Aller au contenu

Cryogénie

Chercheur responsable : Michel Pioro-Ladrière

Étudier les propriétés de la matière condensée nécessite l’accès aux basses (jusqu’à 1 K) et aux très basses températures (sous le degré Kelvin), à la fois pour en révéler ses subtilités et pour générer de forts champs magnétiques. Depuis plus de trente ans, un groupe de techniciens s’emploie à liquéfier sur place l’hélium (T = 4.2 K) contenu dans un réseau en circuit fermé qui permet la récupération et le stockage de ce gaz rare afin d’en diminuer les frais et en faciliter l’accès. 

Une réserve d’azote liquide (T = 77 K) est aussi mise à la disposition des chercheurs.  Pour des raisons de commodité, l’azote liquide est livré à chaque semaine par camion cryogénique. Ci-après, vous trouverez des informations détaillées sur ces infrastructures.

Liquéfaction d'hélium

Personnel en charge du fonctionnement

Mario Castonguay, technicien
Stéphane Pelletier, technicien
Bobby Rivard, technicien

Installation

  • Un liquéfacteur de marque Linde (model 1410) produit 45 litres à l'heure.
  • Un ensemble de réservoirs de différentes tailles permet de stocker l'hélium liquide et de le transporter vers les montages expérimentaux.
  • Un système complexe de récupération munis de tuyauterie et de débitmètre à gaz, capte l’hélium gazeux à la sortie des montages expérimentaux et le récupère dans des gros ballons, pour qu’il soit comprimé et entreposé à haute pression sous sa forme gazeuse.  L'hélium est ensuite liquéfié et réutilisé dans les laboratoires.

Azote liquide

Personnel en charge de la distribution

    Stéphane Pelletier, technicien
    Bobby Rivard, technicien

    Installation

    • Réserve de 3 contenants de 1500 litres chacun.
    • Un système pour transvider et mesurer rapidement l'azote liquide d'un contenant de stockage vers un réservoir mobile.
    • Un ensemble de réservoirs de différentes tailles permet d'emmagasiner l'azote liquide et de le transporter vers les montages expérimentaux.