Projet EVEREST

Équipe

  • Francis ALLARD
  • Alexandre GAUTHIER
  • Maxime JACQUES
  • Jacques LABBÉ
  • Jonathan TREMBLAY
  • Jean-Philippe VACHON
  • Benjamin WALCZAK

Description

Au départ, les évaporateurs pour la production de sirop d’érable fonctionnaient avec la chaleur dégagée de la combustion du bois de chauffage. Par la suite, les techniques se sont modernisées pour en arriver à des évaporateurs alimentés par des brûleurs à l’huile. Par contre, le coût d’utilisation d’un tel évaporateur est très élevé. Une simple étude nous permet de constater que bien que le mode de chauffage aie évolué, l’évaporateur en tant que tel est resté sensiblement le même au fil des années, il n’est donc pas conçu pour économiser l’énergie.

Le projet EVEREST a d’abord été lancé dans le but de concevoir un prototype d’évaporateur pour la production du sirop d’érable avec section sous basse pression. Ce prototype contribuerait à diminuer de façon significative la consommation énergétique ainsi qu’à produire un sirop de qualité pour les production à grand volume. Bien que les calculs effectuées permettent de prouver l’économie d’énergie, le prototype fabriqué ne permettra pas l’économie d’énergie prévue par les calculs. En raison de diverses contraintes liées à la faisabilité technique et à un budget restreint, le projet Everest s’oriente plutôt vers la conception d’un évaporateur servant de banc d’essai pour valider la qualité du sirop produit sous basse pression.

L’équipe chargée du projet s’est fixée certains objectifs spécifiques, c’est-à-dire :

  • Démontrer la faisabilité d’un concept absent dans le monde de l’acériculture, soit l’évaporation à basse pression.
  • Permettre de valider la qualité (goût et clarté) du sirop produit à basse pression.
  • Permettre la variation de certains paramètres d’évaporation (pression, température) afin de quantifier leurs effets sur la qualité du sirop produit.

Partenaires et commanditaires

  • Dominion & Grimm Inc.

Photos