Baccalauréat en génie mécanique, en génie robotique et en génie du bâtiment


Génie en génie mécanique

Le génie mécanique à Sherbrooke, c’est MégaGÉNIAL!

On retrouve le génie mécanique dans tous les secteurs économiques de l’industrie manufacturière (ex. : aérospatiale, matériaux, fabrication industrielle, produits pharmaceutiques) et dans plusieurs secteurs d’entreprises de services (ex. : bureaux d’ingénieurs).

Le génie mécanique s’intéresse aux différents aspects de la conception, de la fabrication et de l’entretien de systèmes mécaniques, thermiques et de leurs constituants, ainsi que de systèmes de production industrielle et de contrôle de la qualité.

Description détaillée du programme

La description détaillée (la liste des cours, les objectifs, les conditions d'admission, les modalités du régime coopératif et le profil des études) du programme est présentée sur le site Internet du registraire de l'Université de Sherbrooke.

Le cheminement des études pour le baccalauréat est disponible sur le site de la Faculté de génie. Les cours ING170, ING240 et ING245 font uniquement partie du cheminement des étudiants possédant un DEC technique connexe au génie.

Le génie en évolution

Depuis sa création en 1955, la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke est toujours demeurée au fait de l’évolution des conditions du marché du travail en ayant le souci de s’y adapter. C’est dans cet esprit que le Département de génie mécanique a conçu un programme novateur de baccalauréat en génie mécanique, basé sur la formation par compétences, et mis en oeuvre en 1996.

La conception : une approche unique au Canada

Depuis plusieurs années, les étudiantes et les étudiants du baccalauréat en génie mécanique réalisent un projet majeur de conception. Ce projet de conception est réalisé au cours des deux dernières années du baccalauréat (quatre dernières sessions) et il permet aux étudiantes et aux étudiants de vivre une première expérience complète de conception.

Les programmes offerts à Sherbrooke

Les cheminements

Cheminement régulier

  • 32 crédits de cours de base dont 16 crédits en sciences de l’ingénierie et 16 crédits d’informatique et de mathématiques.
  • 58 crédits de spécialité en génie mécanique :

    • 30 crédits en technologie, matériaux, fabrication, structures et fluides.
    • 15 crédits en conception (projets majeurs sur une période de 24 mois).
    • 12 crédits de cours à option.

  • 12 crédits en méthodes expérimentales et mécatronique.
  • 18 crédits en sciences complémentaires.
Cheminement régulier
Cheminement régulier

De la méca quoi?

La mécatronique est l’intégration de technologies de la mécanique, de l’électronique et de l’informatique permettant le développement de systèmes intelligents. Les systèmes intelligents : un domaine d’avenir de la mécanique!

Cheminement avec concentration en génie aéronautique

  • Une spécialisation de 24 crédits.

    • 12 crédits de cours en mécanique du vol, en propulsion, en aérodynamique, en structures aéronautiques, etc.
    • 12 crédits pour un projet de conception majeur dans le domaine de l’aéronautique.

Étudiante et étudiant tenant un modèle réduit d'un avion à réaction.
Cheminement avec concentration en aéronautique.
  • Un domaine de la haute technologie. Au Québec, l’aérospatiale emploie 40 000 personnes, comprend 260 entreprises et comptabilise des ventes de 9 milliards de dollars en 2000.
  • Un contingent de vingt-cinq personnes. La sélection est faite au cours de la deuxième année.

Cheminement avec concentration en bio-ingénierie

Homme avec harnais effectuant un test de chute.
Cheminement avec concentration en bio-ingénierie.

  • Une spécialisation de 24 crédits.

    • 12 crédits de cours en anatomie et physiologie humaine, en modélisation du corps humain, en instrumentation médicale et en biomécanique.
    • 12 crédits pour un projet de conception majeur dans le domaine de la bio-ingénierie.

  • Un domaine spécialisé et d’avenir pour l’ingénieur désireux de concevoir des produits innovants au service de l'homme et d’étudier la bio-ingénierie des cellules, des tissus et de l’homme dans son ensemble.
  • Un apprentissage en juste à temps des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être dans une atmosphère de communication multidisciplinaire.

    • Intégration facile pour les étudiants libres de tous les programmes (génie, kinésiologie, médecine, physique, etc.) et de tous les cycles (baccalauréat, maîtrise ou doctorat).
    • Enseignement de la modélisation, de l’instrumentation et de la conception en bio-ingénierie par des professeurs de la Faculté de génie.
    • Enseignement de l’anatomie et de la physiologie humaine par des professeurs de la Faculté de médecine et des sciences de la santé.

  • Une concentration unique au Québec où l’intégration des cours est primordiale.
  • Un contingent d’une quinzaine de personnes sélectionnées au cours de la deuxième année.

Programmes de bio-ingénierie - usherbrooke.ca/bioingenierie


Génie en génie robotique

Concevoir des systèmes robotisés pour révolutionner le monde

Régime régulier
ou régime coopératif : 5 stages rémunérés

Le génie robotique révolutionnera le portrait de la société par la conception et la fabrication de systèmes robotisés qui serviront mieux nos besoins. Seul programme de baccalauréat en génie robotique au Canada, la Faculté de génie innove à nouveau.

Résolument axé sur la pratique, le programme permet d’effectuer cinq stages rémunérés.

Concevoir des systèmes robotisés

L'ingénieur en robotique conçoit et gère des projets de nature robotique, intégrant la mécanique, l’électrique et l’informatique pour un contexte d’application donné. Cet aspect d’intégration donne un caractère unique à ce programme, puisqu’il permet d’acquérir en synergie des compétences dans ces disciplines et d’aborder des projets complexes en lien avec des applications concrètes.

