Projets de recherche

Vous trouverez dans cette page les projets de recherche en cours à l'École de travail social.

Portraits du genre en agriculture: mieux comprendre ce qui génère la santé mentale positive

Ce projet est présentement à la recherche de participants (hommes, agriculteurs, âgés de 18 ans ou plus). Vous trouverez plus d'informations sur les modalités de ce projet plus bas.

Objectifs 

Ce projet vise à mieux comprendre les éléments de la masculinité qui génère la santé mentale positive. Les objectifs spécifiques sont :

1) D’inscrire la recherche dans une démarche participative qui offre aux agriculteurs un espace de réflexion et de parole sur les pratiques de masculinité́ qui génèrent la santé mentale positive

2) Permettre aux agriculteurs de s’exprimer sur l’adversité́ qu’ils vivent et sur les facteurs de protection

3) Diffuser les connaissances auprès des communautés agricoles, scientifiques et d’intervention sociale

4) Former la relève académique à la recherche participative.

Nature de la participation

Votre participation à ce projet de recherche consiste à participer à deux rencontres de groupe en ligne Photovoice dont le but est de mieux comprendre ce qui génère la santé positive chez les agriculteurs. Photovoice est une stratégie visuelle et participative qui permet aux participants de s’exprimer sur des sujets variés en prenant des photos et en les discutant en groupe.

Les participants du groupe seront 4 à 8 agriculteurs (18 ans et plus). Les participants auront à prendre deux à trois photos pour illustrer ce qui génère une santé mentale positive selon eux. Par la suite, chacun présentera au groupe leurs photos ainsi qu’un court texte explicatif de ces dernières.

Le projet se déroule en deux rencontres de 90 à 120 minutes sur une période de trois semaines. La première rencontre aborde les motivations, les défis et les rôles sociaux des agriculteurs (père, conjoint, travailleur, etc.). Les instructions pour la prise de photo et la rédaction de courts textes seront partagées. La seconde rencontre permettra à chaque participant de présenter ses photos, les textes explicatifs et de réfléchir ensemble à leur signification.

Les rencontres se feront par vidéoconférence. Elles seront animées par le chercheur principal et co-animées par un agriculteur membre du comité d’encadrement de la recherche. Les discussions seront enregistrées (enregistrement audio-vidéo) puis transcrites pour permettre l’analyse. Des notes détaillées seront prises pendant les discussions de groupe.

Les photos pourront être présentées dans des expositions, des expositions en ligne, des présentations dans diverses associations agricoles, conférences, etc. Le choix des photos sera fait à la deuxième rencontre de groupe. Votre nom ne sera pas joint aux photographies ni aux courts textes descriptifs au moment de l’exposition. Les photos ne seront pas utilisées pour faire de l’argent.

Comité d’encadrement de la recherche partenariale (CERP)

  • Philippe Roy, professeur, École de travail social, Université de Sherbrooke
  • Diane Lacroix, directrice régional, Fédération de l’Union des producteurs agricoles de l’Estrie
  • René Beauregard, directeur général, au cœur des familles agricoles
  • Philippe Pagé, directeur général, relève agricole
  • Mélina Laporte, auxiliaire de recherche, École de travail social, Université de Sherbrooke
  • Bruno Letendre, agriculteur, expert de vécu

Pour participer ou pour obtenir de plus amples renseignements concernant ce projet de recherche, vous pouvez communiquer avec :
Mélina Laporte, auxiliaire de recherche
École de travail social, Université de Sherbrooke
Courriel : melina.laporte@usherbrooke.ca

Des pratiques exemplaires d’accessibilité et de soutien en logement auprès des populations ayant des enjeux de santé mentale, de dépendance et d’itinérance

Le lancement de l'étude aura lieu le mardi 15 décembre 2020 de 12 h à 13 h via l’application Zoom. Pour vous inscrire, il s’agit simplement de nous envoyer une confirmation de présence à l'adresse courriel alexandravallee10@hotmail.com

Il s'agit d'une étude réalisée en collaboration entre le Programme Clés en main Capitale-Nationale, le Programme d’encadrement clinique et d’hébergement (Pech) et l’Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux (IUPLSSS) du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS). Cette étude est dirigée par Paul Morin, Directeur de l'école de Travail social à l'Université de Sherbrooke.

L’étude a pris place du mois de novembre 2018 au mois de novembre 2020 et a été financée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation. Cette étude participative met de l’avant une démarche de transfert de connaissances et vise à comprendre les modalités qui facilitent l’accessibilité au logement social des locataires marginalisés à travers l’expertise développée dans la région de la Capitale-Nationale par le programme Clés en main, l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ), l’Office municipal d'habitation du Grand Portneuf (OMHGP) et l’ensemble de leurs 27 partenaires référents.

L’étude s’intéresse aux réalités organisationnelles, intersectorielles ainsi qu’aux enjeux que soulèvent les pratiques d’accompagnement et de soutien en logement pour les clientèles vivant des enjeux de santé mentale et de marginalisation. L’étude a enfin permis de développer un guide destiné à outiller les développeurs qui souhaitent mettre en place un programme d’accès au logement subventionné avec soutien dans la communauté au sein de leur milieu. Le guide vise à expliquer, étape par étape, les modalités de mise en place d’une solution d’accès au logement pour les clientèles marginalisées et vivant des enjeux de santé mentale ; ceci par l’intermédiaire du programme de supplément au loyer (PSL).