils suscitent la fierté de notre faculté, et c’est pour moi un grand bonheur de les honorer aujourd’hui.

- La professeure Isabelle Dionne, doyenne sortante

L'équipe de rédaction de L'historique de la FEPS-FASAP
L'équipe de rédaction de L'historique de la FEPS-FASAP
Photo : Maxime Picard - collaborateur

Plus d'une quarantaine de membres de la communauté, dont des personnes retraitées ainsi que des membres du corps professoral et du personnel actuel, ont pris part à cet événement qui a certainement éveillé des souvenirs pour plusieurs. Durant celui-ci, nous avons pu entendre les discours inspirants de la doyenne, la professeure Isabelle Dionne, du professeur retraité et doyen de 1985 à 1990, Georges-B. Lemieux, et de la professeure retraitée et doyenne de 1994 à 1998 et en 2007-2008, Joanne Sarrasin. À la suite de ces discours inspirants, toutes et tous ont pu voir le rideau tomber pour y dévoiler, sur le mur situé près du salon du personnel, la ligne du temps.

Photo : Maxime Picard - collaborateur

L’histoire en bref

En 1974 était créée la Faculté d’éducation physique et sportive de l’Université de Sherbrooke. Parmi les universités québécoises, il s’agissait de la première faculté dans le domaine de l’éducation physique. Et, à ce jour, elle demeure la seule.

Au fil des ans, les personnes y ayant œuvré ont bâti et défendu cette faculté unique et distinctive. Il fallait être visionnaire pour constituer une Faculté d’éducation physique et sportive dans les années 70, alors que ce modèle n’existait nulle part ailleurs au Québec. Il faut du même coup saluer la hardiesse de l’Université de Sherbrooke qui a donné son assentiment à cette démarche et qui continue par ailleurs d’y donner son appui indéfectible.

En 2015, souhaitant se positionner comme chef de file dans le domaine des sciences et des pratiques de l’activité physique au Québec, la faculté a fait le choix de mieux formaliser ses caractéristiques distinctives en adoptant un nouveau libellé qui reflétait son évolution. La nouvelle dénomination intégrait alors autant la diversité et la richesse des formations offertes que les orientations de recherche, qui sont d’ailleurs toujours une force distinctive de la FASAP. Loin de marquer une rupture avec le passé, ce changement de dénomination se voulait la marque de son évolution, forte de son histoire et bien ancrée sur les forces vives qui la constitue et en construisent l’avenir.

La Faculté des sciences de l’activité physique compte sur un corps professoral aux expertises diversifiées, ouvert d’esprit et capable d’évoluer dans le mariage complexe des cultures variées des sciences de l’activité physique. Ce sont ses membres qui dessinent l’avenir de la faculté. Leur engagement et leur dynamisme permet d’affronter avec brio les défis et de continuer de se distinguer en enseignement et en recherche.

Seule unité qui soit véritablement multidisciplinaire, réunissant à la fois les sciences fondamentales et les sciences humaines en sciences de l’activité physique, la FASAP inscrit désormais son développement de programmes dans un modèle d’approche programme s’appuyant sur des activités de formation pratique innovantes, une meilleure concertation entre les acteurs impliqués et une collaboration active avec les organisations professionnelles concernées. Également, la FASAP contribue à une recherche porteuse de changements dans les pratiques dans différentes sphères de son domaine.

Un geste d’appui à la Faculté

La doyenne sortante de la Faculté des sciences de l'activité physique, Isabelle J. Dionne, accompagnée du vice-doyen sortant, Alain Delisle et de la gestionnaire en philanthropie, Sylvie Bouchard.
La doyenne sortante de la Faculté des sciences de l'activité physique, Isabelle J. Dionne, accompagnée du vice-doyen sortant, Alain Delisle et de la gestionnaire en philanthropie, Sylvie Bouchard.
Photo : Maxime Picard

Au cours de l’événement de dévoilement de la ligne du temps, la doyenne sortante de la FASAP, la professeure Isabelle Dionne, a annoncé qu’elle souhaitait soutenir la Faculté dans son histoire à venir.

J’ai personnellement décidé d’appuyer la FASAP de demain dans sa contribution en matière de santé de la population québécoise par un don planifié. J’ai choisi de poser dès maintenant une première action pour signifier mon attachement et ma confiance envers les sciences de l’activité physique et ce qu’elles peuvent apporter à la société .

Avec tout ce qui a été accompli jusqu’à maintenant et les projets prometteurs qui s’y déroulent, nul doute que la FASAP a un avenir radieux devant elle!


Informations complémentaires