Approche pédagogique innovante et éprouvée

Le programme repose sur une approche pédagogique innovatrice à l’UdeS : l’apprentissage par problèmes et par projets en ingénierie (APPI). Cette méthode est fondée sur un apprentissage actif, basé sur des rencontres en petits groupes plutôt que sur des leçons magistrales. Elle permet l’acquisition de compétences techniques, en mettant l’étudiant au centre de ses apprentissages.

Résolument axé sur la pratique, le programme permet aux futurs ingénieures et ingénieurs d’effectuer cinq stages rémunérés.

Conditions d'admission

Consultez les conditions d’admission pour ce programme.

Particularités

Après avoir réussi 105 des 120 crédits du bac, les étudiantes et étudiants qui le souhaitent peuvent poursuivre à la maîtrise en génie électrique ou en génie mécanique.

Profil des études

1re année

Collaborer pour réaliser en équipe un projet en génie robotique mobile et l’utilisation d’un bras manipulateur

2e année

Concevoir un système robotique en interaction avec son environnement

3e et 4e années

Conception avancée de systèmes robotiques, avec la réalisation d’un un projet majeur de conception robotique. Synthétiser les compétences et les habiletés acquises tout au long du programme

Pourquoi l’UdeS ?

  • Formule gagnante du régime coopératif : 5 stages de 4 mois : 20 mois d’expérience et de travail rémunéré !
  • De vrais projets tout le long du programme, avec des liens avec l’industrie, les applications et l’innovation
  • L’enseignement par APPI, gagnant du Innovative Award 2014 du ECEDHA
  • Exposition de projets présentés au grand public
  • Clubs étudiants qui se démarquent : Véhicule aérien miniature de l’UdeS (VAMUdeS), formule SAE électrique, compétitions de génie informatique, etc.

Et après ?

Profession liée

  • Ingénieure, ingénieur en robotique
  • Ingénieure, ingénieur d’application

Secteurs d’emploi

  • Robotique
  • Manufacturier (incluant l’industrie 4.0)
  • Santé
  • Aérospatial
  • Transport (véhicules intelligents)
  • Drones
  • Divertissement
  • Transport
  • Systèmes embarqués
  • Manufacturier
  • Inspection de structures
  • Éducation/formation
  • Recherche

Milieux de travail

  • Industries manufacturières
  • Entreprises de développement de produits en robotique
  • Entrepreneurs
  • Entreprises/organismes de recherche et développement
  • Firmes de génie-conseil

 Entreprises où se trouvent nos diplômées et diplômés

  • AV&R
  • Bombardier
  • CAE
  • GE Aviation
  • Kinova
  • Pratt & Whitney
  • Robotiq
  • Symbotic

Exemples concrets de projets

Les projets de conception sont proposés par les étudiantes et les étudiants ou des entreprises manufacturières. Vous pouvez voir des exemples de projets de conception réalisés :

  • Robot pour l'automatisation de procédés de laboratoire en biologie synthétique
  • Exosquelette pour les membres inférieurs
  • Robots humanoïdes joueurs de soccer
  • Robot à pattes, roues et chenilles pour usage tout-terrain

 Projets complémentaires d’automatisation :

  • projet de classification de pilules sur convoyeur (en partenariat avec IBM)
  • automatisation d’un côté de table de babyfoot
  • projet MAVAutopilot (automatisation du contrôle de vol pour VamUdeS)

Pour plus d’informations sur ce programme, n’hésitez pas à nous écrire

infogro@USherbrooke.ca

Génie du bâtiment

Régime coopératif : 5 stages rémunérés

Le génie … des bâtiments durables

Le génie du bâtiment est la discipline de l’ingénierie faisant partie du domaine de la construction qui intègre tous les domaines reliés aux bâtiments dont la planification, la conception, la construction, l’opération, la rénovation, la maintenance et la gestion des bâtiments, ainsi que de leurs impacts sur l’environnement. Les impacts environnementaux sont associés principalement à l’utilisation et à la consommation optimales de l’énergie, à la qualité de l’eau et de l’air, à la séparation des milieux et aux étapes du cycle de vie des bâtiments.

De manière générale, les ingénieurs en bâtiment sont responsables de la conception, de la construction ou de l’installation et de la mise en opération des différents systèmes d’un bâtiment soient les fondations, les structures, les systèmes mécaniques, électriques et énergétiques et autres systèmes connexes.

Ils travaillent en collaboration avec des architectes et des urbanistes, avec d’autres ingénieurs spécialisés et avec des entrepreneurs, pour la conception, la construction et la gestion des bâtiments résidentiels, commerciaux, industriels ou institutionnels au sein d’équipes de projets interdisciplinaires.

Les employeurs potentiels des ingénieurs sont principalement les organismes et industries impliqués dans la conception, la construction, l’opération, la réhabilitation et la gestion des bâtiments et dans la fabrication et l’installation de systèmes reliés aux bâtiments. Au Québec, ce sont particulièrement les entrepreneurs en construction des bâtiments, les départements de structures et de mécanique du bâtiment des firmes de génie-conseil, les villes et municipalités ainsi que les organismes publics ou parapublics responsables du patrimoine bâti.

Résolument axé sur la pratique, le programme permet d’effectuer cinq stages rémunérés et peut être réalisé avec un profil international.

Le site Internet de l'Université de Sherbrooke vous offre de l'information sur les professions liées au programme de baccalauréat en génie du bâtiment.

Vous pouvez également consultez la fiche détaillée du programme.