Aller au contenu

Exposition Reflets de Jean-Maxime Dufresne et Virginie Laganière

Date :
23 janvier au 21 avril 2024
Type :
Culturel
Public :
Toute la communauté UdeS
Lieu :
Bibliothèque de droit (A9), espace d'exposition Groupe Mach, Campus principal
Coût :
Gratuit

Photo : Groupe MACH
Description : La pratique artistique de Jean-Maxime Dufresne et de Virginie Laganière se nourrit d’une exploration fine d’environnements convoquant l’architecture, la psyché et des spéculations sur le futur.

Par l’entremise de résidences d’artistes à l’international, leurs recherches s’activent à partir d’enquêtes sur le terrain et de documentations photographiques, sonores et vidéographiques. Inspirées par l’anthropologie et les études socioculturelles, leur recherche et les œuvres qui en découlent forment des corpus que les artistes présentent sous forme d’installations, dans une scénographie étudiée où se rejoignent le documentaire et la fiction.

Les œuvres présentées ici sont issues du corpus Intervalles créé à la suite de séjours au Tokyo Arts and Space au Japon. Elles reflètent l’enchevêtrement complexe de la coexistence de la technologie, des systèmes de croyance et des pressions excessives de la sphère du travail. En témoignent la quête d’échappatoires d’une jeunesse se réfugiant dans un univers numérique (VR Youth) – où les horizons, sans limites, atténuent les attentes et la pression sociale – ou l’acceptation sociale d’entités robotiques telles que Chihira, une hôtesse humanoïde d’un centre commercial de Tokyo se confondant avec les « réelles » hôtesses vêtues du même uniforme jusqu’à ce que des interférences deviennent perceptibles. Composée d’entretiens avec des chercheuses et chercheurs, la vidéo éponyme (Reflets) explore le miroir technologique de nos existences, où l’intelligence artificielle, le mimétisme et la virtualité sont examinés à travers ce prisme.

Par les zones conceptuelles qu’elles créent, les œuvres de Reflets déploient un espace de distanciation, d’interprétation et de réflexion face à des enjeux numériques et tangibles qui ne cessent d’évoluer.

Myriam Yates, commissaire

Remerciements

Les artistes remercient Rena Kano, Takashi Kawai et Tetsuya Ogata pour leur collaboration au projet, ainsi que le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada, le Tokyo Arts and Space, la Galerie de l’UQAM et le Musée d’art de Joliette pour leur généreux soutien. L’exposition se poursuit à la Galerie d’art Antoine-Sirois (Pavillon Irénée-Pinard).